29 janv. 2019 Niv. 1
L'État a répondu
Création de l'alerte : 29 nov. 2018 Hongrie

Un nouveau conglomérat de médias pro-gouvernementaux menace le pluralisme des médias

Source de la menaceNon-étatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur FEJ/FIJ AEJ CPJ Index RSF
Auteur FEJ/FIJ AEJ CPJ Index RSF
Les propriétaires de la majorité des médias pro-gouvernementaux hongrois ont annoncé le 28 novembre 2018 qu’ils cédaient leurs sociétés à une fondation, la "Fondation pour la presse et les médias d’Europe centrale". Ce nouveau conglomérat de médias comprendra des chaînes d’information câblées, des portails d’information en ligne, des journaux tabloïds et sportifs, ainsi que tous les journaux locaux hongrois, plusieurs stations de radio et de nombreux magazines.
Parmi les entreprises de médias qui passeront sous son contrôle figurent Echo Penisola Ltd. (station de radio Part FM), Gong Radio Ltd. (station de radio Gong FM), Hír TV (station de télévision Hír), Hold Reklam Ltd. (station de radio Retro), Hung-Ister Jsc. (producteur audiovisuel), K4A Publishing House Ltd. (hebdomadaire Figyelo), Mandiner Press Ltd. (mandiner.hu), Modern Media Group Jsc. (Lokal daily, Lokal Extra paper, lokal.hu et 888.hu), Napfenymedia (Deli Szo naewspaper et szegedma.hu), Ripost Media Ltd. (journal Ripost, Hello! Hebdomadaire, ripost.hu, faktor.hu).
D'autres sociétés de médias ont annoncé qu'elles étaient prêtes à céder leurs droits de propriété à la Fondation: Opus Press Ltd. (Opus a fermé le quotidien Nepszabadsag et est propriétaire de tous les journaux locaux par l'intermédiaire de Mediaworks Co., le principal quotidien sportif Nemzeti Sport, le quotidien tabloïd Bors , le quotidien économique Vilaggazdasag, et des hebdomadaires), Echo Hungaria TV Jsc. (Echo TV), Magyar Idok Ltd (le quotidien Magyar Idok), New Wawe Media Group (origo.hu, life.hu, travelo.hu, etc.).
Selon les médias, la plupart des publications transférées à la Fondation ont été acquises ou fondées par des alliés du Premier ministre Viktor Orban au cours des dernières années. Certains d'entre eux sont passés du statut de médias relativement indépendants à partisans du gouvernement, bénéficiant d’une publicité abondante de la part de l’état et du gouvernement.
Les activités médiatiques de la Fondation seront dirigées par Gabor Liszkay, un éditeur de journal reconnu pour sa loyauté à Viktor Orban.
Le 28 novembre, la Fédération nationale des journalistes hongrois (MUOSZ) a envoyé une lettre à l'autorité des médias et au bureau de la concurrence de Hongrie afin de dénoncer la position hégémonique du nouveau conglomérat dans de nombreux secteurs des médias, y compris la radio commerciale nationale et la presse locale.
Réponses de l'État
29 janv. 2019
Réponse des autorités hongroises (information communiquée par le Ministère des Affaires étrangères et du Commerce)
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link