05 juin 2019 Niv. 1
L'État a répondu
Création de l'alerte : 14 mai 2018 Bulgarie

Bulgarie: un journaliste d'investigation agressé

Source de la menaceInconnue
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur Index AEJ CPJ FEJ/FIJ RSF
Auteur Index AEJ CPJ FEJ/FIJ RSF
Le 10 mai 2018, le journaliste d'investigation Hristo Geshov a été agressé à l'extérieur de son domicile dans la ville de Cherven Bryag, dans le nord-ouest de la Bulgarie, a rapporté desant.net.

"J'attribue cette attaque entièrement à mes reportages d'investigation et aux avertissements que j'ai adressés aux autorités sur la gestion des finances par l’administration municipale de Cherven Bryag", a écrit Geshov dans un post Facebook quelques heures après avoir reçu des coups de poing au ventre et dans le dos d’un assaillant non identifié. "Malgré la douleur et les nombreuses ecchymoses, je suis sûr que je n'abandonnerai pas mon travail, et l'attaque contre moi est un signe que j'ai raison", a-t-il ajouté.

Geshov écrit pour le site web de reportage d'investigation régional Za Istinata, travaille avec la plateforme journalistique en ligne "About the Truth" et présente un programme appelé "On Target" disponible sur YouTube.

Il a commencé à être harcelé après une série d'articles relatifs aux irrégularités commises par la municipalité de Cherven Bryag dans lesquels il affirmait, entre autres, que trois conseillers municipaux utilisaient des fonds de l'Union européenne pour rénover leurs maisons.

Reporters sans frontières condamne l'attaque. "Cette attaque est révélatrice de la mesure dans laquelle les journalistes d'investigation sont désormais pris pour cible par des groupes qui veulent les faire taire et imposer la terreur", a déclaré Pauline Adès-Mével, chef du bureau UE-Balkans de RSF. "Nous saluons la réaction rapide de la police et des services médicaux, mais les autorités bulgares doivent également protéger physiquement les journalistes qui, comme Hristo Geshov, sont la cible de menaces de ce type".
Mises à jour
05 juin 2019
Le 14 mai 2019, selon la déclaration d'Hristo Geshov, le journaliste a été kidnappé par trois individus non identifiés qui l’ont embarqué de force dans leur véhicule et l’ont retenu toute la nuit, jusqu'à ce que son reportage sur l'approvisionnement illégal en eau soit retiré du site internet de Zov News. Le 14 mai 2019, Zov News et Bivol ont annoncé la disparition de Geshov. Maria Dimitrova, rédactrice en chef de Zov News, a déclaré que la mère et la sœur de Geshov l'avaient contactée plus tôt dans la journée pour lui dire qu'elles n’arrivaient pas à joindre le journaliste. Mme Dimitrova a déclaré qu'elle avait reçu un appel téléphonique plus tôt dans la journée du 15 mai d'un homme qui ne s'était pas présenté et qui lui avait demandé, en échange de la libération de M. Geshov, de retirer l'article et la vidéo de l'enquête du journaliste sur le système présumé illégal d'approvisionnement en eau et d'assainissement. Le 15 mai 2019, elle a retiré l'article de Zov News et la vidéo de YouTube. Geshov a déposé une plainte concernant l’incident auprès de la police nationale bulgare. Le CPJ n'a pas pu vérifier de manière indépendante le témoignage du journaliste à propos de l'enlèvement.
Réponses de l'État
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link