26 déc. 2017 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 31 août 2017 Ukraine

Des journalistes russes expulsées d'Ukraine

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur FEJ/FIJ Index RSF
Auteur FEJ/FIJ Index RSF
Le 30 août 2017, la porte-parole du Service de Sécurité intérieure d`Ukraine (SBU), Olena Gitlyanska, a annoncé que la journaliste de la chaîne russe Channel One Anna Kurbatova était accusée de diiffuser de la propagande anti-ukrainienne et qu'elle serait expulsée vers la Fédération de Russie. "La propagandiste russe Anna Kurbatova sera renvoyée de force en Russie", a écrit Olena Gitlayanska dans une publication sur Facebook le mercredi 30 août. "Les documents nécessaires à son expulsion officielle sont en cours de traitement. Ce sera le cas pour tous ceux qui se permettront de discréditer l'Ukraine." Anna Kurbatova a été expulsée et interdite d'entrée en Ukraine pendant trois ans.

Le 14 août 2017, Tamara Nersesyan, une autre journaliste russe travaillant pour la Compagnie d'État pan-russe de télévision et de radiodiffusion (VGTRK), a été expulsée d'Ukraine. Le SBU a décidé de lui interdire l'entrée en Ukraine pendant trois ans, en raison de ses reportages, selon la journaliste. D’après les déclarations des autorités aux journalistes, ces reportages auraient attisé le conflit dans l'est de l'Ukraine et constitué une menace pour la sécurité et l'intégrité territoriale de l'Ukraine.

Le représentant de l'OSCE pour la liberté des médias, Harlem Désir, a appelé l'Ukraine à ne pas arrêter et expulser les journalistes originaires d'autres États participants de l'OSCE.
Réponses de l'État
26 déc. 2017
Réponse du Gouvernement ukrainien
Suites données
31 août 2017
Le représentant de l'OSCE pour la liberté des médias appelle l`Ukraine à respecter le travail des journalistes étrangers
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link