31 janv. 2019 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 03 oct. 2017 Hongrie

La journaliste Lili Bayer verbalement attaquée par le porte-parole du gouvernement

Source de la menaceEtatique
CatégorieHarcèlement et intimidation de journalistes
Auteur FEJ/FIJ AEJ Index
Auteur FEJ/FIJ AEJ Index
Le 28 septembre 2017, le porte-parole du gouvernement hongrois, Zoltán Kovács, a attaqué verbalement Lili Bayer, la correspondante de Politico en Hongrie. Kovács a d'abord insinué dans un tweet que Bayer était une droguée. Il a précisé le même jour, lors d'une entrevue avec la chaîne privée ATV, que « qualifier quelqu’un d’antisémite ou de nazi est une drogue forte, et cette femme lutte vraiment pour s'en sortir [...] C’est une addiction pour elle que de qualifier les gens d’antisémites et de nazis. » Il répondait à un tweet de Bayer qui établissait un parallèle entre les premières mesures anti-juives prises en Hongrie dans les années 1920 et la campagne financée par l'État contre le milliardaire américain d'origine hongroise George Soros.
Il a poursuivi en disant que Lili Bayer n'était pas une journaliste, mais une militante politique servant les intérêts de Soros: « J’ai déjà évoqué cela avec le rédacteur en chef de Politico, qui est l'un des journaux pour lesquels travaille la dame, je l'ai mentionné, si je me souviens bien, au début de l'année, et une chose est sûre, c’est que les militants politiques ne devraient pas se cacher derrière un insigne de journaliste. Et ce qui est aussi sûr, c'est que Lili Bayer à partir de maintenant, pour nous, je pense, n'est pas une journaliste. » Il a ajouté qu'il ne travaillera plus avec elle.
Mises à jour
17 déc. 2018
Le 12 décembre 2018, le porte-parole du gouvernement hongrois, Zoltán Kovács, a de nouveau dénigré Lili Bayer sur Twitter, se demandant si Politico devait l'employer comme journaliste. Dans un tweet adressé à Ryan Heath, rédacteur politique de Politico Europe, Kovács a écrit: "@politico est sencé payer des journalistes, pas des militants politiques; quelle que soit sa situation géographique, je ne considère pas @liliebayer comme une journaliste. A vous de juger si elle vaut cet argent". Heath a répondu à Kovács par un autre tweet: "La question n’est pas de savoit qui vous considérez comme un journaliste. Les institutions européennes et POLITICO considèrent @liliebayer comme une journaliste. N'importe quelle personne qui n’est pas membre du Fidesz et qui l'a rencontrée est de cet avis. Et l'intérêt d'un débat médiatique libre est qu'en tant que personnalité publique, vous êtes sencé acceptez parfois des questions de ces personnes". Bayer était la correspondante de Politico en Hongrie jusqu'en avril 2018, date à laquelle elle a été mutée au bureau de Bruxelles.
Réponses de l'État
31 janv. 2019
Réponse des autorités hongroises (information du Ministère des Affaires étrangères et du Commerce)
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link