11 août 2017 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 17 sept. 2015 Ukraine

L’Ukraine interdit de territoire 38 journalistes européens et blogueurs pour menace à « l’intérêt national, la souveraineté et l’intégrité territoriale »

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur FEJ/FIJ Index
Auteur FEJ/FIJ Index
Le Président ukrainien Petro Poroshenko a signé un décret interdisant l’accès au pays à 388 personnes, y compris 38 journalistes et blogueurs internationaux pour une durée d’un an.
Le décret présidentiel, qui a été signé le 16 septembre 2015, et publié sur le site de la Présidence, énumère 388 noms de personnes accusées de « représenter un danger avéré ou potentiel de menace aux intérêts nationaux, à la sécurité nationale, à la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine ».
Le décret affirme que cette interdiction de territoire vise les personnes impliquées dans l’annexion de la Crimée en 2014 et dans l’agression actuelle de l’est de l’Ukraine.
Les 31 journalistes et 7 blogueurs internationaux nommés sur cette liste sont originaires de Bulgarie, d’Estonie, d’Allemagne, de Hongrie, d’Israël, du Kazakhstan, de Lettonie, de "L'ex-République yougoslave de Macédoine", de la République de Moldova, de Pologne, de la Fédération de Russie, de Serbie, de Slovaquie, d’Espagne, de Suisse et du Royaume-Uni.
D’après la presse, la liste originale incluait des membres du personnel de la BBC (le correspondant à Moscou Steve Rosenberg, la productrice Emma Wells et le cameraman Anton Chicherov) qui ont été ultérieurement retirés de la liste d’interdiction du territoire.
Mises à jour
30 mai 2016
Le 27 mai 2016, le Président ukrainien Petro Poroshenko a signé un décret présidentiel d'application d'une décision en vertu de la résolution du Conseil National de la Sécurité et de la défense du 20 mail 2016, levant les sanctions sur 29 journalistes étrangers. Parallèlement, la liste a été mise à jour et 19 responsables de médias des organes de radiodiffusion de la Fédération de Russie y ont été inclus.
Réponses de l'État
11 août 2017
Réponse du Gouvernement ukrainien
Suites données
17 sept. 2015
Déclaration du porte-parole du Secrétaire Général sur les sanctions imposées par l’Ukraine à l’égard de médias
17 sept. 2015
Déclaration du Commissaire aux Droits de l'homme
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link