27 juin 2017 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 19 mai 2017 Italie

Un journaliste italien risque une peine de 30 mois de prison pour diffamation

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur AEJ Index
Auteur AEJ Index
Entre septembre 2016 et mai 2017, Gabriele Carchidi, rédacteur en chef du journal en ligne iacchite.com, a été condamné par un tribunal de Cosenza, dans la région calabraise au sud de l'Italie, à un total de 30 mois de prison sans sursis dans le cadre de quatre procès en diffamation. La dernière condamnation, prononcée le 10 mai 2017, fait suite à une action en justice intentée par le maire de Cosenza, Mario Occhiuto, en lien avec des allusions sur Facebook le concernant. Les autres condamnations sont liées à des reportages du journaliste portant respectivement sur le comportement d’agents senior des carabinieri, le maire Occhiuto et un magistrat de Cosenza. Gabriele Carchidi attend libre le résultat des recours en appel qu’il a intenté contre ces quatre verdicts. Selon la presse, il risque aussi d’être jugé et d’écoper de peines d'emprisonnement supplémentaires en raison de plus d’une soixantaine d’autres poursuites en diffamation, pour la plupart intentées par des politiciens, des agents des forces de l’ordre, des magistrats ou d’autres personnalités publiques, toujours en instance contre lui.
Réponses de l'État
27 juin 2017
Réponse du Ministère italien des Affaires étrangères
Instruments du Conseil de l'Europe Clause de non-responsabilité
19 mai 2017
Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe
Clause de non-responsabilité
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link