19 févr. 2019 Niv. 2
Aucune réponse
Création de l'alerte : 19 févr. 2019 Grèce

L'Athens Review of Books menacée de fermeture suite au gel de ses comptes bancaires imposé dans le cadre d'une procédure en diffamation intentée par un homme politique

Source de la menaceEtatique
CatégorieHarcèlement et intimidation de journalistes
Auteur AEJ
Aucune réponse
Auteur AEJ
La revue littéraire, culturelle et historique Athens Review of Books (ARB) risque de devoir fermer ses portes. Un ancien ministre grec des affaires étrangères, Nikos Kotzias, a poursuivi le magazine pour diffamation, pour avoir publié une lettre de lecteur en 2017, qui décrivait Kotzias comme un "gauleiter du stalinisme". L'ex-ministre a réclamé 250.000 euros de dommages-intérêts. Il a gagné le procès et le tribunal lui a accordé 22 000 euros, mais a également bloqué les recettes provenant de l'agence de distribution de presse et gelé les comptes bancaires de l’éditeur et du rédacteur en chef de la revue.

Le magazine a fait appel devant la Cour européenne des droits de l'homme, faisant valoir que l'année dernière, M. Kotzias avait publiquement reconnu qu'il avait servi la "gauche stalinienne". Entre-temps, le risque sérieux que l'affaire en cours mette en faillite une publication culturelle européenne de premier plan a conduit des centaines d'universitaires et d'écrivains internationaux éminents à rédiger un appel. Ils ont appelé les plus hautes personnalités de l'Union européenne, à savoir les présidents du Conseil européen et de la Commission européenne, à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour sauver la revue de la menace de fermeture.

Les défenseurs de la liberté de la presse ont en outre fait valoir que la persécution de la revue constitue un usage abusif de la possibilité qu'offre la loi grecque aux politiciens d'intenter des poursuites contre la presse et de demander des sommes d'argent excessives, et que la latitude qu'offre la loi grecque dans de telles circonstances permet aux politiciens de faire pression sur la presse et de dissuader les critiques politiques.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link