12 août 2019 Niv. 1
Aucune réponse
Création de l'alerte : 07 août 2019 n° 91/2019 Turquie

La justice bloque l'accès à des sites d'information et réseaux sociaux

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur FEJ/FIJ CPJ Index IPI
Aucune réponse
Auteur FEJ/FIJ CPJ Index IPI
Le 16 juillet 2019, le troisième juge de paix d'Ankara, Hasan Demirtaş, a ordonné le blocage de l'accès à 136 ressources Internet, dont les portails d'information "bianet" et "Gazete Fersude", en vertu de l'article 8/A de la loi Internet relatif à la "sécurité nationale". L'interdiction vise 15 sites internet et des dizaines de comptes de médias sociaux sur Facebook, Instagram, Twitter, Youtube, Pinterest. Elle empêche l'accès à au moins 200 000 articles sur "bianet", qui est actif depuis novembre 2000. Les principales organisations de journalistes en Turquie (TGS, TGC, DISK Presse, CGD) ont critiqué cette décision la considérant illégale et arbitraire.
Mises à jour
12 août 2019
Des documents judiciaires obtenus le 7 août 2019 par l'avocat de bianet, Meriç Eyüboğlu, ont révélé que le Commandement de la gendarmerie à l'origine de la plainte s'était adressé à la 3e chambre criminelle d'Ankara le 17 juillet, affirmant que bianet.org avait été inclus par erreur à la liste et avait demandé que la décision judiciaire soit révisée en conséquence. En réponse, le tribunal a décidé de retirer l'ordonnance bloquant l'accès à bianet.org tout en maintenant sa décision demeure pour les 135 autres URL. Dans des commentaires publiés par bianet, l'avocat de bianet Meriç Eyüboğlu a déclaré qu'aucune des deux décisions de justice n'avait été communiquée.
Suites données
07 août 2019
Le Représentant de l'OSCE pour la liberté des médias fait part de son inquiètude et appelle à mettre fin au blocage de Bianet et d'autres médias sociaux et sites d'information en Turquie.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link