16 juil. 2018 Niv. 1
Aucune réponse
Création de l'alerte : 06 oct. 2016 Fédération de Russie

Dix ans après le meurtre de la journaliste de Novaya Gazeta Anna Politkovskaïa, les commanditaires n'ont toujours pas été traduits en justice

Source de la menaceInconnue
CatégorieImpunité pour meurtre
Auteur FEJ/FIJ Article 19 AEJ CPJ Index IPI PEN RSF
Aucune réponse
Auteur FEJ/FIJ Article 19 AEJ CPJ Index IPI PEN RSF
Le 7 octobre 2006, Anna Politkovskaïa, journaliste de la Novaïa Gazeta et l'une des journalistes d'investigation les plus respectées de Russie, a été retrouvée abattue dans son immeuble dans le centre de Moscou, victime d’un supposé meurtre commandité.

Le 9 juin 2014, après plusieurs arrestations, libérations et nouveaux procès, la plus haute cour criminelle de Moscou a condamné cinq hommes à la prison pour l’assassinat de la journaliste. Deux organisateurs de l'équipe qui a assassiné Mme Politkovskaïa ont été condamnés à la prison à vie.

Cependant, jusqu'à présent, l’affaire demeure non résolue en raison d’éléments substantiels qui indiquent que les personnes reconnues coupables ont agi sur ordre dans le cadre d’un contrat pour faire taire une journaliste d'investigation. L'enquête n'a toujours pas révélé qui avait commandité l’assassinat et quel en était le motif.

Mme Politkovskaïa écrivait avec rigueur sur les violations des droits de l’homme en Tchétchénie et était connue pour sa critique de la politique du président russe et de gouvernement dans la région.

A l’occasion du dixième anniversaire de l'assassinat de Mme Politkovskaïa, l’ensemble des organisations partenaires de la Plateforme a décidé de soumettre ce cas d’impunité persistante suite au meurtre de la journaliste. Les huit organisations demandent au gouvernement de la Fédération de Russie de s’assurer que les personnes responsables de sa mort violente soient traduits en justice dans le cadre d’une procédure judiciaire ouverte et transparente. Elles appellent également le gouvernement à prendre de nouvelles mesures fermes afin de mettre un terme à l'impunité pour tous les crimes commis contre les journalistes en Russie.

Ce cas restera ouvert et non résolu jusqu'à ce que tous ceux qui ont commandité ce crime soient identifiés et traduits en justice.
Suites données
17 juil. 2018
Dans l'arrêt de Chambre dans l'affaire Mazepa et autres c. Russie (requête n ° 15086/07), la Cour européenne des droits de l'homme a conclu à la violation de l'article 2 (droit à la vie) de la Convention européenne des droits de l'homme . La Cour a jugé que l'enquête sur le meurtre de la journaliste Anna Politkovskaïa n’a pas été menée de manière à identifier le commanditaire du meurtre.
07 oct. 2016
L'impunité des crimes commis contre les journalistes en Russie doit cesser a déclaré la Représentante de l'OSCE pour la liberté des médias à l'occasion du 10ème anniversaire de la mort d'Anna Politkovskaya
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link