31 août 2017 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 19 avr. 2016 Macédoine du Nord

Cinq journalistes frappés par la police à Skopje pendant des manifestations

Source de la menaceEtatique
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur FEJ/FIJ Index RSF
Auteur FEJ/FIJ Index RSF
Un journaliste et quatre photo reporters ont été grièvement blessés par les forces de sécurité le 13 avril 2016 dans la capitale, Skopje, alors qu'ils couvraient une manifestation anti-gouvernementale. Les manifestations auraient été déclenchées par la double annonce du président Gjorge Ivanov concernant des élections anticipées et la décision d'abandonner l'enquête sur le scandale des écoutes téléphoniques qui avait éclaté en février 2015, lorsqu’il a été allégué que le gouvernement s’était illégalement livré à des écoutes de plus de 20.000 personnes, y compris des journalistes. Des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de la capitale Skopje, exigeant que le Président révoque sa décision ou démissionne.
Au cours des affrontements, le journaliste Goran Naumovski, travaillant pour Plusinfo et les photo-reporters Ognen Teofilovski (Vest), Nake Batev (Vecer), Tome Georgiev (Fokus) et Borce Popovski (Sloboden Pecat) ont été attaqués par des agents de police, qui voulait les empêcher de prendre des photos de la manifestation violente. SSNM, l'affilié de la FIJ et de la FEJ en Macédoine, a rapporté que chacun des reporters portait un vêtement de presse distinctif et que leurs appareils photo étaient clairement identifiés, ce qui indiquait clairement qu'ils étaient des journalistes entrain de couvrir l'événement. SSNM a ajouté que d’autres travailleurs des médias, dont Trajce Antonovski et Saska Cvetkovska, de NOVA TV, ont été blessés par des pierres lancées par les manifestants sur la police.
Réponses de l'État
31 août 2017
Réponse du Ministère de l’intérieur de "L'ex-République yougoslave de Macédoine"
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link