25 mai 2016 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 09 déc. 2015 Grèce

Des journalistes détenus et empêchés d'entrer à Idomeni pour couvrir le traitement des refugiés

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur FEJ/FIJ
Auteur FEJ/FIJ
Le 9 décembre 2015, selon des éléments d’information vérifiés par ESIEMTH, affilié de la FEJ/FIJ en Grèce, au moins deux journalistes grecs et deux photojournalistes ont été détenus à Idomeni avant que la police locale ne débute une vaste opération d’évacuation des réfugiés du camp. Invoquant comme prétexte la vérification des données personnelles, les policiers ont demandé aux journalistes de les suivre dans un poste de police éloigné de leur champ d’intervention afin d’empêcher toute couverture médiatique. Tous les journalistes détenus ont été relâchés par la suite mais l’accès au camp d’Idomeni est toujours refusé aux journalistes et autres ONG.
Mises à jour
25 mai 2016
Le 24 mai, les autorités ont commencé à évacuer graduellement le camp de réfugiés de Idomeni, bloquant l’accès à la zone et interdisant à tous les journalistes de couvrir les opérations, à l’exception de ceux travaillant pour les services publics de radiodiffusion et pour l’Agence de Presse Nationale.
Réponses de l'État
Instruments du Conseil de l'Europe Clause de non-responsabilité
19 juil. 2018
Droit d'accès à l'information, pré-condition essentielle à la liberté d'expression
Clause de non-responsabilité
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link