17 avr. 2017 Niv. 1
Aucune réponse
Création de l'alerte : 17 avr. 2017 n° 41/2017 Fédération de Russie

Des fonctionnaires et des prédicateurs tchétchènes menacent des journalistes de Novaya Gazeta

Source de la menaceEtatique
CatégorieHarcèlement et intimidation de journalistes
Auteur CPJ AEJ FEJ/FIJ Index IPI PEN RSF
Aucune réponse
Auteur CPJ AEJ FEJ/FIJ Index IPI PEN RSF
Le journal Novaya Gazeta a publié une déclaration le 13 avril 2017, disant qu’il craignait pour la sécurité de ses journalistes après que Adam Shahidov, un conseiller du Président tchétchène Ramzan Kadyrov, ainsi que des prédicateurs musulmans aient accusé le journal de diffamation et l’aient menacé de représailles à l’occasion d’un grand rassemblement dans une mosquée au centre de Grozny.

Plus tôt ce mois-ci, Novaya Gazeta avait publié des articles d’investigation déclarant que plus de 100 hommes suspectés par les autorités d’actes homosexuels seraient détenus et torturés dans des prisons secrètes dans la république du Nord-Caucase. Selon Novaya Gazeta, au moins trois hommes auraient été tués. Lors du rassemblement du 3 avril 2017, qui a réuni 15.000 hommes environ, Shahidov avait traité les journalistes de Novaya Gazeta d’ « ennemis de notre foi et de notre patrie » et avait promis « vengeance ». La résolution adoptée lors du rassemblement incluait la “promesse que le châtiment atteindrait les semeurs de haine qui et où qu’ils soient, sans prescription possible”, selon Novaya Gazeta, qui affirmait dans sa déclaration qu’il était « évident que la résolution encouragera les fanatiques religieux à exercer des représailles contre nos journalistes ». Le Rédacteur en chef de Novaya Gazeta, Dmitry Muratov, a lancé une action auprès du Procureur Général le 8 avril 2017. Un journaliste de Novaya Gazeta qui a conduit une enquête et écrit sur la violation des droits des homosexuels tchétchènes a fui la Russie.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link