07 déc. 2018 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 25 nov. 2016 République slovaque

Le Premier Ministre de Slovaquie emploie un langage injurieux envers des journalistes lors d’une conférence de presse

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur AEJ CPJ FEJ/FIJ Index RSF
Auteur AEJ CPJ FEJ/FIJ Index RSF
Le 23 novembre 2016, le Premier Ministre de la Slovaquie, Robert Fico, a tenu des propos méprisants et insultants à l’endroit de journalistes lors d’une conférence de presse. Il aurait déclaré : « Certains d’entre vous sont de sales prostituées anti-slovaques...vous n’informez pas, vous combattez le gouvernement ». Le Premier Ministre répondait à des questions concernant les allégations selon lesquelles son gouvernement aurait enfreint les règles lors de l’attribution de contrats relatifs à la présidence de l’UE, qui est assurée par la Slovaquie de juillet 2016 à la fin de l’année. Les organisations de défense de la liberté de la presse et les associations de journalistes ont décrit les attaques verbales du Premier Ministre de « dangereux précédent pour le dénigrement continuel du travail des journalistes, en public, qui pourrait constituer une menace à la liberté d’expression en Slovaquie. » Elles ont demandé au Premier Ministre slovaque de présenter des excuses « complètes, publiques et sans équivoque » pour ses propos et pour les offenses causées et de s’engager à montrer du respect vis-à-vis du travail nécessaire qu’effectuent les journalistes et les ONG pour informer le public dans une société démocratique.
Mises à jour
07 déc. 2018
Le 13 novembre 2018, l'ancien Premier ministre Robert Fico a mis en garde les journalistes de ne pas en faire trop au sujet d’importants revers subis par le parti au pouvoir, le Smer-SD, lors des élections municipales du 10 novembre, affirmant que son parti prendrait sa revanche des critiques médiatiques en remportant le prochain tour des élections législatives. Dans un clip vidéo posté sur sa page Facebook, Fico - qui a démissionné de son poste de premier ministre en mars 2018 mais qui demeure le leader du Smer-SD - a accusé les médias de conspiration pour faire tomber le gouvernement en désinformant le public. Le 16 novembre, des milliers de personnes sont descendues dans la rue pour exiger que Robert Fico arrête les attaques publiques contre les médias et la société civile.
Réponses de l'État
Instruments du Conseil de l'Europe Clause de non-responsabilité
29 nov. 2016
Recommandation CM/Rec(2016)4[1] du Comité des Ministres aux Etats membres sur la protection du journalisme et la sécurité des journalistes et autres acteurs des médias (adoptée par le Comité des Ministres le 13 avril 2016, lors de la 1253e réunion des Délégués des Ministres)
29 nov. 2016
Fiche thématique sur la protection de la réputation d'un individu (Jurisprudence pertinente de la Cour européenne des droits de l'homme et autres instruments pertinents du Conseil de l'Europe)
Clause de non-responsabilité
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link