02 nov. 2018 Niv. 1
Aucune réponse
Création de l'alerte : 17 août 2016 Fédération de Russie

Journaliste Dmitri Remisov agressé par la police lors d'un interrogatoire

Source de la menaceEtatique
CatégorieImpunité
Auteur Index AEJ FEJ/FIJ RSF
Aucune réponse
Auteur Index AEJ FEJ/FIJ RSF
Dmitri Remisov, correspondant régional pour l'agence de presse Rosbalt à Rostov-sur-le-Don, a déclaré à son agence qu'il avait été agressé de manière répétée par des agents de police alors qu'il était interrogé au Centre Régional pour la lutte contre l'extrémisme le 11 août 2016. Selon ses dires, il a été convoqué à ce Centre afin de répondre aux questions relatives à un dossier criminel "sur la préparation d'un acte terroriste" dans la ville de Rostov. Selon lui, deux agents de police lui ont demandé s'il connaissait certains individus, la plupart desquels étaient des activistes de l'opposition. Remizov a déclaré : "Ils m'ont ensuite demandé si je connaissais un certain Smyshlayev. J'ai répondu que je ne me souvenais pas de cette personne. L'un des agents a commencé à dire que je connaissais cette personne en 2009, après quoi il m'a frappé trois fois à la tête. Par la suite, il s'est mis à me menacer, disant qu'il pourrait me poursuivre au pénal ou qu'il pourrait faire en sorte que des nazis me punissent". Après qu'il ait été interrogé, un autre agent de police l'a menacé de punition physique, en disant : "on se reverra". Selon Rosbalt, leur correspondant a reçu des soins médicaux après l'interrogatoire. Il a également porté plainte contre les agents de police.
Mises à jour
02 nov. 2018
Le 2 novembre 2018, les organisations partenaires de la plateforme ont décidé de transférer cette alerte sous la catégorie 'impunité', constatant un manque de progrès suffisant dans l'enquête sur cette affaire.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link