11 sept. 2020 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 23 juin 2020 n° 171/2020 Albanie

Le journaliste Elvis Hila entravé et arrêté par la police en Albanie

Source de la menaceEtatique
CatégorieHarcèlement et intimidation de journalistes
Auteur IPI ECPMF FEJ/FIJ RSF
Auteur IPI ECPMF FEJ/FIJ RSF
Le 17 juin 2020, le journaliste Elvis Hila de la chaîne d'information Report.TV a été entravé puis brièvement détenu par la police locale en cours de reportage sur la démolition de constructions situées à Lezha, dans le nord de l'Albanie, qualifiées d’illégales par les autorités. Hila faisait partie d'un groupe de journalistes qui documentait les démolitions entreprises par l'Inspection nationale de la protection du territoire (IKMT) sur une plage locale. Vers 17 heures, alors qu'il filmait un différend entre l'un des propriétaires et les autorités, Hila a été interpellé par le chef de la police de Lezha, qui lui a demandé sa carte d'identité. Bien qu'il se soit clairement déclaré journaliste, l'officier lui a pris le téléphone des mains en criant : « Quel journaliste êtes-vous ? » Il a ensuite été arrêté. Des séquences vidéo le montrent, emmené par deux policiers et détenu à l'intérieur d'un véhicule de police, où il est resté pendant 10 minutes. Il a été libéré après que les autres journalistes présents sur les lieux aient protesté. Dans un communiqué, Hila a déclaré : « Mes confrères ont filmé l’intégralité des faits et ont demandé les motifs de mon expulsion mais aucune explication n'a été fournie ». Selon le SafeJournalists Network, ni le ministère de l'Intérieur ni la police d'État n'ont commenté l'incident ou expliqué par la suite pourquoi Hila avait été arrêté. Le journaliste a déposé plainte et indiqué qu'il envisageait un recours en justice. Le Service des affaires intérieures et des plaintes de la police d'État a ouvert une enquête et recueilli les témoignages du journaliste et des policiers présents sur les lieux. L'Union des journalistes albanais a condamné « les cas répétés de violence, de chantage et de menaces policières contre des journalistes et des reporters en service » et déclaré que des mesures devraient être mises en œuvre pour éviter que de tels incidents ne se reproduisent.
Réponses de l'État
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link