28 mars 2018 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 24 janv. 2018 Slovénie

Un média slovène sous la pression policière pour révéler ses sources journalistiques

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur FEJ/FIJ
Auteur FEJ/FIJ
En août 2017, la plateforme d’information en ligne Pod črto a publié une série d'articles couvrant les enquêtes de la police dans les affaires du maire de Ljubljana, Zoran Janković.

Les articles se fondaient sur la documentation obtenue grâce à une demande d'accès à l'information auprès du bureau du procureur spécial slovène. Suite à la publication des articles, Janković a déposé une plainte pénale contre deux employés du bureau du procureur. Sur la base de cette plainte, le 18 décembre, la police slovène a demandé à Pod črto de lui fournir les documents provenant du bureau du procureur et la correspondance électronique entre le journal et le bureau du procureur. Pod črto a décliné, souhaitant protéger ses sources. Pour cette raison, le 10 janvier 2018, le rédacteur en chef de Pod črto a reçu une convocation de la police pour être entendu comme témoin dans l’affaire.

Pod črto déclare qu'ils rencontreront la police le 26 janvier 2018, mais qu'ils restent déterminés à protéger leurs sources.
Réponses de l'État
28 mars 2018
Réponse de la République de Slovénie (information fournie par le Ministère de l'Intérieur)
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link