31 janv. 2019 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 31 oct. 2018 Hongrie

Poursuites pénales engagées à l'encontre du journaliste d'investigation hongrois András Dezső

Source de la menaceEtatique
CatégorieHarcèlement et intimidation de journalistes
Auteur Index
Auteur Index
Des poursuites pénales ont été engagées contre András Dezső, un journaliste d'investigation qui travaille pour le site d'informations indépendant Index.hu. Le 31 octobre 2018, Dezső a écrit sur sa page Facebook qu'il avait découvert qu'il était accusé dans un article publié plus tôt dans la journée par un quotidien pro-gouvernemental, mais qu'il n'avait pas encore reçu de notification officielle du bureau du procureur. Les accusations semblent concerner une présumée utilisation frauduleuse d'informations personnelles dans le cadre d'un article écrit par Dezső pour Index.hu s’intéressant au profil d’une femme d'origine hongroise qui, en mars 2018, durant la campagne électorale, a donné un interview à la television publique hongroise M1 dans lequel elle affirmait être revenue de Stockholm à Budapest en raison de la détérioration de la situation sécuritaire en Suède, qui, selon ses dires, était la conséquence de la présence d'un grand nombre de migrants dans ce pays. L'interview de la femme avec M1 a provoqué une tempête médiatique en Hongrie et a été largement perçue comme un coup de pouce pour le Fidesz, le parti au pouvoir, à l'approche des élections d'avril 2018.
Mises à jour
30 nov. 2018
Le 30 novembre 2018, le journaliste d'Index.hu, András Dezső, a été réprimandé par un tribunal de Budapest pour utilisation présumée abusive d'informations personnelles dans un article publié en mars dernier. L’article portrait sur une femme qui avait affirmé que Budapest était une ville plus sûre que Stockholm en raison du faible taux d’immigration en Hongrie. Selon le site d'informations HVG.hu, la sanction prononcée par les autorités judiciaires est la plus légère des sanctions encourues. Dezső rejette les accusations portées contre lui et insiste sur le fait que les informations contenues dans son article proviennent d’une base de données suédoise officielle et libre d’accès.
Réponses de l'État
31 janv. 2019
Réponse des autorités hongroises (information du Ministère des Affaires étrangères et du Commerce)
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link