10 oct. 2019 Niv. 1
L'État a répondu
Création de l'alerte : 27 mai 2019 n° 60/2019 Italie

La police anti-émeute italienne frappe le reporter de La Repubblica Stefano Origone

Source de la menaceEtatique
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur CPJ AEJ FEJ/FIJ
Auteur CPJ AEJ FEJ/FIJ
Le 23 mai 2019, un groupe de policiers anti-émeute a frappé à coups de matraques et de pieds le journaliste Stefano Origone alors qu'il couvrait des affrontements entre manifestants lors d'un rassemblement organisé par le parti d'extrême droite CasaPound à Gênes, selon une vidéo de l'incident publiée par son employeur, le quotidien italien La Repubblica, et selon les commentaires d’Origone dans un article publié par le journal. Des policiers ont frappé Origone alors qu'il se retrouvait en position fœtale, et lui ont cassé deux doigts et une côte, d'après son récit de l’incident publié dans La Repubblica. Il a crié qu'il était journaliste, mais la police n'a pas cessé de le frapper. Ce n’est que lorsqu'un policier l'a reconnu, que les coups ont cessé a écrit Origone. Dans son récit, Origone a écrit qu'il a été hospitalisé à Gênes pour des contusions importantes et un traumatisme crânien. La police anti-émeute a commencé à frapper les manifestants après l'affrontement entre les partisans et les opposants de CasaPound à proximité du rassemblement du parti, selon les médias. "Le journaliste, Origone, était sur la piazza pour faire son travail de manière pacifique en tant que journaliste. Je ne sais pas comment on a pu le confondre avec un émeutier", a déclaré le procureur général de Gênes, Francesco Cozzi, selon la chaîne internationale allemande Deutsche Welle. Les procureurs italiens ont ouvert une enquête sur le passage à tabac d'Origone, selon le radiodiffuseur. Dans une interview publiée par La Repubblica, le commissaire de police de Gênes Vincenzo Ciarambino s'est excusé pour l'agression du journaliste par les policiers.
Réponses de l'État
10 oct. 2019
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link