12 août 2019 Niv. 2
Aucune réponse
Création de l'alerte : 12 août 2019 Fédération de Russie

Le journaliste russe Mikhaïl Romanov reconnu coupable d' "abus de la liberté d'information" et de "fausses nouvelles"

Source de la menaceEtatique
CatégorieHarcèlement et intimidation de journalistes
Auteur CPJ Index
Aucune réponse
Auteur CPJ Index
Le 25 juillet 2019, Mikhaïl Romanov, correspondant de l'hebdomadaire "Yakoutsk Vecherniy", a été reconnu coupable par le tribunal municipal de Yakoutsk dans la République de Sakha, Fédération de Russie, d' "abus de la liberté d'information par le biais de la publication de fausses nouvelles qui constituent une menace pour le public", et a été condamné à une amende de 30 000 roubles (408,15 euros), selon les médias. Romanov a l'intention de faire appel de la sentence.

C'est la première fois que les autorités inculpent un journaliste en vertu de la disposition du code administratif relative aux "fausses nouvelles", selon le syndicat russe des journalistes, un groupe local de défense de la liberté de la presse. Les accusations reposent sur un article paru en avril 2019 dans lequel Romanov affirmait que des agents du Service fédéral de sécurité avaient torturé l'universitaire et militant Anton Ammosov. Il y faisait référence à "Big Brother" du roman dystopique "1984" de George Orwell, selon "The Moscow Times". La Cour a jugé que l'article de Romanov était une "fausse nouvelle" au sens de l'article 9, paragraphe 13.15 du Code administratif, a rapporté "Kommersant".
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link