10 mars 2020 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 11 févr. 2020 n° 15/2020 République slovaque

Un chroniqueur slovaque accusé de diffamation au pénal pour avoir critiqué un prêtre

Source de la menaceEtatique
CatégorieHarcèlement et intimidation de journalistes
Auteur IPI CPJ
Auteur IPI CPJ
Les autorités slovaques ont engagé des poursuites pénales pour diffamation contre un journaliste d'opinion accusé d'avoir offensé des croyants. Le rédacteur d'opinion, Michal Havran, est accusé d'avoir diffamé la foi des croyants catholiques par le biais d'un article datant de 2018 dans lequel il s'est moqué et a vivement critiqué un prêtre catholique, Marian Kuffa, une personnalité publique bien connue pour ses opinions sociales radicales et ses liens avec le Parti du peuple - Notre Slovaquie (L'SNS), un parti d'extrême droite. L'article, qui critiquait vivement l'influence sociale et politique du prêtre, a été publié dans le principal quotidien slovaque SME. Les enquêteurs de la police ont conclu que l'article de Havran appelait à la suppression de la liberté d'expression des personnes ayant des convictions religieuses et "diffamait les expressions de leur foi", et l'ont accusé de diffamation d'une croyance religieuse en vertu de l'article 423 du code pénal slovaque. Ces accusations sont passibles d'une peine d'un à trois ans de prison. Havran est en outre accusé de diffamation orale, également passible d'une peine de prison en Slovaquie.
Réponses de l'État
10 mars 2020
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link