19 déc. 2019 Niv. 1
L'État a répondu
Création de l'alerte : 18 sept. 2018 n° 98/2018 Italie

Le ministre Di Maio menace de réduire le financement public indirect de la presse

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur FEJ/FIJ Index
Auteur FEJ/FIJ Index
Le Vice-président du Conseil des ministres italien et chef de file du Mouvement 5 étoiles, Luigi Di Maio a déclaré, sur Facebook, le 12 septembre 2018, que "les journaux (...) polluent désormais chaque jour le débat public et le pire, c'est qu'ils le font grâce, également, à l'argent de la collectivité". M. Di Maio a précisé qu'il allait prévoir, dans le prochain budget de l'Etat, "une réduction des contributions publiques indirectes" à la presse. Il a ajouté qu'il était "en train de préparer une lettre aux sociétés dans lesquelles l'État détient des participations pour leur demander d'arrêter de payer les journaux" en achetant des espaces publicitaires. La Fédération nationale des journalistes italiens (FNSI) a dénoncé l'annonce du ministre, estimant que sa proposition relevait de l'intimidation et visait à instituer une "pensée unique" favorable au gouvernement, dans les médias.
Réponses de l'État
19 déc. 2019
Réponse des autorités italiennes (documentation de la Présidence du Conseil des Ministres)
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link