31 août 2017 Niv. 1
L'État a répondu
Création de l'alerte : 05 mai 2017 n° 50/2017 Macédoine du Nord

Deux journalistes blessés lors de l'assaut du parlement

Source de la menaceInconnue
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur FEJ/FIJ CPJ Index INSI IPI RSF
Auteur FEJ/FIJ CPJ Index INSI IPI RSF
Deux journalistes macédoniens, Dimitar Tanurov, journaliste de l'agence de presse en ligne Meta, et Nikola Ordevski, caméraman de l'agence de presse Makfax, ont été agressés lors de la manifestation du 27 avril 2017 à Skopje, qui a ensuite provoqué l'assaut du bâtiment du Parlement par des manifestants nationalistes. En tout, 21 journalistes ont été menacés ou empêchés de faire des reportages sur les lieux, selon l'Association des journalistes de Macédoine (AJM-ZNM). Tanurov a écrit sur Facebook que les manifestants l'ont attaqué après avoir vu sa carte de presse: "Ils ont pris mon téléphone et ils ont continué à me battre et me donner des coups de pieds alors que j’étais sur le sol". Tanurov a reçu de multiples blessures au visage et à la tête, pourtant il n`a pas été hospitalisé. Nikola Ordevski a été hospitalisé avec une commotion cérébrale. Lors d'une conférence de presse le 28 avril à Skopje, le Centre européen pour la presse et la liberté des médias (ECPMF), la Fédération Européenne des Journalistes (EFJ), l'Organisation des médias de l'Europe du Sud-Est (SEEMO) et Osservatorio Balcani et Caucaso Transeuropa (OBCT) ont demandé aux autorités macédoniennes d`ouvrir une enquête sur les attaques contre les 21 journalistes et les employés des médias qui ont été agressés ou menacés lors de l'assaut du bâtiment du Parlement.
Réponses de l'État
31 août 2017
Réponse du Ministère de l’intérieur de "L'ex-République yougoslave de Macédoine"
Instruments du Conseil de l'Europe Clause de non-responsabilité
01 août 2017
Jurisprudence pertinente de la Cour européenne des droits de l’homme
Clause de non-responsabilité
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link