24 avr. 2018 Niv. 1
Aucune réponse
Création de l'alerte : 24 avr. 2018 Fédération de Russie

Un journaliste russe décède dans des circonstances suspectes

Source de la menaceInconnue
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur CPJ Article 19 FEJ/FIJ PEN RSF
Aucune réponse
Auteur CPJ Article 19 FEJ/FIJ PEN RSF
Maksim Borodin, correspondant d'investigation à Ekaterinbourg pour le site d'information indépendant Novy Den, est décédé le 15 avril 2018 après être tombé du balcon de son appartement au cinquième étage, le 12 avril, ont annoncé les médias locaux et son employeur.

Quelques semaines avant sa mort, Borodin avait capté l'attention à l’échelle nationale avec ses reportages sur la mort, en Syrie, de contractuels militaires privés russes se battant aux côtés du président Bachar al-Assad, selon le Guardian. Le journaliste avait également enquêté sur la corruption et le système pénitentiaire dans sa région natale de Sverdlovsk, a rapporté le journal.

La police russe n'a pas ouvert d'enquête criminelle sur la mort de Borodine estimant qu'il n'y avait aucun élément de preuve laissant penser que sa mort serait survenue dans des circonstances suspectes, selon les rapports.

Un porte-parole non identifié du bureau d'Ekaterinbourg du comité d'enquête russe, l'agence chargée d'enquêter sur les crimes graves, a déclaré à l'agence de presse nationale TASS que l'appartement de Borodin était verrouillé de l'intérieur et que les enquêteurs n'ont pas trouvé de lettre de suicide dans l'appartement du journaliste.

Selon Yekaterina Norseyeva, correspondante de Novy Den à Ekaterinbourg, il était « très improbable » que Borodine se soit suicidé. « Il allait être transféré à notre bureau de Moscou, il avait plein de projets », a-t-elle déclaré.

L'ami de Borodin, Vyacheslav Bashkov, a écrit le 15 avril sur sa page Facebook que Borodin l’avait contacté le 11 avril, à 5 heures du matin, pour lui signaler que des «forces de sécurité» portant des treillis et des masques se trouvaient sur son balcon et dans l'escalier intérieur de son immeuble. Borodine a dit à Bashkov qu'il pensait que les forces de sécurité attendaient une ordonnance du tribunal pour fouiller son appartement et a demandé à Bashkov de l'aider à trouver un avocat, selon le post Facebook.

Bashkov a écrit sur Facebook que Borodin l'a rappelé une heure plus tard en lui disant qu'il s’était trompé et que les agents de sécurité effectuaient une simulation d’intervention.

Dans son post Facebook, Bashkov a déclaré qu'il s’était rendu dans un bureau de police locale après avoir découvert la mort de Borodin mais que la police avait semblé se désintéresser de l’affaire et qu’elle « l’avait peu questionné ».
Suites données
25 avr. 2018
Le représentant de l'OSCE pour la liberté des médias choqué par la mort d'un journaliste en Russie, demande une enquête complète, transparente et indépendante.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link