31 août 2017 Niv. 1
L'État a répondu
Création de l'alerte : 15 mars 2016 Macédoine du Nord

28 professionnels des médias détenus et condamnés à payer une amende pour franchissement illégal de la frontière

Source de la menaceEtatique
CatégorieDétention et emprisonnement de journalistes
Auteur Index FEJ/FIJ
Auteur Index FEJ/FIJ
Le 14 mars 2016, la police macédonienne a arrêté environ 28 journalistes et photojournalistes qui accompagnaient un groupe de réfugiés qui tentaient d'entrer illégalement en Macédoine depuis la Grèce, selon Deutsche Welle. Faisant référence aux messages postés par les journalistes détenus sur Twitter, Deutsche Welle rapporte que ceux-ci ont été temporairement détenus et condamnés à une amende de 250 euros pour avoir franchi illégalement la frontière. Nova TV, une chaîne macédonienne, affirme que les journalistes ont été condamnés à une amende de 510 euros.

Selon l'Agence de presse d'Athènes, les journalistes ne connaissaient pas exactement leur position lorsqu’ils suivaient les réfugiés. À la frontière, les journalistes auraient été emmenés dans le village macédonien de Moin, puis envoyés au siège de la police dans la ville de Gevgelija. La majorité des journalistes détenus étaient originaires de Grèce et d'Allemagne, tandis que quelques-uns venaient de Macédoine.
Réponses de l'État
31 août 2017
Réponse du Ministère de l’intérieur de "L'ex-République yougoslave de Macédoine"
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link