14 nov. 2018 Niv. 1
L'État a répondu
Création de l'alerte : 27 juin 2018 Pays-Bas

Le plus grand quotidien hollandais De Telegraaf attaqué lors d’un récent incident visant les médias

Source de la menaceNon-étatique
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur FEJ/FIJ AEJ Index
Auteur FEJ/FIJ AEJ Index
Une camionnette a délibérément foncé dans la façade du siège de De Telegraaf à Amsterdam, causant des dommages considérables à la façade du bâtiment qui abrite le plus grand groupe de presse néerlandais. Il s’agit d’un deuxième incident visant les organisations de médias en moins d'une semaine, suivant une attaque contre les bureaux de Panorama qui avaient reçu des tirs d’un missile antichar. Un suspect en lien avec l'attaque a été arrêté. Dans le même temps, le journaliste de De Telegraaf, John van den Heuvel, se trouve sous la protection de la police à cause des menaces de mort qu'il a reçues de gangs criminels pour ses reportages sur le crime. Paul Vugs, un autre journaliste travaillant pour Parool, vit actuellement dans un refuge après avoir également reçu des menaces venant du crime organise.
En progrès
22 mai 2019: Les 20 et 21 mai 2019, le procès de l'attaque contre les bureaux de Panorama a débuté devant le Tribunal pénal d'Amsterdam. Trois membres du club de motards Caloh Wagoh Main Triad, Richard Z., Mike van den B. et John P., ont été inculpés de « tentative de meurtre en association » et de « possession illégale d'armes ». Le parquet a allégué l’existence d’un lien entre l'attaque contre Panorama, la publication antérieure d'articles sur le crime organisé et l'attaque contre De Telegraaf. Le principal suspect de l’attaque contre De Telegraaf n’a pas été arrêté pour l’instant.   Article publié par De Telegraaf (en néerlandais) : “Hoofdverdachte aanslag Panorama: ’Kijk eens wat een show!’”
Mises à jour
08 avr. 2019
Le 8 avril 2019, les autorités policières et les forces spéciales ont fait une descente dans plusieurs logements et bureaux à Amsterdam, Utrecht et la Haye, arrêtant 12 suspects liés aux attaques. Deux autres ont été arrêté à Nimègue.
19 juil. 2018
Le 19 juillet 2018, la Police nationale, le bureau du ministère public, l’Association néerlandaise des journalistes et la Société néerlandaise des rédacteurs en chef ont conclu un accord pour améliorer la sensibilisation, la formation et les indications apportées aux autorités policières sur la protection des journalistes. Les médias rapporteront chaque incident, dispenseront des formations de sécurité et prépareront des plans de sûreté.
Réponses de l'État
Suites données
29 juin 2018
Le représentant de l'OSCE pour la liberté des médias a condamné l'attaque contre les bureaux du journal De Telegraaf
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link