04 juin 2019 Niv. 1
L'État a répondu
Création de l'alerte : 18 avr. 2019 Albanie

Des journalistes et photographes blessés par la police lors de manifestations contre le gouvernement

Source de la menaceEtatique
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur CPJ RSF
Auteur CPJ RSF
Le 13 avril 2019, la police albanaise a tiré des gaz lacrymogènes dans la foule lors d’une manifestation dans la capitale, Tirana, touchant plusieurs journalistes, selon des reportages et des enregistrements vidéo de la manifestation. Eliza Gjediku, une journaliste de l’émetteur télévision local Tema TV, a été atteinte par le gaz lacrymogène et envoyée pour traitement à un hôpital local, selon son employeur. L’Associated Press a indiqué que "quelques journalistes" avaient été atteints par les gaz lacrymogènes. Arben Dajci, un photographe freelance, a été frappé à la tête par une matraque en métal qu’il dit avoir été maniée par un policier, selon le site local d’information de langue anglaise Exit. Dans la nuit de la manifestation, Exit a publié une photo de Dajci avec une blessure à la tête prétendument causée par la police. Les questions envoyées par le CPJ au directeur de la communication du gouvernement albanais n’ont pas reçu de réponse dans l’immédiat. Selon l’AP, des manifestations ont eu lieu en Albanie depuis la mi-février, l’opposition exigeant la démission du gouvernement actuel et la tenue d’élections anticipées.
Réponses de l'État
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link