02 avr. 2015 Niv. 1
Aucune réponse
Création de l'alerte : 02 avr. 2015 Fédération de Russie

Akhmednabi Akmednabiyev, journaliste indépendant, abattu au Daghestan (Russie)

Source de la menaceEtatique
CatégorieImpunité pour meurtre
Auteur FEJ/FIJ RSF
Aucune réponse
Auteur FEJ/FIJ RSF
Akhmednabi Akhmednabiyev, rédacteur en chef adjoint du quotidien “Novoye Delo” et correspondant du site web d’actualités Kavkazskiy Uzel, a été abattu alors qu’il quittait son domicile de Semender, dans la banlieue de Makhatchkala, capitale du Daghestan, le 9 juillet 2014. Selon les informations issues des médias, Akmednabiyev se trouvait dans son véhicule, à 50 mètres à peine de son domicile, lorsque des agresseurs inconnus se sont mis à tirer, le tuant sur le coup. Les agresseurs ont alors pris la fuite dans leur véhicule. Les signaux d’alarme n’avaient pourtant pas manqué. En 2009, le nom du journaliste était sur une liste noire circulant dans Makhachkala, sur laquelle plusieurs autres journalistes indépendants, défendeurs des droits de l’homme et avocats, étaient accusés de collusion avec les islamistes armés du Daghestan et étaient menacés de mort pour venger les meurtres de policiers. L’un de ces journalistes était abattu en décembre 2011. Akhmednabiyev, qui était connu pour couvrir des affaires de violation des droits de l’homme, de corruption et de persécution des minorités religieuses, avait reçu de nombreuses autres menaces et avait échappé de justesse à une tentative de meurtre le 11 janvier 2013, quand quatre coups tirés dans sa direction l’avaient manqué de justesse. Il n’a toutefois reçu aucune protection après cette tentative, que le bureau du procureur n’a même pas traîté comme une tentative de meurtre. L’enquête sur la mort du journaliste a été clôturée un an plus tard, le 30 juillet 2014, sans qu’il ait été procédé à aucune arrestation. Les appels contre la clôture de l’enquête et les demandes de transférer le cas aux autorités fédérales russes n’ont eu aucun effet. Ce n’est que suite à la pression internationale que la décision de fermer l’investigation a été annulée le 16 septembre 2014. C’est une première étape indispensable mais tout reste à faire.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link