12 mai 2017 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 13 avr. 2017 République slovaque

Pression du Premier Ministre sur le radiodiffuseur public au sujet de la couverture éditoriale

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur IPI AEJ
Auteur IPI AEJ
Dans une allocution du 6 avril 2017, devant le Parlement de Slovaquie, le Premier ministre Robert Fico, en qualité de chef du parti Direction - Démocratie sociale (Smer-SD), a annoncé qu'il donnerait des instructions aux députés pour changer la direction de la Radio et Télévision de Slovaquie (RTVS), le radiodiffuseur public. Il est prévu que le Parlement décide en juin de maintenir à son poste ou de remplacer le directeur général actuel de RTVS, Václav Mika, qui s’approche de la fin d'un mandat de cinq ans.
Fico a critiqué la couverture de l’actualité du diffuseur, l'accusant d'être partial et de poser des questions injustes. Il a également déclaré qu'il donnerait aux législateurs une « orientation claire» recommandant un changement de la direction de RTVS. L'appel fait écho aux déclarations de Fico plus tôt dans la semaine accusant le radiodiffuseur de n'être « plus un service public » et d’être « orienté vers l'opposition ».
RTVS a fait l'objet de critiques de la part des législateurs du Parti national slovaque (SNS), puisqu'ils ont rejoint un gouvernement de coalition avec Smer en 2016. Les députés de Smer ont fait face à des accusations de pression similaires en 2012 lorsqu'ils ont élu Mika pour un mandat de cinq ans après qu’il ait été mis un terme de manière controversée au mandat du directeur général de la RTVS alors en place, Miroslava Zemková. Ce dernier s’était abstenu d’informer les législateurs du lancement d'un appel d’offre. La plupart des partis de l'opposition ont boycotté le vote de 2012 élisant Mika, le considérant comme une tentative de Smer pour affirmer son contrôle politique sur la RTVS.
Réponses de l'État
Suites données
02 mai 2017
Le Commissaire aux droits de l'homme du CdE détaille les conditions nécessaires à l'existence d’un service public des médias solide et bénéficiant d’un financement suffisant.
Instruments du Conseil de l'Europe Clause de non-responsabilité
15 déc. 2016
Recommandation CM/Rec(2012)1 du Comité des Ministres aux Etats membres sur la gouvernance des médias de service public (adoptée par le Comité des Ministres le 15 février 2012, lors de la 1134e réunion des Délégués des Ministres)
Clause de non-responsabilité
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link