05 juin 2019 Niv. 1
Aucune réponse
Création de l'alerte : 03 juin 2019 Turquie

Des journalistes turcs battus et atteints physiquement par des groupes inconnus

Source de la menaceInconnue
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur IPI FEJ/FIJ
Aucune réponse
Auteur IPI FEJ/FIJ
Entre le 20 et le 25 mai 2019, trois attaques individuelles ont été perpétrées contre des journalistes dans les villes d'Ankara, Adana et Antalya.
Le 20 mai, Ergin Çevik, rédacteur en chef du site d'informations locales Güney Haberci à Antalya, a été agressé par trois agresseurs après avoir rapporté des allégations de corruption dans la municipalité du district de Kundu. Les agresseurs se sont d'abord rendus à son bureau pour lui demander où il se trouvait, affirmant qu'ils apportaient des " salutations du Kundu ". Çevik a affirmé que le groupe l'a ensuite trouvé dans un restaurant et lui a demandé "Êtes-vous le journaliste Ergin ?" avant de l'agresser.
Le 24 mai, un autre journaliste local et fondateur du journal Egemen dans la province d'Adana, Hakan Denizli, a été blessé à la jambe par un tireur inconnu le matin devant sa maison. Selon des informations locales, Denizli avait déjà été pris pour cible et agressé plusieurs fois à cause de son travail. La santé de Denizli serait stable.
L'attaque la plus récente a eu lieu à Ankara, ciblant le chroniqueur et commentateur d'Oda TV Sabahattin Önkibar le 25 mai. Önkibar a été arrêté par deux voitures alors qu'il rentrait chez lui et battu par un groupe d'individus. Avant l'attaque, Önkibar aurait commenté à la télévision la réélection du maire d'Istanbul, critiquant la coalition AKP-MHP au pouvoir. Quatre suspects de l'attaque ont été arrêtés par la police mais libérés sous caution le 27 mai.
Le 28 mai, le MHP a déposé une plainte pénale contre Önkibar pour "insulte constante au dirigeant du MHP Devlet Bahçeli dans ses tribunes ou ses discours". Le dirigeant du MHP, Devlet Bahçeli, avait déjà publié une liste de journalistes via une publicité payante dans les journaux, ciblant les journalistes pour leurs critiques du MHP à l'approche des élections nationales en juin 2018. Le nom d'Önkibar figurait parmi les noms énumérés.
Suites données
03 juin 2019
Le représentant de l’OSCE pour la liberté des médias condamne fermement les tirs visant le journaliste Hakan Denizli et se déclare préoccupé par les conditions de sécurité désastreuses en Turquie.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link