09 juil. 2018 Niv. 1
Résolue
Création de l'alerte : 28 juil. 2017 Bulgarie

Un présentateur TV bulgare attaqué et blessé au centre de Sofia

Source de la menaceInconnue
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur AEJ Index
Auteur AEJ Index
Le 25 juillet 2017, Ivo Nikodimov, présentateur de la télévision nationale bulgare, a été attaqué en plein jour par trois assaillants inconnus dans le parc Borisova Gradina dans le centre de Sofia. Les trois hommes, apparemment âgés d’une vingtaine d’années, l'ont frappé, lui cassant le nez et causant d'autres blessures au visage, avant de s’enfuir des lieux de l’attaque. Le journaliste a subi une intervention chirurgicale pour son nez cassé dans un hôpital voisin. Plus tard, il a signalé que les agresseurs ne lui avaient pas répondu lorsqu’il leur a demandé les raisons de l’attaque. Aucun de ses biens n'a été volé. M. Nikodimov est un personnage public connu à l'échelle nationale et un journaliste expérimenté, spécialiste des affaires criminelles et juridiques, qui a fait l’objet de menaces dans le passé en raison de son travail. Jusqu'à présent, les enquêteurs n'ont pas trouvé de preuve liant cette attaque au travail du journaliste, mais un haut responsable du ministère de l'Intérieur a qualifié l'agression de crime haineux. Le régulateur des médias bulgare, le Conseil des médias électroniques, a exprimé son inquiétude face à cette attaque d’un journaliste de premier plan, affirmant que des actes de violence contre des personnalités bien connues visaient à propager la peur. La télévision nationale bulgare a déclaré qu’agresser des journalistes équivaut à une attaque contre la liberté d'expression et a appelé de ses vœux l’arrestation et la condamnation des coupables. Un jour avant l'attaque visant Ivo Nikodimov, deux notaires ont subi une agression similaire dans le même quartier. Les autorités affirment que les enquêtes portant sur ces évènements sont en cours.
Résolue
09 juil. 2018: Le 9 juillet 2018, considérant que l'enquête menée par les autorités a confirmé que l'agression contre Ivo Nikodimov n'était pas liée à ses activités professionnelles et vu également l'engagement des autorités à poursuivre le processus d'identification des auteurs, comme l’indique la réponse des autorités bulgares à cette alerte, les organisations partenaires de la plateforme ont déclaré que ce cas était «résolu», concluant qu'il n'était plus une menace active à la liberté des médias.
Réponses de l'État
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link