06 sept. 2018 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 09 août 2018 Macédoine du Nord

Des amendements au code électoral habilitent la Commission électorale nationale à imposer des amendes aux médias pour «couverture déséquilibrée»

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur FEJ/FIJ
Auteur FEJ/FIJ
Plusieurs amendements au code électoral ont été adoptés le 25 juillet 2018 par le parlement macédonien dans le cadre d'une procédure accélérée, à la suite d'un accord politique entre les dirigeants des quatre principaux partis politiques. Un amendement au code électoral habilite la Commission électorale nationale a enregistrer et évaluer la couverture médiatique en ligne des élections. En outre, l’article 181a de la loi prévoit des amendes allant jusqu’à 4 000 euros pour les médias traditionnels et en ligne en cas de «couverture déséquilibrée ou impartiale». L'Association des journalistes de Macédoine, le Syndicat indépendant des journalistes et des travailleurs des médias et le Conseil de la déontologie des médias de Macédoine ont critiqué le nouveau code électoral. Il constituerait selon eux une ingérence des autorités publiques à la liberté d’opinion ert de recevoir et de diffuser des informations et des idées durant les campagnes électorales et leur indépendance éditoriale.

Les associations de journalistes ont rappelé que si les médias ont le devoir d’informer le public de manière équitable et professionnelle, cet objectif peut être atteint par le biais de mesures d'autorégulation, en définissant des lignes directrices, des codes de conduite et des normes professionnelles, plutôt que par le biais de décisions émanant d’entités désignées dans le cadre d’un processus politique.
Réponses de l'État
06 sept. 2018
Réponse des autorités de "L'ex-République yougoslave de Macédoine"
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link