13 sept. 2016 Niv. 2
Résolue
Création de l'alerte : 14 sept. 2015 Turquie

La journaliste hollandaise Frederike Geerdink déportée par la Turquie

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur FEJ/FIJ
Auteur FEJ/FIJ
Les autorités turques ont déporté Frederike Geerdink, la correspondante hollandaise basée à
Diyarbakır (Turquie), à Amsterdam, le 10 septembre 2015, après deux jours de détention, pour avoir couvert les protestations d’un groupe kurde suite aux incidents violents qui ont opposé les militants du Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK), parti illégal en Turquie, à l’armée. Les autorités turques accusent la journaliste hollandaise d’avoir « entravé une opération militaire et soutenu une organisation terroriste ». Frederike Geerdink vit en Turquie depuis 2006 et est basée à Diyarbakır depuis 2012, d’où elle couvre les affaires turques et kurdes pour des médias hollandais et internationaux. Elle écrit aussi pour le site d’information en ligne Diken.com.tr, critique du gouvernement turc.
Résolue
13 sept. 2016: Les avocats de Mme Geerdink ont fait appel contre la déportation. Frederike Geerdink a été expulsée de Turquie plusieurs mois après son procès portant sur des accusations de terrorisme. Un autre cas portant sur ses accusations de terrorisme est publié sur la Plateforme. Le 13 septembre 2016, les organisations partenaires de la Plateforme ont déclaré ce cas comme étant «résolu», tout en maintenant ouverte l'alerte concernant les accusations de terrorisme.   Alerte publié sur la Plateforme concernant les accusations de terrorisme contre Frederike Geerdink
Réponses de l'État
22 oct. 2015
Réponse du Gouvernement turc (informations fournies par le Ministère de la Justice)
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link