17 mars 2016 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 02 avr. 2015 n° 46/2015 Turquie

Les caricaturistes turcs Bahadır Baruter et Özer Aydoğan reconnus coupables d'outrage au Président Erdoğan

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur FEJ/FIJ
Auteur FEJ/FIJ
Les caricaturistes turcs Bahadır Baruter et Özer Aydoğan, du magazine satyrique Penguen, ont été reconnus coupables d’insulte au Président de la Turquie, Recep Tayyip Erdoğan, dans une caricature publiée en page de couverture du numéro d’août 2014 du magazine. En mars 2015, la Cour avait condamné les deux caricaturistes à 11 mois et 20 jours de prison. Cette condamnation avait par la suite été commuée en une amende de 7.000 lires (2.500 euros) chacun. La caricature dépeignait le Président nouvellement élu arrivant au palais présidentiel et disant : « Quelle fête ennuyeuse. On aurait pu au moins sacrifier un journaliste !’ Le Parquet a retenu le caractère insultant de la caricature. La Fédération européenne des Journalistes (FEJ) a demandé aux autorités turques de décriminaliser la diffamation et de supprimer le délit d’offense au Président de la République.
Mises à jour
25 mars 2015
Le 24 mars 2015, les caricaturistes Bahadır Baruter et Özer Aydoğan ont été reconnus coupables d'insulte à l’encontre du président turc, Recep Tayyip Erdogan, dans une caricature publiée en couverture du magazine Penguen et condamnés à 14 mois de prison. Cette peine a été réduite à 11 mois et 20 jours pour «bonne conduite» au cours du procès et a ensuite été commuée en amende de 7 000 Lires
Réponses de l'État
22 oct. 2015
Réponse du Gouvernement turc (informations fournies par le Ministère de la Justice)
Suites données
17 mars 2016
La Commission de Venise suggère l'abrogation de l'article 299 du Code pénal turc (insulte contre le Président de la République) afin d'éviter de nouvelles violations de la liberté d'expression.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link