28 juin 2018 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 25 juin 2015 France

Des journalistes victimes de harcèlement téléphonique en France

Source de la menaceNon-étatique
CatégorieHarcèlement et intimidation de journalistes
Auteur FEJ/FIJ
Auteur FEJ/FIJ
Les journalistes français Pierre Haski, fondateur du site d’information Rue89, Denis Sieffert, directeur de l’hebdomadaire Politis, et Daniel Schneidermann, fondateur du site Arrêt sur Images, ont été victimes, les 16, 17 et 18 juin, d’une opération de harcèlement visant leur vie privée. Dans les trois cas, un hacker a pris le contrôle de leur ligne téléphonique privée, appelant la police à intervenir au domicile des journalistes visés dans le contexte d’un drame inventé de toutes pièces. Selon les journalistes visés, l’auteur de ces agissements serait le hacker sioniste franco-israélien Grégory Chelli, alias Ulcan, qui réside à Ashdod, en Israël. Une enquête judiciaire vise déjà Ulcan, qui est soupçonné d’avoir provoqué le décès du père d’un journaliste de Rue89, Benoît Le Corre, en août 2014 : le père de Benoît Le Corre est décédé des suites d’un infarctus peu de temps après avoir reçu un coup de téléphone lui annonçant la mort de son fils. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire sur les attaques subies par MM. Haski, Sieffert et Schneidermann. La FIJ et la FEJ appellent les autorités à entamer des poursuites et à mettre un terme à l’impunité dont semble jouir l’auteur ou les auteurs de ces opérations de harcèlement.
Réponses de l'État
Instruments du Conseil de l'Europe Clause de non-responsabilité
Clause de non-responsabilité
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link