15 mars 2019 Niv. 1
L'État a répondu
Création de l'alerte : 25 janv. 2019 Ukraine

Gaz lacrymogènes et coups de feu tirés contre le quotidien “Novyi Den” de Kherson pendant une conférence de presse

Source de la menaceNon-étatique
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur FEJ/FIJ
Auteur FEJ/FIJ
Le Syndicat national des journalistes d'Ukraine (NUJU) a rapporté que, le 18 janvier 2019, lors d'une conférence de presse organisée par le club de la presse du quotidien "Nouveau jour" (Novyi Den) à Kherson (Ukraine), le journal avait été attaqué par des inconnus qui ont fait usage de balles en caoutchouc et de gaz lacrymogènes depuis l'extérieur du bâtiment, avant d'y pénétrer. Un journaliste présent a été victime de brûlures chimiques. La police a arrêté sous le chef d'accusation de hooliganisme Kyril Stremousov, chef du parti socialiste régional de Kherson, puis l’a remis en liberté.
Réponses de l'État
15 mars 2019
Réponse du Gouvernement ukrainien  
Suites données
25 janv. 2019
Inquiet de l'attaque du bureau du journal Novyi Den, le représentant de l'OSCE pour la liberté des médias appelle les autorités à mener une enquête approfondie et à poursuivre les assaillants en justice.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link