14 févr. 2019 Niv. 1
Aucune réponse
Création de l'alerte : 08 nov. 2017 n° 129/2017 Fédération de Russie

Un rédacteur en chef russe est arrêté, vraisemblablement blessé lors de sa détention, et son journal perquisitionné

1 Journaliste en détention
Source de la menaceEtatique
CatégorieDétention et emprisonnement de journalistes
Auteur CPJ AEJ FEJ/FIJ Index RSF
Aucune réponse
Auteur CPJ AEJ FEJ/FIJ Index RSF
Igor Rudnikov, le rédacteur en chef et propriétaire de l'hebdomadaire indépendant, Novye Kolyosa, basé à Kaliningrad, aurait été passé à tabac alors qu'il était détenu par le service de sécurité russe (FSB) et fait l'objet de poursuites pénales. Dans la nuit du 1er novembre 2017, le FSB a également perquisitionné les locaux de Novye Kolyosa.

Selon le personnel de Novye Kolyosa, Rudnikov a d'abord été détenu chez lui, puis emmené à la salle de rédaction, menottes aux poignets, avec une main enflée. Près d'une douzaine d'officiers en tenue d’assaut et masqués ont fait une descente dans la salle de rédaction et mené une perquisition qui a duré plus de cinq heures. Rudnikov a été interrogé dans une pièce séparée du reste du personnel. Rudnikov a ensuite été hospitalisé pour une commotion cérébrale, un bras cassé et une côte cassée, selon les médias et le personnel du journal.

Vers 2 heures du matin, le 2 novembre, Rudnikov a été tiré de son lit d'hôpital et emmené en sous-vêtements à son domicile. Les forces de sécurité y ont procédé à d'autres perquisitions. Les forces de l’ordre ont également fouillé la maison de sa mère. Les agents ont ensuite placé Rudnikov dans un centre de détention du FSB à Kaliningrad.

Le 3 novembre 2017, Rudnikov a comparu devant un tribunal local pour connaître des accusations portées à son encontre. Les autorités l’ont accusé d'avoir accepté un pot-de-vin de la part de Viktor Ledenyov, chef de la branche de Kaliningrad du comité d'enquête de Russie. D’après les médias, le juge a rejeté la demande de la défense de placer Rudnikov, qui avait un plâtre à la main, en résidence surveillée pour recevoir un traitement médical, et a décidé que le suspect devait rester en détention jusqu'au 1er janvier 2018.

Les collègues de Rudnikov ont déclaré au CPJ qu'ils pensaient que les accusations étaient des représailles à la série d’articles publiés par Novye Kolyosa sur une villa de luxe à Kaliningrad qui appartiendrait à Ledenyov.
Mises à jour
14 févr. 2019
Igor Rudnikov doit comparaître pour extortion à St. Petersburg le 14 février 2019.
01 févr. 2019
Le 1er février 2019, le tribunal régional de Kaliningrad, à la demande de Roskomnadzor, a fermé le journal "Novye Kolyosa". La défense a annoncé qu'elle ferait appel de cette décision devant la Cour européenne des droits de l'homme.
05 nov. 2018
Le 26 septembre 2018, une décision de justice a prolongé la détention provisoire d'Igor Rudnikov pour une nouvelle période de six mois.
27 juil. 2018
Le 28 juin 2018, le tribunal du district de Basmanny à Moscou a prolongé jusqu'au 1er septembre 2018 la détention provisoire d'Igor Rudnikov.
18 avr. 2018
Le 29 mars 2018, un tribunal de Moscou a prolongé la détention provisoire d'Igor Rudnikov de deux mois supplémentaires.
05 mars 2018
Le 2 décembre 2018, un mois après son arrestation, Igor Rudnikov a été transféré à Moscou. Il est actuellement détenu en vertu d'une ordonnance de détention provisoire valable jusqu'au 1er avril 2018
Suites données
07 nov. 2018
Un an après l'arrestation du journaliste russe Igor Rudnikov, le représentant de l'OSCE réitère son appel en faveur de sa libération.
Journalistes en détention

Actuellement en détention (1) :

Igor Rudnikov
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link