27 août 2019 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 22 juil. 2019 n° 83/2019 Bulgarie

Les reporters Atanas Tchobanov et Asen Yordanov subissent une enquête judiciaire

Source de la menaceEtatique
CatégorieHarcèlement et intimidation de journalistes
Auteur RSF AEJ
Auteur RSF AEJ
En juin 2019, le Parquet bulgare a ouvert une enquête sur les journalistes Atanas Tchobanov et Asen Yordanov qui travaillent pour le site d'information indépendant Bivol. Le moment et le sujet de l'enquête suggèrent qu'il pourrait s'agit d'une mesure de représailles après leur reportage de mars 2019 sur un scandale immobilier impliquant des fonctionnaires, dont le Procureur général Sotir Tzatsarov. Tchobanov et Yordanov sont accusés d'être eux-mêmes impliqués dans un scandale immobilier. L'enquête a été ouverte après la publication d'un rapport par l'ONG anticorruption BOETS. Toutefois, BOETS a nié avoir publié ce rapport, affirmant qu'il avait été falsifié. À la suite des accusations portées contre eux, Tchobanov et Yordanov ont publié des documents qui réfutent ces accusations. Lorsqu'ils ont cherché à connaître l'enquête et ses motifs plus en détail, les journalistes n'ont reçu aucune réponse, même après des demandes similaires de la part de Reporters Sans Frontières. Reporter Sans Frontières craint que cette enquête ne soit une mesure d'intimidation pour dissuader la profession de rendre compte du scandale révélé par les deux journalistes.
Mises à jour
09 août 2019
Le 2 août 2019, dans le cadre de son enquête sur la plus grande atteinte à la sécurité de l'histoire du pays, le Bureau du Procureur spécial de Bulgarie a émis une ordonnance d'enquête européenne (OEE) en France, où Atanas Tchobanov a une adresse permanente.
Réponses de l'État
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link