21 juin 2016 Niv. 2
Résolue
Création de l'alerte : 26 août 2015 n° 13/2015 Italie

Des journalistes italiens et du personnel des médias menacés de mort à la suite de l’enterrement d’un chef de la mafia

Source de la menaceNon-étatique
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur FEJ/FIJ
Auteur FEJ/FIJ
Deux journalistes italiens ainsi que du personnel technique ont reçu des menaces de mort pour avoir couvert les funérailles du chef mafieux Vittorio Casamonica, qui ont eu lieu le 21 août 2015, à Rome. Alessio Viscardi, un journaliste d’investigation pour le journal en ligne Fanpage.it a été menacé, le 22 août, par quatre personnes, à Terzigno (à 40 km au sud de Naples) alors qu’il recherchait l’aérodrome d’où devait décoller l’hélicoptère chargé de larguer des pétales de rose sur la procession funéraire. Les assaillants ont photographié ses papiers d’identité et ont menacé de le tuer. La deuxième attaque a eu lieu le 23 août, à Rome : une équipe de la chaîne publique RAI 3, comprenant le journaliste Alfonso Iuliano, un caméraman et un ingénieur du son, étaient en train de filmer dans le quartier d’Appio, où vivent plusieurs membres de la famille Casamonica, lorsqu’ils ont été attaqués par des résidents locaux qui ont menacés de les tuer s’ils n’arrêtaient pas de filmer. Deux personnes qui auraient pris les téléphones des journalistes ont été arrêtées et inculpées de vol.
Résolue
: Le 21 juin 2016, prenant en consideration les développements positifs représentés par l'arrestation des individus qui ont saisi le matériel des journalistes et l'approbation du rapport préparé par la Commission Antimafia, les organisations partenaires de la Plateforme ont déclaré ce cas "résolu", concluant qu'il ne représentait plus une menace active à la liberté des médias.
Mises à jour
03 mars 2016
Le 3 mars 2016, la Chambre des députés italienne a approuvé à l'unanimité un rapport préparé par la Commission Antimafia sur "l'état de l'information et la condition des journalistes menacés par la mafia", qui contient une proposition visant à créer de nouvelles circonstances "aggravantes" dans le code pénal pour les cas de crimes mafieux contre les journalistes.
31 août 2015
Le 31 août 2015, deux personnes associées à la famille Casamonica ont été arrêtées et accusées de vol pour avoir saisi les portables et les caméras des journalistes.
Réponses de l'État
21 juin 2016
Réponse du Ministère italien des Affaires étrangères
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link