06 déc. 2018 Niv. 2
Résolue
Création de l'alerte : 21 août 2015 Turquie

Un journaliste renvoyé à cause de tweets critiques à l'égard d'Erdoğan

Source de la menaceInconnue
CatégorieHarcèlement et intimidation de journalistes
Auteur AEJ Article 19 FEJ/FIJ
Auteur AEJ Article 19 FEJ/FIJ
Le 23 juillet 2015, le journaliste Kadri Gürsel a été renvoyé du quotidien Milliyet à cause d’un tweet critiquant le Président Erdoğan. Le tweet qui a été diffusé à partir du compte personnel du journaliste, insinuait que Erdoğan portait une part de responsabilité dans l’attentat à la bombe qui a eu lieu dans la ville turque de Suruç. Kadri Gürsel écrivait pour Milliyet depuis 1998 et est le Président du comité national turc de l’International Press Institute. Le journal Milliyet a publié un communiqué affirmant que Gürsel avait enfreint les règles éthiques des médias et nuit à l’environnement de travail. Les commentaires de Gürsel constituent une critique de la politique du gouvernement. Ceci est l’activité légitime d’un journalisme responsable et ne viole pas les principes éthiques de la presse. Des associations défendant la liberté de la presse, y compris le International Press Institute dont Gürsel est membre et président du comité national turc, ont exprimé leurs préoccupations quant à d’éventuelles pressions que le gouvernement aurait exercé sur Milliyet pour renvoyer Gürsel.
Résolue
06 déc. 2018: Le 6 décembre 2018, en pregnant en consideration le fait qu’aucune procédure n’avait été entamée contre Milliyet, comme l’indique la réponse des autorités à cette alerte, les organisations partenaires de la Plateforme ont déclaré ce cas "résolu", concluant qu'il ne représentait plus une menace active à la liberté des médias.
Informations additionnelles
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link