Clause de non-responsabilité
415
 
25 mai 2018 Niv. 2
Aucune réponse de l'État
Création de l'alerte : 25 mai 2018 Ukraine

Les médias russes interdits d'exercer leurs activités pour trois ans en Ukraine

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur FEJ/FIJ CPJ Index
Aucune réponse de l'État
Auteur FEJ/FIJ CPJ Index
Dans un décret présidentiel signé le 14 mai 2018 et rendu public dix jours plus tard, le 24 mai, les autorités ukrainiennes ont annoncé une nouvelle liste d'entreprises russes et d'organisations de médias, établies dans le pays, ciblées par des sanctions. La nouvelle liste comprend les agences de presse russes Novosti, Rossiyasegodnya.rf, Sputniknews.com, Rsport.ria.ru, 1prime.ru, Realty.ria. ru et rian.com.ua ainsi que les chaînes de télévision rtr-planeta.com, russia.tv, vesti.ru, tvkultura.ru, digitalrussia.tv.

Le décret, qui interdit aux médias russes d'exercer leurs activités pendant trois ans, prévoit des mesures telles que le blocage d'actifs, la limitation ou l'arrêt de la fourniture de services de télécommunication et de l'utilisation des réseaux publics de télécommunications, le blocage de l'accès à leurs sites Web.

L'annonce intervient une semaine après qu'un journaliste de RIA Novosti a été arrêté à Kiev et accusé de trahison.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
25 mai 2018 Niv. 1
Aucune réponse de l'État
Création de l'alerte : 27 juil. 2016 Turquie

Arrestation de journalistes dans le contexte de la vague de répression massive suite au coup d'etat manqué en Turquie

76 Journalistes en détention
Source de la menaceEtatique
CatégorieDétention et emprisonnement de journalistes
Auteur FEJ/FIJ Article 19 AEJ Index IPI
Aucune réponse de l'État
Auteur FEJ/FIJ Article 19 AEJ Index IPI
Le 25 juillet, le Procureur anti-terrorisme turc Irfan Fidan a émis des mandats d'arrêt à l'encontre de 42 journalistes dans le cadre de la vaste répression intervenant dans le sillage du coup d'Etat manqué contre le président Erdoğan. Selon l'agence de presse Anatolian News, les journalistes qui font l'objet de ces mandats sont : Abdullah Abdulkadiroğlu, Abdullah Kılıç, Ahmet Dönmez, Ali Akkuş, Arda Akın, Nazlı Ilıcak, Bayram Kaya, Bilal Şahin, Bülent Ceyhan, Bülent Mumay, Bünyamin Köseli, Cemal Azmi Kalyoncu, Cevheri Güven, Cihan Acar, Cuma Ulus, Emre Soncan, Ercan Gün, Erkan Akkuş, Ertuğrul Erbaş, Fatih Akalan, Fatih Yağmur, Habip Güler, Hanım Büşra Erdal, Haşim Söylemez, Hüseyin Aydın, İbrahim Balta, İnan Kızılkaya, Kamil Maman, Kerim Gün, Levent Kenez, Mahmut Hazar, Mehmet Gündem, Metin Yıkar, Muhammed Fatih Uğur, Mustafa Erkan Acar, Mürsel Genç, Selahattin Sevi, Seyid Kılıç, Turan Görüryılmaz, Ufuk Şanlı, Ufuk Emin Köroğlu, Yakup Sağlam et Yakup Çetin.

Selon NTV et CNN-Turk, Nazli Ilicak, journaliste réputé et ancien parlementaire, figure parmi les journalistes visés par les mandats. Il avait été licencié du quotidien pro-gouvernemental Sabah daily en 2013 pour avoir critiqué des ministres impliqués dans un scandale lié à la corruption. Le 27 juillet, le journaliste Nuriye Akman a été placé en détention.

Le 27 juillet, des procureurs d'Istanbul ont émis des mandats d'arrêt à l’encontre de 47 anciens cadres et éditorialistes du journal Zaman : Osman Nuri Öztürk, Ali Akbulut, Bülent Keneş, Mehmet Kamis, Hüseyin Dogme, Süleyman Sargın, Veysel Ayhan, Şeref Yılmaz, Mehmet Akif Afsar, Ahmet Metin Sekizkardeş, Alaattin Güner, Faruk Kardıç, Metin Tamer Gökçeoğlu, Faruk Akkan, Mümtazer Türköne, Şahin Alpay, Sevgi Akarçeşme, Ali Ünal, Mustafa Ünal, Zeki Önal, Hilmi Yavuz, Ahmet Turan Alkan, Lalezar Sarıibrahimoğlu, Ali Bulaç, Bülent Korucu, Ihsan Duran Dağı, Nuriye Ural, Hamit Çiçek, Adil Gülçek, Hamit Bilici, Şenol Kahraman, Melih Kılıç, Nevzat Güner, Mehmet Özdemir, Fevzi Yazıcı, Sedat Yetişkin, Oktay Vızvız, Abdullah Katircioglu, Behçet Akyar, Murat Avcioglu, Yüksel Durgut, Zafer Özsoy, Cumes Kaya, Hakan Taşdelen , Osman Nuri Arslan, et Ömer Karakaş.

Ce même jour, l’éditorialiste de Zaman Şahin Alpay a été arrêté après que la police ait fait irruption dans sa maison aux premières heures du matin.

Lale Sarıibrahimoğlu, qui travaillait pour Zaman et Today’s Zaman et actuellement pour IHS Jane’s Defence Weekly, a été également appréhendée par la police à son domicile tôt dans la même journée. Elle avait couvert en détail les questions concernant les forces armées de Turquie, leurs actifs financiers, et les lacunes en termes de transparence et de responsabilité. Elle est de santé fragile depuis plusieurs années et son état exige un accès garanti à des soins médicaux.
Mises à jour
Nouveau 25 mai 2018
Le 24 mai 2018, un tribunal d'Istanbul a condamné la rédactrice en chef du quotidien Yeni Asya Naciye Nur Ener Kılınç à 7 ans et demi de prison pour appartenance à une organisation terroriste. Le tribunal a également décidé de prolonger son assignation à résidence dans l'attente de l'issue de la procédure d'appel
Nouveau 14 mai 2018
Le 11 mai 2018, la 13ème Haute Cour pénale d'Istanbul a décidé de libérer le chroniqueur Ali Bulaç et l'ancien directeur de la rédaction de Zaman, Mehmet Özdemir, de détention préventive, tout en ordonnant la levée de l'assignation à residence de Şahin Alpay. Le tribunal a également imposé des interdictions de voyager à l'étranger à Bulaç et Özdemir et a placés les trois accusés sous contrôle judiciaire. Les prochaines audiences auront lieu les 7 et 8 juin.
Nouveau 10 mai 2018
Le 30 avril 2018, un tribunal d'Istanbul a condamné 10 personnes affiliées au groupe Feza Media, éditeur du quotidien Zaman, pour des chefs d'accusations liés au terrorisme. Tous les accusés ont par contre été acquittés des charges de "tentative d'élimination de l'ordre constitutionnel". Murat Avcıoğlu, Cuma Kaya, Alaattin Güner, Hüseyin Turan et Zafer Ozsoy ont été libérés dans l'attente de l'issue de la procédure d'appel.
30 avr. 2018
Le 24 avril 2018, un tribunal de la ville d'Antalya a condamné Tuncer Çetinkaya, ancien reporter du journal Zaman et de l'agence de presse Cihan, à sept ans et six mois de prison pour "appartenance à une organisation [terroriste]". Le tribunal a ordonné que Çetinkaya soit libéré sous contrôle judiciaire afin de recevoir un traitement médical pour insuffisance rénale.
19 mars 2018
Le journaliste Şahin Alpay a été libéré de la prison de Silivri Prison Durant la nuit du 16 mars 2018. Il a été assigné à résidence.
19 mars 2018
Le 15 mars 2018, la Cour constitutionnelle turque a ré-évalué la demande de Şahin Alpay. Cette seconde requête a été déposée après que la première décision de la Cour constitutionnelle eut été cassée par les tribunaux locaux en janvier 2018. La Cour a réitéré sa décision antérieure selon laquelle les droits du journaliste avaient été violés et qu'il devait être libéré. La décision de la Cour suprême turque intervient alors que la Cour européenne des droits de l'homme doit rendre sa decision le 20 mars.
09 mars 2018
Le 8 mars 2018, la 25ème Cour d’assises d'Istanbul a condamné les prévenus Ahmet Memiş, Ali Akkuş, Muhammet Sait Kuloğlu, Multlu Çölgeçen, Seyid Kılıç, Ünal Tanık, Erkan Acar, Oğuz Usluer, Davut Aydın, Ufuk Şanlı, Yetkin Yıldız et Cuma Ulus à 7 ans et 6 mois de prison pour "appartenance à une organisation illégale". Le tribunal a ordonné la ré-arrestation du journaliste Ali Akkuş, qui avait été libéré en avril dernier. Cihan Acar, Bünyamin Köseli, İbrahim Balta, Bayram Kaya, Cemal Azmi Kalyoncu, Habip Güler, Hanım Büşra Erdal, Yakup Çetin, Hüseyin Aydın, Abdullah Kılıç et Gökçe Fırat Çulhaoğlu ont été condamnés à 6 ans et 3 mois de prison pour le même chef d’accusation. 13 accusés ont été acquittés du chef d’accusation "tentative de coup d'Etat". La cour a condamné Atilla Taş et Murat Aksoy pour "avoir sciemment et volontairement aidé une organisation illégale en tant que non-membre" sans pour autant "faire partie de la structure hiérarchique de l'organisation". Ils ont été respectivement condamnés à 3 ans 1 mois et 15 jours de prison et 2 ans et 1 mois. Considérant le temps qu'ils ont déjà passé en détention, la cour a rejeté la demande de ré-arrestation de Taş et Aksoy émanant du procureur et a levé l'obligation de s’enregistrer régulièrement auprès d’un poste de police. Elle a néanmoins statué en faveur du maintien de leur interdiction de quitter le territoire.
21 févr. 2018
Le 20 février 2018, Nur Ener Kılınç a été libérée dans l'attente de son procès et assignée à domicile. La prochaine audience est prévue pour le 19 avril
16 févr. 2018
Le 16 février 2018, Nazlı Ilıcak, Yakup Şimşek et Fevzi Yazıcı ont été condamnés à une peine d'emprisonnement à perpétuité incompressible.
16 janv. 2018
Le 12 janvier 2018, après avoir revu les décisions motivées de la Cour constitutionnelle, la 13e Cour pénale d'Istanbul a annulé le verdict de la Cour constitutionnelle en affirmant qu'elle avait dépassé les limites de ses pouvoirs législatifs et usurpé l'autorité de la Cour pénale. Le 15 janvier 2017, la 14e haute cour pénale d'Istanbul a rejeté la demande de libération de Şahin Alpay.
12 janv. 2018
Le 11 janvier 2018, la Cour constitutionnelle de Turquie a ordonné la liberation de Şahin Alpay. Sa remise en liberte a été arreté par la 13e Haute Cour pénale d'Istanbul, qui a annoncé que sa détention serait réexaminée après la communication officielle des décisions motivées de la Cour constitutionnelle.
22 nov. 2017
Le 21 novembre 2017, la 14ème haute cour pénale d'Ankara a condamné Ayşenur Parıldak, correspondante du quotidien Zaman , à sept ans et six mois de prison pour appartenance à une organisation terroriste armée.
22 nov. 2017
Le 8 novembre 2017, un tribunal d'Istanbul a ordonné la libération du journaliste Bekir Gökmen Ulu du quotidien Sözcü. La décision est assortie d'une interdiction de sortie du territoire.
25 oct. 2017
Murat Aksoy a été libéré de détention provisoire par un tribunal d'Istanbul le 24 octobre 2017. Selon la décision de la 25e Haute Cour pénale d'Istanbul, Aksoy a été libéré après que le tribunal ait établi que le suspect n'avait pas de compte bancaire auprès de Bank Asya et n'avait jamais utilisé l'application de téléphone mobile ByLock, deux faits considérées par les autorités turques comme une preuve de liens avec le mouvement Gülen.
23 oct. 2017
Le 17 octobre 2017, le 2nd tribunal des crimes graves d'Eskişehir a condamné Mehmet Kuru à six ans et trois mois d'emprisonnement pour «appartenance à une organisation terroriste».
15 oct. 2017
Murat Dağdeviren, propriétaire du journal Demokrat, a été arrêté le 31 juillet 2016. Le 10 octobre 2017, il a été condamné à 7 ans et 6 mois de prison pour appartenance à une organisation terroriste. Le journal démocrate Gebze a été fermé par décret.
05 oct. 2017
Yüksel Durgut a été libéré pour raisons de santé dans l'attente de son procès le 29 septembre 2017.
29 sept. 2017
Abdullah Özyurt a été remis en liberté le 15 septembre 2017.
29 sept. 2017
Le 22 septembre 2017, Mediha Olgun a été libérée.
18 sept. 2017
Burak Ekici, l'éditeur en ligne du quotidien Birgün, a été arrêté le 16 août 2017, accusé de liens avec le clerc Fethullah Gülen basé aux États-Unis. Ekici a été placé en détention pour avoir prétendument utilisé l'application de cryptage pour téléphone mobile Bylock, que les procureurs considèrent comme une preuve d'appartenance au mouvement Gülen.
07 sept. 2017
Mehmet Dener et Muhammet Taşçılar ont été libérés le 1er septembre 2017.
23 août 2017
Le 18 août 2017, le.25ème tribunal pour infractions graves d'Istanbul a libéré Cihan Acar, journaliste pour le journal Bugün, et le journaliste du magazine Aksiyon, Bünyamin Köseli, dans l'attente de leur procès. Ils sont poursuivis pour «tentative de coup d'Etat».
21 août 2017
Le 18 août 2017, Ali Ahmet Böken, ancien coordinateur de TRT News et ancien chroniqueur de la chaîne désormais fermée Samanyolu TV, a été arrêté. Accusé d' "appartenance à une organisation terroriste", il encourt jusqu'à 15 ans de prison.
25 juil. 2017
Hülya Karakaya a été libérée le 18 juillet 2017 et place sous contrôle judiciaire.
20 juil. 2017
Nizamettin Izgi, propriétaire du journal Batman, a été arrêté le 11 décembre 2016. Le 17 juillet 2017, un tribunal a ordonné sa libération sous contrôle judiciaire.
01 juin 2017
Le 27 mai 2017, un tribunal turc a officiellement arrêté Mediha Olgun (rédactrice Internet) et Gökmen Ulu (correspondant de presse à Izmir), deux journalistes d'opposition travaillant pour le quotidien Sözcü en raison d' "un article et de photographies publiés dans le journal un jour avant le coup d'état et révélant où Erdogan passait ses vacances et d'un mot croisé contenant le nom caché du président", selon l'agence de presse publique Anadolu. Les deux journalistes de Sözcü sont accusés d'avoir notamment "aidé sciemment et encouragé l'organisation terroriste FETÖ sans faire partie de sa structure hiérarchique" et "soutenu la tentative d'assassinat du président".
30 mai 2017
Idris Okur, journaliste pour Cihan à Çorum, a été placé en détention le 1er août 2016. Son procès a débuté en mai 2017 devant le 2ème tribunal pénal des infractions sérieuses de Çorum.
29 mai 2017
Özkan Mayda a été libéré le 24 mai 2017.
26 mai 2017
Olgun Matur a été libéré le 29 mars 2017 et ré-arrêté 3 jours plus tard, le 2 avril. Il a été à nouveau libéré le 24 mai 2017.
05 mai 2017
Le 4 mai 2017, Ozan Kaplanoğlu, rédacteur en chef de la plate-forme en ligne @BursaMuhalif et membre du Conseil d'administration de la branche de Bursa du Contemporary Gazeteciler Derneği, a été placé en détention suite à une descente matinale à son domicile. Un tribunal de Bursa a ordonné son arrestation, le 5 mai, pour avoir diffusé en ligne de la propagande pour une organisation terroriste via ses comptes deréseaux sociaux.
02 mai 2017
İbrahim Karayeğen, rédacteur en chef du journal Zaman, a été arrêté le 26 septembre 2016 dans le cadre de l'enquête sur la tentative de coup d'Etat. Karayeğen, qui avait été arrêté le 16 juillet 2016 à l'aéroport Atatürk d'Istanbul, a été formellement placé en détention provisoire le 24 juillet 2016 par un juge d'instruction du 2ème tribunal pénal d'Istanbul. Le 27 avril 2017, un tribunal d'Istanbul a inculpé Karayeğen et 29 autres anciens employés de Zaman Media Group de tentative de renversement du gouvernement, de la Constitution et du Parlement. Chaque suspect risque trois condamnations à perpétuité consécutives. L'acte d'accusation envisage également 15 ans de prison supplémentaire pour chaque suspect pour appurtenance à une organisation terroriste.
20 avr. 2017
Ali Akkuş a été libéré le 31 mars 2017 et re-placé en détention quelques heures plus tard. Il a à nouveau été remis en liberté le 15 avril 2017.
18 avr. 2017
Le 5 août 2016, Yakup Şimşek, ancien directeur du marketing de Zaman, a été placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête portant sur une publicité controversée faisant soi-disant allusion à un coup d'Etat imminent neuf mois avant la tentative de coup d'Etat du 15 juillet. Le 14 avril 2017, l'acte d'accusation rédigé par le bureau du procureur général d'Istanbul envisage trois condamnations à perpétuité consécutives pour 16 personnes, dont Şimşek, pour coup d'Etat. Le 29 mars 2016, des adminsitrateurs judiciaires avaient limogé Simsek ainsi que cinq collègues des quotidiens Zaman et Today's Zaman, pour avoir «abusé de la confiance de leur employeur» et «agi contre la bonne volonté et la moralité ainsi que l'image de l'entreprise».
17 avr. 2017
Yakup Cetin et Yetkin Yıldız ont été libérés le 31 mars 2017 et détenus à nouveau quelques heures plus tard. Ils ont été formellement ré-arrétés le 15 avril 2017.
13 avr. 2017
Le 11 avril 2017, un acte d'accusation concernant des journalistes et chroniqueurs du quotidien Zaman a été déposé auprès de la 13ème Cour pénale d'Istanbul. L'acte d'accusation requiert trois condamnations à perpétuité consécutives pour les 30 défendeurs accusés d’avoir tenté de renverser le gouvernement. 30 journalistes, dont 21 sont déjà détenus, ont été inculpés. Les défendeurs comprennent Mümtazer Türköne, Ahmet Turan Alkan, Şahin Alpay, Mustafa Ünal et Ali Bulaç, anciens auteurs de Zaman. Les journalistes sont accusés de «tentative de coup d'Etat» motif pour lequel le procureur exige trois condamnations à perpétuité consécutives sans possibilité de libération conditionnelle. En outre, le procureur exige jusqu'à 15 ans de prison pour tous les suspects accusés de «participation à une organisation terroriste». Selon l'agence d'information Anatolie, les défendeurs sont Mümtazer Türköne, Şahin Alpay, Ali Bulaç, Ahmet Metin Sekizkardeş, Ahmet Turan Alkan, Alaattin Güner, Cuma Kaya, Faruk Akkan, Hakan Taşdelen, Hüseyin Belli, Hüseyin Turan, İbrahim Karayeğen, İsmail Küçük, Mehmet Özdemir, Murat Avcıoğlu, Mustafa Ünal, Onur Kutlu, Sedat Yetişkin, Şeref Yılmaz, Yüksel Durgut ve Zafer Özsoy tutuklu, Ahmet İrem, Ali Hüseyinçelebi, Süleyman Sargın, Osman Nuri Arslan, Osman Nuri Öztürk, Lalezer Sarıibrahimoğlu, Nuriye Ural et Orhan Kemal Cengiz . Sarıibrahimoğlu, Ural et Cengiz sont répertoriés comme suspects libres en attente d’un procès.
05 avr. 2017
Serhat Şeftali, chef du bureau régional de Zaman pour la méditérannée, a été arrêté le 21 juillet 2016. Il est accusé d'avoir préparé le terrain pour la tentative de coup d'état de juillet 2016 au nom du mouvement Hizmet. Le 1er avril 2017, Serhat Şeftali a été placé en liberté sous surveillance judiciaire par la 2e Haute Cour criminelle d'Antalya avec 20 policiers et sept autres journalistes, dont Tuncer Çetinkaya et Olgun Matur, en attendant la fin de leur procès. Cependant, la 3ème Haute Cour pénale d'Antalya a statué en faveur de la ré-arrestation de 16 d'entre eux, y compris Şeftali suite à des objections à leur libération soulevées par les procureurs.
05 avr. 2017
Tuncer Çetinkaya a été libéré le 29 mars 2017 et ré-arrêté le 2 avril.
31 mars 2017
Kenan Baş a été libéré le 29 mars 2017.
10 mars 2017
Nur Ener, rédactrice en chef du journal Yeni Asya, a été place en détention le 3 mars 2017 dans le cadre de la purge des journalistes prétendument liés au mouvement Gülen. Ener a été officiellement arrêté le 6 mars 2017 pour avoir prétendument utilisé l'application de cryptage de téléphone portable Bylock, que les procureurs turcs considèrent comme une preuve d'appartenance au mouvement Gülen. Ener est actuellement en détention provisoire à la prison fermée pour femmes de Bakırköy, à Istanbul.
06 mars 2017
Erdem Mühirci a été libéré le 28 février 2017.
28 févr. 2017
Vedat Demir a été libéré le 18 février 2017.
03 févr. 2017
Hamza Günerigök, présentateur de la chaîne d'état TRT, a été arrêté le 30 janvier 2017 par la sécurité des frontières dans une zone militaire alors qu'il tentait de fuir la Turquie vers la Grèce de manière illégale. Les autorités avaient émis un mandat d'arrêt contre Günerigök pour son lien présumé avec le mouvement Gülen.
30 janv. 2017
Le 18 janvier 2017, Ünal Tanik, propriétaire et rédacteur en chef du portail d'information Rota News, qui fait partie des médias fermés à la suite du coup d'État, a été arrêté après avoir été détenu la veille, à Yalova. Le verdict d'arrestation de la 11ème Cour pénale de paix d'Istanbul était basé sur l'accusation d'appartenance présumée au mouvement Gülen. Tanik risque jusqu'à 10 ans de prison s'il est reconnu coupable.
23 déc. 2016
Özcan Keser, reporter de la radiotélévision turque (TRT), qui avait précédemment travaillé avec l'agence de presse Cihan, a été placé en détention le 12 août 2016. Il a été officiellement arrêté le 19 décembre.
22 déc. 2016
Ömer Oruç, ancien reporter de l'agence de presse Cihan, a été arrêté le 18 décembre 2016. Oruç est actuellement emprisonné à la prison d'Isparta.
19 déc. 2016
Eda Şanlı a été libérée dans l'attente de son procès le 18 décembre 2016.
16 déc. 2016
Le 14 décembre 2016, Mehmet Anıl a été libéré.
12 déc. 2016
Nadir Yücel, rédacteur en chef du Çorum Yıldız, a été arrêté le 4 décembre 2016 dans le cadre de la purge des journalistes prétendument liés au movement Gülen
31 oct. 2016
Beytullah Özdemir, le représentant à Düzce du journal Zaman a été arrêté le 27 octobre 2016 dans le cadre de l'enquête sur la tentative de coup d'état manqué du 15 juillet 2016.
26 oct. 2016
Le 26 octobre 2016, la liste des journalistes détenus a été mise à jour. Les 24 journalistes suivants, arrêtés dans la cadre de l'état d'urgence en lien avec l'enquête relative à la tentative de coup, y ont été ajoutés : Abdullah Özyurt, Ahmet Yavaş, Ayşenur Parıldak, Aytekin Gezici, Aziz İstegün, Bayram Parlak, Cumali Önal, Gültekin Avcı, Eda Şanlı, Halil İbrahim Mert, İbrahim Karayeğen, Kenan Baş, Lokman Erdoğan, Mehmet Kuru, Murat Aksoy, Nurullah Kaya, Nuri Durna, Olgun Matur, Osman Yakut, Özkan Mayda, Tuncer Çetinkaya, Vahit Yazgan, Vedat Demir et Yalçın Güler. La plupart d'entre eux sont d'anciens journalistes ou cadres de Zaman. Par ailleurs, 12 journalistes, arrêtés dans le cadre de l'état d'urgence mais hors de l'enquête relative à la tentative de coup, ont également été ajoutés à la liste des journalistes détenus : Ali Aşikar, Erdem Mühirci, Hülya Karakaya, İlker İlkan, Mehmet Anıl, Mehmet Arslan, Necmiye Alpay, Nizamettin Yılmaz, Rabia Özkaya, Selahattin Koyuncu, Şirin Çoban et Zeynel Abidin Bulut.
18 oct. 2016
Au 18 octobre 2016, 35 des 89 journalistes visés par l'un des deux mandats d'arrêt de masse émis après la tentative de coup ont été arrêtés : Abdullah Kılıç, Ali Akkuş, Nazlı Ilıcak, Bayram Kaya, Bünyamin Köseli, Cemal Azmi Kalyoncu, Cihan Acar, Cuma Ulus, Emre Soncan, Ercan Gün, Habip Güler, Hanım Büşra Erdal, Haşim Söylemez, Hüseyin Aydın, İbrahim Balta, Mustafa Erkan Acar, Seyid Kılıç, Ufuk Şanlı, et Yakup Çetin - Şeref Yılmaz, Ahmet Metin Sekizkardeş, Alaattin Güner, Faruk Akkan, Mümtazer Türköne, Şahin Alpay, Ali Ünal, Mustafa Ünal, Ahmet Turan Alkan, Ali Bulaç, Mehmet Özdemir, Fevzi Yazıcı, Murat Avcıoğlu, Zafer Özsoy, Cuma Kaya et Hakan Taşdelen. Le 12 octobre, les ex-éditorialistes de Taraf et Zaman Lalezar Sarıibrahimoğlu et Nuriye (Akman) Ural ont été mises en liberté provisoire dans l'attente de leur procès. Une cour pénale d'Istanbul a décidé qu'il y avait des motifs suffisants pour les suspecter d'appartenir à la soi-disante organisation terroriste Fethullah Gülen/ Structure d'Etat parallèle, ou FETÖ/PDY, mais a également précisé que leur cas ferait l'objet d'un examen complémentaire afin de déterminer s'il s'avère suffisament solide pour continuer les poursuites. Sur ce fondement, en appel, elles ont été remises en liberté assortie de mesures de contrôle judiciaire. Toutes les deux sont interdites de sortie de territoire. A ce jour, dix journalistes ont été libérés: Arda Akın, Bülent Mumay, Mehmet Gündem, et Yakup Sağlam - Zeki Önal, Hilmi Yavuz, Lalezar Sarıibrahimoğlu (Lale Kemal), İhsan Duran Dağı, Nuriye (Akman) Ural et Osman Nuri Arslan.
05 oct. 2016
Ramazan Alkan, journaliste du journal Yeni Akit, a été arrêté le 30 septembre 2016 pour avoir prétendument utilisé l'application de cryptage de téléphone portable Bylock, que les procureurs turcs considèrent comme une preuve d'appartenance au mouvement Gülen.
12 sept. 2016
Çölgeçen, rédacteur en chef du journal Millet, a été arrêté le 9 septembre 2016. Çölgeçen est l'un des 29 journalistes accusés d'avoir participé à la "branche médiatique" du mouvement Gülen. Il risque jusqu'à 10 ans de prison s'il est reconnu coupable
05 sept. 2016
Le 2 septembre 2016, Ahmet Memiş, un reporter travaillant pour le site d'information Haberdar, a été arrêté dans le cadre de la purge des journalistes prétendument lié au religieux Fethullah Gülen basé aux Etats-Unis. M. Memiş est accusé d'appartenir à la 'branche média' du mouvement Gülen. Il est détenu à la prison de Silivri.
01 sept. 2016
En août 2016, le procureur général d'Ankara a ordonné la mise en détention de 34 employés de TRT (Turkish Public Broadcasting Service) désignés comme étant des utilisateurs de ByLock, un logiciel de communication crypté qui aurait été utilisé parmi les membres de la communauté de Gülen. Selon Bianet, huit employés de TRT figurent parmi les journalistes d'abord placés en détention provisoire sous l'état d'urgence déclaré le 20 juillet puis arrêtés. Il s'agit de Ahmet Yavaş (correspondant de TRT radio Erzurum), Ali Yüce (responsable de la diffusion radio de TRT), Ersin Şanlı (responsable des informations nationales de TRT), Hakan Aksel (coordonnateur assistant du Département des informations et des sports TRT et producteur), Halil İbrahim Mert (caméraman pour TRT TV Erzurum), Nuri Durna (correspondant de TRT Erzurum), Yalçın Güler (correnspondant de TRT Erzurum ), Seyid Kılıç (correspondant TRT). Depuis août 2016, ces huit journalistes sont maintenus en détention dans le cadre de l'enquête lancée par le gouvernement après la tentative de coup d'Etat du 15 juillet 2016.
29 août 2016
Le 21 août 2016, Ali Aşikar, un journaliste travaillant pour le quotidien de langue kurde Azadiya Welat, a comparu devant un tribunal de Van qui a ordonné son incarcération dans l'attente de son procès. Il est accusé d'avoir commis des crimes au nom d'organisations [terroristes] et d'avoir été en possession d'explosifs . M. Aşikar est détenu à la prison de type M de Van depuis le 28 août 2016.
25 août 2016
Burçin Dokgöz, reporter pour le journal Zaman et pour l'agence de presse Cihan dans la ville de Çorum, dans le nord de l'Anatolie, a été arrêté le 21 août 2016.
24 août 2016
İsmail Efe, le conseiller de presse de la Direction du tourisme d'Izmir, a été arrêté dans le cadre des opérations contre des partisans présumés de Fethullah Gülen à la suite de la tentative de coup d'Etat avortée. Efe est actuellement emprisonné à la prison d'Aliağa à Izmir.
24 août 2016
Erol Yüksel, vice-président du département d'information de la chaîne d'état TRT, a été arrêté le 19 août 2016 dans le cadre de l'enquête menée suite à la tentative de coup d'Etat.
15 août 2016
Le 10 août 2016, Yener Dönmez, du site Habervaktim et fondateur du journal Vahdet, a été détenu au bureau Habervaktim Ankara, dans le cadre d'une enquête sur la divulgation d'une vidéo érotique impliquant l'ancien leader du Parti républicain du peuple (CHP) Deniz. Baykal. La vidéo a été publiée pour la première fois sur le site non officiel d'Akit, Habervaktim, en 2010. A l'époque, l'enquête n'avait pas abouti à des arrestations. Dönmez avait déjà été arrêté plus tôt dans l'enquête post-coup d'État.
15 août 2016
Le 13 août 2016, Tahsin Kürklü, chef du service logistique du journal Zaman, aujourd'hui fermé, a été arrêté par des officiers de la gendarmerie dans le district de Gürün, dans la province de Sivas. Un tribunal de Sivas a par la suite ordonné son incarcération. Il serait l'ancien chauffeur d'Ekrem Dumanlı, l'ancien rédacteur en chef du quotidien Zaman, incarcéré pour "tentative de coup d'Etat" et "formation d'une organisation avec intention criminelle".
11 août 2016
Le 10 août 2016, Erdal Şen, ancien correspondant d'Ankara pour le quotidien Habertürk, a été condamné par un tribunal pénal d'Ankara, soupçonné d'avoir aidé un membre présumé de haut rang du mouvement Hizmet à s'échapper après le coup d'État manqué. Il a été libéré le 21 avril 2017 et a été à nouveau arrêté le jour suivant, suite à l'objection du bureau du procureur.
08 août 2016
İsmail Avcı, un ancien journaliste du journal Zaman et de l'agence de presse Cihan, a été arrêté le 1er août 2016 dans le cadre de la purge de journalistes prétendument liés à Fethullah Gülen. Avcı aurait été détenu dans le quartier de Yalvaç à Isparta alors qu'il tentait d'échapper à la police. Il est actuellement détenu à la prison de type D de Diyarbakır.
08 août 2016
Le 5 août 2016, la police de la province de Denizli, dans l'ouest de la Turquie, a arrêté Resul Cengiz, un ancien journaliste de l'agence de presse Cihan. Le 10 août 2016, un tribunal local a ordonné son incarceration dans l'attente de son procès pour terrorisme,
01 août 2016
Isa Siyi, journaliste du site d'information Haberdar, a été arrêté le 28 juillet 2016, parmi les 88 journalistes pour lesquels des mandats d'arrêt ont été émis dans le cadre de la réaction à la tentative de coup d'Etat militaire du 15 juillet.
01 août 2016
Abdurrahim Ersöz, un correspondant local de l'agence de presse Cihan à Antalya, a été arrêté le 28 juillet 2016 dans le cadre d'une purge des journalistes liés au mouvement dirigé par le clerc Fethullah Gülen basé aux États-Unis. M. Ersöz a été arrêté avec Ömer Özdemir, le correspondant du journal Zaman à Antalya. Il est maintenu en détention depuis juillet 2016 au centre fermé de détention criminelle de type L d'Antalya.
26 juil. 2016
Aux premières heures du 26 juillet 2016, le journaliste et ancien parliamentaire Nazlı Ilıcak, l'un des 42 journalistes faisant l'objet des mandats d'arrêt dans le cadre de la répression faisant suite à la tentative de coup d'Etat, a été arrêté à Bodrum, localité de la province égéenne de Muğla. Selon les médias turcs, six autres journalistes figurant sur la liste ont également été arrêtés : Yakup Sağlam, İbrahim Balta, Seyit Kılıç, Bayram Kaya, Cihan Acar et Hanım Büşra Erdal.
25 juil. 2016
Mehmet Dener, le propriétaire du site d'informations locales sanliurfa.com, a été arrêté le 22 juillet 2016 avec le rédacteur en chef du site Internet, Muhammet Taşçılar, dans le cadre de l'enquête sur le coup d'Etat manqué du 15 juillet 2016 .
Suites données
17 mai 2018
Nouveau Le représentant de l'OSCE pour la liberté des médias se réjouit de la libération des journalistes Ali Bulaç et Mehmet Özdemir et de la fin de l'assignation à résidence de Şahin Alpay, mais les peines accrues requises contre les autres accusés et la poursuite des arrestations sont très préoccupantes.
20 mars 2018
Le 20 mars 2018, la Grande chambre de la Cour européenne des droits de l'homme a rendu son jugement sur l'affaire Şahin Alpay. La Cour a conclu à l'existence d'une violation de l’article 5 § 1 (droit à la liberté et à la sûreté) et de l’article 10 (liberté d’expression) de la Convention européenne des droits de l’homme. Concernant l’article 5 § 1, la Cour a jugé en particulier que "le maintien en détention provisoire de M. Alpay après l’arrêt clair et non-ambigu de la Cour constitutionnelle du 11 janvier 2018 (...) ne peut pas être considéré comme 'régulier' ". La Cour a précisé que "le fait qu’un autre tribunal remette en question les compétences d’une cour constitutionnelle, dotée des pouvoirs de rendre des arrêts définitifs et contraignants concernant les recours individuels, va à l’encontre des principes fondamentaux de l’État de droit et de la sécurité juridique (...) qui sont les pierres angulaires des garanties contre l’arbitraire". Sous l’angle de l’article 46 (force obligatoire et exécution des arrêts) de la Convention, la Cour estime qu’il incombe à l’État défendeur d’assurer la cessation de la détention provisoire de M. Alpay dans les plus brefs délais. Concernant l’article 10, la Cour juge en particulier qu’ "il n’y a aucune raison pour arriver à une conclusion différente de celle de la Cour constitutionnelle, laquelle a conclu que la mise et le maintien en détention provisoire de M. Alpay, consécutifs à l’expression par ce dernier de ses opinions, sont une mesure lourde qui ne peut pas être considérée comme une ingérence nécessaire et proportionnée dans une société démocratique". À cet égard, la Cour a précisé, entre autres, que "le fait de formuler des critiques contre les gouvernements et le fait de publier des informations qui sont considérées comme dangereuses pour les intérêts nationaux par les leaders et dirigeants d’un pays ne doivent pas aboutir à la formulation d’accusations pénales particulièrement graves comme l’appartenance ou l’assistance à une organisation terroriste, la tentative de renversement du gouvernement ou de l’ordre constitutionnel ou la propagande du terrorisme".
19 mars 2018
Le représentant de l'OSCE pour la liberté des médias salue la libération de Şahin Alpay mais considère que "son assignation à residence est contraire à la 2nde décision de la Cour constitutionnelle".
09 mars 2018
Le représentant de l'OSCE pour la liberté des médias appelle la Turquie à abandonner les poursuites à l'encontre de 25 travailleurs des médias condamnés à des peines d'emprisonnement, y compris les journalistes Aksoy et Taş
16 févr. 2018
Les condamnations à perpétuité des journalistes turcs constituent une attaque sans précédent et inacceptable contre la liberté d'expression, selon le représentant de l'OSCE sur la liberté des médias.
19 janv. 2018
Le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe évoque les récentes décisions de la Cour constitutionnelle de Turquie dans son intervention devant le Comité des Ministres
19 oct. 2017
Le 10 octobre 2017, le Commissaire aux droits de l'homme est intervenu devant la Cour européenne des droits de l’homme dans des affaires concernant la détention de journalistes et la liberté d’expression en Turquie.
14 mars 2017
Opinion de la Commission de Venise relative aux mesures prises dans les récents décrets d'application de l'état d'urgence en matière de liberté des médias
15 févr. 2017
Commissaire aux droits de l'homme : Des mesures urgentes sont nécessaires pour rétablir la liberté d’expression en Turquie
Journalistes en détention

Actuellement en détention (76) :

Abdullah Kılıç, Abdürrahim Ersöz, Ahmet Memiş, Ahmet Yavaş, Ahmet Metin Sekizkardeş, Ahmet Turan Alkan, Alaattin Güner, Ali Akkuş, Ali Aşikar, Ali Ahmet Böken, Ali Ünal, Ali Yüce, Ayşenur Parıldak, Aytekin Gezici, Aziz İstegün, Bayram Kaya, Beytullah Özdemir, Burçin Dokgöz, Cemal Kalyoncu, Cuma Kaya, Cuma Ulus, Emre Soncan, Ercan Gün, Erdal Şen, Erol Yüksel, Faruk Akkan, Fevzi Yazici, Gültekin Avcı, Habip Güler, Hakan Aksel, Hakan Taşdelen, Halil Ibrahim Mert, Hamza Günerigök, Hanim Büşra Erdal, Haşim Söylemez, Hüseyin Aydın, Hüseyin Turan, Ibrahim Balta, İbrahim Karayeğen, Idris Okur, Ilker Ilkan, Isa Siyi, İsmail Avcı, İsmail Efe, Lokman Erdoğan, Mehmet Kuru, Mümtazer Türköne, Murat Avcioğlu, Murat Dağdeviren, Mustafa Erkan Acar, Mustafa Ünal, Mutlu Çölgeçen, Nazlı Ilıcak, Nadir Yücel, Nuri Durna, Nurullah Kaya, Ozan Kaplanoğlu, Ömer Oruç, Ömer Özdemir, Özcan Keser, Osman Yakut, Rabia Özkaya, Ramazan Alkan, Resul Cengiz, Serhat Şeftali, Şeref Yılmaz, Seyid Kılıç, Şirin Çoban, Tahsin Kürklü, Ufuk Şanlı, Ünal Tanık, Vahit Yazgan, Yakup Çetin, Yakup Şimşek, Yalçın Güler, Zafer Özsoy.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
24 mai 2018 Niv. 2
Aucune réponse de l'État
Création de l'alerte : 24 mai 2018 Serbie

Une équipe de Prva TV agressée à Leskovac, Serbie

Source de la menaceNon-étatique
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur FEJ/FIJ Index
Aucune réponse de l'État
Auteur FEJ/FIJ Index
Le journaliste serbe Danilo Masojevic et le caméraman Vladeta Urosevic, qui travaillent pour Prva TV, une chaîne commerciale serbe, ont été agressés le 17 avril 2018 à Leskovac, dans le sud de la Serbie, où ils s’étaient rendus pour interroger le maire de Leskovac. Ils ont garé leur véhicule dans une rue latérale lorsqu'un homme s'est approché d'eux pour leur dire que ce n'était pas une place de stationnement. Il les a agressés verbalement et a bloqué leur véhicule avec sa voiture. Quand Urosevic et Masojevic ont sorti la caméra et d'autres équipements de leur véhicule, l'homme a agressé physiquement Urosevic. L'auteur a été arrêté par la police. Selon Prva TV, l'homme a été identifié plus tard comme le propriétaire du bâtiment où l'entrevue avec le maire devait avoir lieu. Urosevic a été emmené à l'hôpital et autorisé à en sortir plus tard.
Dans un communiqué, la plateforme régionale des Balkans occidentaux pour la défense de la liberté des médias et la sécurité des journalistes a condamné l'attaque mais a salué la réaction rapide de la police serbe qui a arrêté le suspect peu de temps après l'attaque.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
18 mai 2018 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 24 avr. 2015 Luxembourg

Le journaliste français à l’origine des révélations LuxLeaks inculpé au Luxembourg

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur FEJ/FIJ AEJ Index
Auteur FEJ/FIJ AEJ Index
Un juge d’instruction luxembourgeois a mis en examen, le jeudi 23 avril 2015, le journaliste français Édouard Perrin, qui avait révélé les premiers éléments du scandale financier LuxLeaks, en mai 2012, sur la chaîne publique France 2. Édouard Perrin est poursuivi en tant que co-auteur présumé de vol domestique, violation du secret professionnel, violation de secrets d’affaires, blanchiment et accès frauduleux à un système de traitement automatisé de données, à en croire le parquet de Luxembourg. La Justice luxembourgeoise soupçonne Édouard Perrin d’être co-auteur des infractions commises par l’un des anciens collaborateurs de PwC, cabinet d’audit d’où proviennent nombre de documents qui ont permis à l’International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ) de révéler à grande échelle, en novembre 2014, le scandale des centaines d’accords fiscaux préalables avantageux conclus par le fisc luxembourgeois avec de nombreux groupes privés internationaux. La Fédération européenne des journalistes et la Fédération internationale des journalistes ont dénoncé ces poursuites, estimant qu’elles relevaient d’une volonté d’intimidation et étaient disproportionnées face à l’intérêt public légitime à révéler les pratiques d'évitement fiscal en vigueur au Luxembourg.
Mises à jour
Nouveau 18 mai 2018
Le 15 mai 2018, la Cour d’appel a ordonné la suspension du prononcé contre Antoine Deltour : sa culpabilité a été constatée pour vol de documents internes mais aucune peine n’a été prononcée à son encontre. En janvier 2018, la Cour de cassation avait accueilli en partie son pourvoi et lui avait reconnu le statut de lanceur d’alerte pour la seule diffusion des rescrits fiscaux qu’il s’était appropriés en même temps que les documents internes.
11 janv. 2018
Le 11 janvier 2018 la Cour de cassation du Luxembourg a annulé la condamnation à une peine de prison avec sursis du Antoine Deltou. La Cour a rejeté le pourvoi en cassation de Raphaël Halet.
16 mars 2017
Le 15 mars 2017, la Cour d'appel du Luxembourg a réduit les peines de deux donneurs d'alerte dans l'affaire “Luxleaks”, et a confirmé l'acquittement du journaliste d'investigation Edouard Perrin.
01 juil. 2016
Le 29 juin 2016, un tribunal de Luxembourg a acquitté le journaliste Edouard Perrin, qui avait révélé les premiers éléments du scandale financier LuxLeaks, en mai 2012, de tous les chefs d'inculpation. Les anciens employés de PricewaterhouseCoopers Antoine Deltour et Raphael Halet ont écopé de peines de prison avec sursis de respectivement 12 et 9 mois pour avoir 'fuité' les documents. Ils ont également été condamnés avec sursis à des amendes de 1 500 euros et 1 000 euros. Les deux lanceurs d'alerte ont annoncé leur intention de faire appel du verdict. Les organisations représentatives et associations de journalistes ont condamné le verdict pour ses effets dissuasifs sur les lanceurs d'alertes en leur qualité de sources journalistiques. Elles demandent une protection légale forte des lanceurs d'alerte au niveau européen.
27 avr. 2016
Le journaliste français Edouard Perrin, reporter pour le magazine Cash Investigation diffusé sur la chaîne France 2, a comparu devant le tribunal le 26 avril 2016 pour répondre aux accusations selon lesquelles il a été fortement impliqué dans la fuite de documents révélant le scandale Luxleaks, qui divulgait l'évasion fiscale de grandes entreprises. Il est accusé par la société financière PricewaterhouseCoopers (PwC) d’avoir manipulé le donneur d’alerte Raphaël Halet afin que celui-ci livre des documents et d'avoir joué "un rôle actif dans la commission» d'infractions dont ce dernier et un ancien collègue de PwC Antoine Deltour sont également accusés: cambriolage, divulgation de secrets d'affaires, violation du secret professionnel et blanchiment d'argent. Perrin a révélé le scandale Luxleaks en mai 2012 dans le programme Cash Investigation, mais le scandale a véritablement éclaté en novembre 2014, lorsque les pratiques d'optimisation fiscale de grandes entreprises telles que Apple, Ikea et Pepsi ont été révélées. Deltour, qui a fait profil bas et travaille maintenant en tant que fonctionnaire à Nancy (Lorraine) dans l’est de la France, a contacté le journaliste et co-accusé Edouard Perrin en 2012. Deltour avait demandé au journaliste de ne pas divulguer le nom de PwC dans son exposé des faits et de ne publier aucun document. Cependant, Cash Investigation est allé de l'avant et a publié les détails, qui ont finalement été transmis au Consortium international des journalistes d'investigation basé à New York. PwC a engagé des poursuites après la diffusion du programme sur France 2.
Réponses de l'État
27 juil. 2016
Réponse du Gouvernement du Grand-Duché du Luxembourg
24 juin 2015
Lettre du Ministre des Affaires Etrangères et Européennes du Grand-Duché de Luxembourg adressée au Secrétaire général du Conseil de l'Europe
Suites données
28 avr. 2015
Selon la Représentante de l’OSCE pour la liberté des médias les journalistes ne devraient pas faire l’objet d’accusations au pénal pour leur travail
Instruments du Conseil de l'Europe Clause de non-responsabilité
Clause de non-responsabilité
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
17 mai 2018 Niv. 1
Aucune réponse de l'État
Création de l'alerte : 16 mai 2018 Ukraine

Kyrylo Vyshynsky, journaliste de RIA Novosti, détenu pour trahison en Ukraine

1 Journaliste en détention
Source de la menaceEtatique
CatégorieDétention et emprisonnement de journalistes
Auteur FEJ/FIJ CPJ Index RSF
Aucune réponse de l'État
Auteur FEJ/FIJ CPJ Index RSF
Kyrylo Vyshynsky, un journaliste ukrainien travaillant pour l'agence de presse russe RIA Novotsi dans la capitale ukrainienne, Kyiv a été arrêté le 15 mai 2018 pour trahison. Son arrestation est intervenue quelques heures avant les raids du service de sécurité ukrainien (SBU) dans les bureaux de l'agence de presse. Selon les médias, les autorités ont soupçonné Vyshynsky, qui a obtenu la nationalité russe en 2015 par décret présidentiel, d'avoir collaboré avec des séparatistes armés ukrainiens dans l'est de l'Ukraine. Les responsables des poursuites judiciaires à Kyiv l'ont également accusé d’avoir couvert l’actualité de manière prétendument subversive pour justifier l'annexion de la Crimée par Moscou en 2014, toujours selon les médias. Vyshynsky, 51 ans, a rejoint RIA Novosti en 2015 après avoir travaillé pour plusieurs médias ukrainiens et pour la chaîne de télévision publique russe Rossiya comme correspondant à Kyiv.
Mises à jour
Nouveau 17 mai 2018
Le 17 mai 2018, un tribunal a ordonné le placement en détention provisioire de Kyrylo Vyshynsky pour une durée de deux mois pour haute trahison.
Suites données
16 mai 2018
Nouveau Le représentant de l'OSCE s'inquiète du raid mené contre l'agence de presse et la télévision russes en Ukraine
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
18 mai 2018 Niv. 2
Aucune réponse de l'État
Création de l'alerte : 18 mai 2018 Italie

Italie: Journaliste condamné à quatre mois de prison pour 'intrusion'

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur Index
Aucune réponse de l'État
Auteur Index
Le 9 avril 2018, Davide Falcioni, journaliste et collaborateur de Fanpage, a été déclaré coupable de "participation à des intrusions" et condamné à quatre mois de prison par le Tribunal de Turin, a rapporté Il Fatto Quotidiano.

La condamnation est liée à un incident survenu en novembre 2012, au cours duquel Falcioni avait suivi des militants NO-TAV (Non au train à grande vitesse) alors qu'ils entraient dans les bureaux de la société Geovalsus Srl à Turin, sans autorisation.

Le journaliste a toujours déclaré qu'il n'était entré dans les bureaux de l'entreprise que pour couvrir la manifestation contre le TAV, la ligne à grande vitesse en construction devant relier Turin et Lyon en France.

"Il est très grave que le Tribunal tente de punir un journaliste pour la façon dont il acquiert son information", a déclaré M. Falcioni à Ossigeno per l'informazione. "Nous avons besoin d'un journalisme qui ne dépende pas des communiqués de presse de la police ou des procureurs."

A la fin du procès, son avocat Gianluca Vitale a eu des mots encore plus forts: "C'est un bâillon sur la liberté de la presse" at-il déclaré à Il Fatto Quotidiano; "C'est dangereux pour la démocratie".

Le procureur Manuela Petrotta avait mis en doute l'utilité d'entrer dans l'entreprise avec les manifestants, affirmant qu'il aurait pu "demander après": il aurait pu demander aux manifestants ce qu'ils ont fait dans les locaux de l'entreprise par la suite. Falcioni a répondu à cela qu'il voulait voir de ses propres yeux ce qui se passait.

Falcioni fera appel du verdict. Le syndicat de la presse Federazione Nazionale Stampa Italiana a exprimé sa solidarité avec le journaliste.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
16 mai 2018 Niv. 2
Aucune réponse de l'État
Création de l'alerte : 16 mai 2018 Fédération de Russie

Russie: les propositions d'amendements au Code pénal menacent la liberté des médias

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur Article 19 FEJ/FIJ Index RSF
Aucune réponse de l'État
Auteur Article 19 FEJ/FIJ Index RSF
Le 15 mai 2018, la Douma russe a approuvé à l'unanimité les amendements proposés au Code pénal (article 284.2). Ceux-ci pourraient être utilisés pour empêcher les médias de couvrir des questions d'intérêt public.

Les amendements pourraient criminaliser «la fourniture de recommandations et le transfert d'informations qui ont conduit ou auraient pu conduire à l'introduction» de sanctions internationales, en prévoyant une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à trois ans et des amendes de 8 000 dollars. Cette disposition vague et large peut faire l'objet d'une application arbitraire et abusive contre les journalistes.

Dans une déclaration du 15 mai, Harlem Désir, représentant de l'OSCE pour la liberté des médias, a critiqué le projet de loi pour son impact dissuasif sur la liberté d'expression. Il a fait valoir que son libellé ambigu pourrait entraîner une autocensure dans les médias russes, car les journalistes seraient pénalement responsables de la publication d'informations qui ont conduit ou auraient pu conduire à l'introduction de sanctions, indépendamment de leur intention réelle.

L'amendement exige deux lectures supplémentaires à la Douma et une au Conseil de la Fédération avant que le président Vladimir Poutine ne puisse promulguer la loi. Le deuxième vote de la Douma est prévu pour le 17 mai.
Suites données
16 mai 2018
Nouveau Le nouvel amendement au Code pénal menace la liberté des médias en Russie, déclare le représentant de l'OSCE pour la liberté des médias.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
18 mai 2018 Niv. 2
Aucune réponse de l'État
Création de l'alerte : 16 mai 2018 République slovaque

La police slovaque saisit le portable d'un journaliste d'investigation tchèque

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur IPI FEJ/FIJ Index
Aucune réponse de l'État
Auteur IPI FEJ/FIJ Index
Le 15 mai 2018, la police slovaque a saisi un téléphone portable appartenant à la journaliste d'investigation tchèque réputée Pavla Holcová, lors d'un interrogatoire de huit heures à Bratislava. Holcová, chef du Centre tchèque de journalisme d'investigation, avait été convoqué en Slovaquie, apparemment pour fournir des informations sur l'assassinat en février du journaliste slovaque Ján Kuciak, avec lequel Holcová avait collaboré pour examiner les liens entre la mafia et les autorités slovaques. Cependant, la police a interrogé Holcová sur des questions non liées à l'enquête sur le meurtre et qui concernaient son travail journalistique. Sans avertissement préalable, les fonctionnaires de police ont exigé l'accès à son téléphone et ont finalement confisqué l'appareil. Les autorités n'ont pas fourni de justification pour ce geste.
Suites données
18 mai 2018
Nouveau 'La protection des sources journalistiques doit être assurée, le téléphone (de Pavla Holcova) doit être restitué, la vie privée respectée', déclare le représentant de l'OSCE pour la lliberté des médias.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
16 juin 2018 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 10 févr. 2017 Malte

Le ministre de l'Economie de Malte intente quatre procès en diffamation et délivre des mandats de saisie contre la blogueuse Daphne Caruana Galizia.

Source de la menaceEtatique
CatégorieHarcèlement et intimidation de journalistes
Auteur FEJ/FIJ CPJ Index IPI RSF
Auteur FEJ/FIJ CPJ Index IPI RSF
Les comptes bancaires de la journaliste indépendante et blogueuse maltaise Daphne Caruana Galizia ont été gelés par des mesures conservatoires à hauteur de 47.460 euros après qu'un tribunal ait confirmé, le 8 février 2017, une demande du ministre maltais de l'Économie Chris Cardona et de son consultant Joe Gerada visant à délivrer des ordres de saisie, parallèlement à quatre procès en diffamation qu’ils ont ouvert contre elle.

La journaliste est poursuivie pour avoir publié sur son blog un article rapportant que les deux hommes ont visité un bordel à Velbert (Allemagne) alors qu’ils étaient en voyage officiel. Cardona a nié l'allégation.

Selon les médias, l'effet des mesures conservatoires sur ses avoirs signifie que ses comptes bancaires resteront gelés jusqu'à ce que l’affaire soit conclue et cela pourrait prendre de nombreuses années.

Dans un communiqué publié sur son blog, Daphne Caruana Galizia a dénoncé une tentative de musèlement de la presse. L'Institut des journalistes maltais a demandé au ministre de réexaminer son action, soulignant le caractère exagéré de l'action en justice.
Mises à jour
Nouveau 16 mai 2018
Un nouveau projet de loi révisé sur les médias et la diffamation promulgué le 13 mai 2018 décriminalise la diffamation. En plus d'abolir l’infraction pénale de diffamation, la loi supprime comme motifs de diffamation l’atteinte à la «morale publique ou à la décence», empêche les demandes de saisies conservatoires à l’encontre des journalistes et limite la possibilité d’agir en justice contre eux à une seule poursuite en diffamation par sujet.
31 mars 2017
Le 11 mars 2017, Silvio Debono, propriétaire de la société d'investissement immobilier DB Group, a intenté 19 procès de diffamation contre la journaliste Daphne Caruana Galizia. Galizia a publié un certain nombre d'articles affirmant que Debono avait conclu un accord avec le gouvernement de Malte pour s’approprier une grande surface de terres publiques dans une zone côtière de grande valeur sur laquelle il envisage de construire un Hard Rock Hotel et deux tours d'appartements à vendre. Dans un communiqué, Daphne Caruana Galizia a déclaré que les poursuites en diffamation concernent toutes le même sujet, «profiter du fait que la loi leur permet de poursuivre pour chaque commentaire, article ou publication de blog, même si le sujet et l'auteur sont les même." "Les cas vont traîner devant les tribunaux, cela me coûtera environ 8 000 € seulement pour déposer ma défense, et tout le monde aurait été intimidé pour se soumettre", a-t-elle ajouté.
Suites données
16 mai 2018
Nouveau Le représentant de l'OSCE salue la décriminalisation de la diffamation à Malte, et appelle au rejet des procédures civiles en diffamation contre les héritiers de Daphne Caruana Galizia.
16 févr. 2017
La Représentante de l'OSCE pour la liberté des médias demande aux autorités maltaises de protéger les jpurnalistes indépendants et la liberté d'expression
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
14 mai 2018 Niv. 1
Aucune réponse de l'État
Création de l'alerte : 14 mai 2018 Bulgarie

Bulgarie: un journaliste d'investigation agressé

Source de la menaceInconnue
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur Index AEJ FEJ/FIJ RSF
Aucune réponse de l'État
Auteur Index AEJ FEJ/FIJ RSF
Le 10 mai 2018, le journaliste d'investigation Hristo Geshov a été agressé à l'extérieur de son domicile dans la ville de Cherven Bryag, dans le nord-ouest de la Bulgarie, a rapporté desant.net.

"J'attribue cette attaque entièrement à mes reportages d'investigation et aux avertissements que j'ai adressés aux autorités sur la gestion des finances par l’administration municipale de Cherven Bryag", a écrit Geshov dans un post Facebook quelques heures après avoir reçu des coups de poing au ventre et dans le dos d’un assaillant non identifié. "Malgré la douleur et les nombreuses ecchymoses, je suis sûr que je n'abandonnerai pas mon travail, et l'attaque contre moi est un signe que j'ai raison", a-t-il ajouté.

Geshov écrit pour le site web de reportage d'investigation régional Za Istinata, travaille avec la plateforme journalistique en ligne "About the Truth" et présente un programme appelé "On Target" disponible sur YouTube.

Il a commencé à être harcelé après une série d'articles relatifs aux irrégularités commises par la municipalité de Cherven Bryag dans lesquels il affirmait, entre autres, que trois conseillers municipaux utilisaient des fonds de l'Union européenne pour rénover leurs maisons.

Reporters sans frontières condamne l'attaque. "Cette attaque est révélatrice de la mesure dans laquelle les journalistes d'investigation sont désormais pris pour cible par des groupes qui veulent les faire taire et imposer la terreur", a déclaré Pauline Adès-Mével, chef du bureau UE-Balkans de RSF. "Nous saluons la réaction rapide de la police et des services médicaux, mais les autorités bulgares doivent également protéger physiquement les journalistes qui, comme Hristo Geshov, sont la cible de menaces de ce type".
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
09 mai 2018 Niv. 1
Aucune réponse de l'État
Création de l'alerte : 10 avr. 2018 Turquie

Des journalistes détenus en raison de publications sur les réseaux sociaux critiquant l'opération militaire à Afrin

3 Journalistes en détention
Source de la menaceEtatique
CatégorieDétention et emprisonnement de journalistes
Auteur FEJ/FIJ
Aucune réponse de l'État
Auteur FEJ/FIJ
Au moins quatre journalistes ont été arrêtés lors de raids de police depuis le 20 janvier 2018 dans le cadre de la répression visant des individus ayant partagé des commentaires critiques concernant l'opération "Rameau d’olivier" lancée par l'armée turque contre la ville syrienne d'Afrin.
Le journaliste de Van, Idris Yılmaz, a été arrêté le 21 janvier à la suite d'une descente de police à son domicile dans la province de Van. Il a été arrêté le 23 janvier 2018 pour "propagande terroriste". Sa maison a été perquisitionnée par la police le 20 mars 2018 et, selon son épouse, les membres de sa famille ont été intimidés.
Le 22 janvier, Ishak Karakaş, rédacteur en chef du journal Halkın Nabzı et chroniqueur pour Artı Gerçek, a été arrêté lors d'une descente de police chez lui à Istanbul. Un tribunal d'Istanbul a officiellement arrêté Karakaş le 26 janvier. Ses publications sur les médias sociaux critiquant l'opération de l'armée turque à Afrin ont été retenues comme preuves pénales.
La journaliste de l'agence de presse Mezopotamya, Seda Taşkın, a été placée en détention le 22 janvier suite à une descente de police à son domicile à Ankara. Taşkın a été arrêtée le 23 janvier pour "appartenance à une organisation terroriste".
Le 23 janvier, Haydar Ergül, rédacteur en chef du magazine Demokratik Modernite, détenu depuis son interpellation à l'aéroport de Diyarbakır le 16 janvier, a été arrêté par un tribunal d'Istanbul pour "propagande terroriste" et "appartenance à une organisation terroriste".
Mises à jour
Nouveau 09 mai 2018
Le rédacteur en chef du quotidien local d'Istanbul Halkın Nabzı et éditorialiste d'Artı Gerçek, İshak Karakaş, a été libéré sous contrôle judiciaire lors de sa première audition lors de l'audience du 8 mai 2018.
Journalistes en détention

Actuellement en détention (3) :

Idris Yılmaz, Seda Taşkın, Haydar Ergül
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
09 mai 2018 Niv. 1
Aucune réponse de l'État
Création de l'alerte : 09 mai 2018 Monténégro

Olivera Lakić, journaliste d'investigation du journal Vijesti, blessée par balle

Source de la menaceInconnue
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur FEJ/FIJ Index RSF
Aucune réponse de l'État
Auteur FEJ/FIJ Index RSF
La journaliste d'investigation Olivera Lakić, qui travaille pour le journal Vijesti au Monténégro, a été visée par le tir d’une arme à feu devant chez elle, le 8 mai 2018 vers 21 heures, à Podgorica, par un homme armé non identifié. Mme Lakić a été blessée à la jambe droite et hospitalisée. Son état est décrit comme stable.

Olivera Lakić est connue pour ses enquêtes sur le crime et la corruption au Monténégro. Cette attaque est la deuxième attaque contre la journaliste après un incident survenu en 2012, lorsqu'elle a reçu plusieurs coups de poing à la tête à la suite de ses articles sur de prétendues transactions illégales impliquant une usine de tabac. L'agresseur avait été condamné à la prison et Olivera Lakic avait été placée sous protection policière pendant un certain temps.
Suites données
09 mai 2018
Nouveau La Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe a condamné les attaques répétées dont a été victime Olivera Lakić, journaliste d'investigation du quotidien Vijesti.
09 mai 2018
Nouveau Le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe choqué par l’agression d’une journaliste d’investigation au Monténégro
09 mai 2018
Nouveau Le Représentant de l'OSCE condamne fermement la fusillade visant la journaliste Olivera Lakić à Podgorica, et appelle les autorités à traduire les coupables en justice.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
09 mai 2018 Niv. 1
Aucune réponse de l'État
Création de l'alerte : 09 mai 2018 Fédération de Russie

Des journalistes détenus et agressés lors des manifestations précédant l’investiture du Président

Source de la menaceEtatique
CatégorieDétention et emprisonnement de journalistes
Auteur Index AEJ FEJ/FIJ
Aucune réponse de l'État
Auteur Index AEJ FEJ/FIJ
En Russie, au moins 13 journalistes ont été placés en détention et au moins six journalistes ont été agressés lors de manifestations nationales avant l'investiture de Vladimir Poutine pour un quatrième mandat présidentiel, selon OVD-Info, Mediazona et d'autres médias.

À Moscou, au moins sept journalistes ont été placés en détention (certains ont été agressés par la police) et cinq ont été agressés sans détention. Oksana Gandzyuk, rédactrice en chef de Dozhd TV, Ilya Gorshkov, journaliste du Daily Storm, et Alexandr Antyufeev, photographe, ont été emmenés dans des fourgons de police et transférés dans des services de police. Le journaliste de Current Time TV Aleksey Alexandrov a été arrêté alors qu'il faisait un reportage en direct mais a été relâché après que ses papier d’identité aient été vérifiés. Le journaliste de Novaya Gazeta, Mikhaïl Grebenshchikov, a également été brièvement détenu. Le photographe de Vedomosti, Evgeny Razumni, a été brièvement détenu, frappé par la police qui a aussi cassé son appareil photo. Le photographe Aleksandr Osipov a été arrêté et emmené dans un bureau de police. Il a également été agressé.

Le journaliste de FederalPress, Ivan Zaloznych, le journaliste de MBH. Media Aleksandr Skrylnikov et un journaliste non identifié de Znak.com ont également été frappés par la police avec des matraques. Selon Polina Nemirovskaya, militante des droits de l'homme de Open Russia, une lacération pulmonaire a été diagnostiquée chez Skrylnikov qui a dû être hospitalisé. Un journaliste de l'Agence France Presse a été agressé par des activistes du mouvement pro-gouvernemental NOD (Mouvement de libération nationale), a rapporté la source d'information The Insider. Les activistes du NOD ont tenté de l'agresser pendant qu'il interviewait un manifestant, et plus tard lui ont jeté des pierres et ont demandé à la police de l’arrêter.

Un journaliste de Komsomolskaya Pravda a été battu par une personne habillée en cosaque, qui l'a frappé avec un fouet et lui a donné un coup de poing au visage. Des individus en tenue de cosaques ont également menacé un journaliste non identifié de Mediazona, lui disant qu'ils allaient casser son téléphone. Les cosaques sont généralement pro-gouvernementaux.

A Saint-Pétersbourg, quatre journalistes ont été arrêtés et au moins un a été battu par la police. La journaliste de Fontanka.Ru, Tatiana Tsipushtanova, le reporter d'Ekho Moskvy, Arseniy Vesnin, le reporter de Dozhd TV, Mikhail Nad, le reporter de Mediazona, David Frenkel, ont été brièvement détenus. Un journaliste de Flashnord a été battu par la police lors de la dispersion des manifestants.

A Iakoutsk, Egor Karpov, rédacteur en chef du journal local Vtornik, a été arrêté. Vladimir Perekotiy, journaliste à Krasnoïarsk, a été arrêté.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
04 mai 2018 Niv. 1
Aucune réponse de l'État
Création de l'alerte : 31 oct. 2016 Turquie

Turquie: Arrestation d'au moins 12 employés du journal Cumhuriyet

Source de la menaceEtatique
CatégorieDétention et emprisonnement de journalistes
Auteur Article 19 AEJ CPJ FEJ/FIJ Index IPI RSF
Aucune réponse de l'État
Auteur Article 19 AEJ CPJ FEJ/FIJ Index IPI RSF
Le 31 Octobre 2016, la police turque a arrêté au moins 12 employés du journal Cumhuriyet, le journal laïc et de gauche le plus important de Turquie, qui est aussi l’un des rares à continuer à émettre des critiques à l’encontre du gouvernement. Les employés du journal détenus sont accusés d’être adhérents à et d’avoir commis des crimes au nom de deux organisations terroristes : le Parti des travailleurs du Kurdistan et l’organisation terroriste Fethullah (FETÖ), organisation que le gouvernement accuse d’être l'acteur de la tentative avortée de coup d’Etat. Selon les rapports des médias, des mandats d’arrêt ont également été lancés à l’encontre de deux cadres du journal actuellement à l’étranger.

Suite aux rafles policières, les personnes suivantes ont été placées en garde à vue : Murat Sabuncu (Cumhuriyet Rédacteur en chef); Güray Öz (Cumhuriyet membre du conseil d’administration et chroniqueur); Aydın Engin (ancien rédacteur en chef du journal); Hikmet Çetinkaya (chroniqueur); Eser Sevinç, Hakan Kara, Musa Kart, Bülent Utku, Mustafa Kemal Güngör and Önder Çelik (tous membres du conseil d’administration de la Fondation Cumhuriyet); Turhan Günay (rédacteur en chef du supplément littéraire du journal); et le chroniqueur Kadri Gürsel, qui est également chef du bureau de l’Institut International de la presse en Turquie.
Mises à jour
Nouveau 26 avr. 2018
Le 25 avril 2018, un tribunal d'Istanbul a reconnu 13 journalistes et dirigeants de Cumhuriyet coupables de soutien à des organisations terroristes et les a condamnés à des peines de prison allant de deux à sept ans. Le tribunal a placé les journalistes sous contrôle judiciaire et leur a interdit de voyager jusqu'à la fin du processus d'appel. Le juge a également ordonné la libération conditionnelle du président du conseil d'administration de Cumhuriyet, Akin Atalay. Le tribunal a acquitté trois des prévenus: Bülent Yener, ancien membre du conseil d'administration, Turhan Günay, rédacteur en chef du supplément littéraire du quotidien, et Günseli Özatalay, chef comptable.
12 mars 2018
Le 9 mars 2018, la 27ème Cour d'assises d'Istanbul a ordonné la libération de Murat Sabuncu et Ahmet Şık dans l'attente de leur procès. Sabuncu et Şık demeurent toutefois sous contrôle judiciaire. Le PDG du journal, Akın Atalay, a fait l'objet d'une décision de maintien en détention jusqu'à la prochaine audience prévue pour le 16 mars, date à laquelle le procureur doit prononcer son réquisitoire définitif.
29 déc. 2017
Le 29 décembre 2017, un tribunal d'Istanbul a décidé de libérer Emre İper. Il reste sous contrôle judiciaire et il est soumis à une interdiction de voyager.
25 déc. 2017
Le 25 décembre 2017, un juge du palais de justice Çağlayan d'Istanbul a décidé de maintenir Ahmet Şık, Akın Atalay, Emre Iper Iper et Murat Sabuncu en prison pendant au moins deux mois jusqu' à la prochaine audience du procès, le 9 mars 2018.
26 sept. 2017
Le 25 septembre 2017, la Cour a ordonné la libération de Kadri Gürsel, bien qu'il doit encore être jugé pour des accusations de liens avec des groupes terroristes. Après avoir accompli les formalités, il a été libéré de la prison de Silivri. La Cour a confirmé la mise en détention d'Akın Atalay, d'Emre Iper et de Murat Sabuncu. Leur prochaine audience est prévue le 31 octobre 2017.
12 sept. 2017
Le 11 septembre 2017, un tribunal turc a prononcé le maintien en détention d'Ahmet Şık. La prochaine audience a été fixée au 25 septembre.
12 sept. 2017
Le 11 septembre 2017, un tribunal turc a prononcé le maintien en détention d`Akın Atalay, Murat Sabuncu et Kadri Gürsel. La prochaine audience a été fixée au 25 septembre.
31 juil. 2017
Le 28 juillet 2017, un tribunal d'Istanbul a décidé de remettre en liberté sept journalistes et dirigeants de Cumhuriyet. Cinq autres restent derrière les barreaux dont Ahmet Şık. Le tribunal a également décidé que de nouveaux chefs d'inculpation criminels seront formulés contre Ahmet Şık en raison du contenu de sa défense. Article publié par le quotidien Hürriyet: "Istanbul court releases seven Cumhuriyet journalists, executives, five to remain under arrest"
15 juin 2017
Le 14 juin 2017, après 30 jours d'emprisonnement, Oğuz Güven a été libéré en attendant son procès. La prochaine audience a été fixée au 14 Septembre 2017.
16 mai 2017
Le 12 mai 2017, Oğuz Güven, rédacteur en chef de l'édition en ligne du quotidien Cumhuriyet, a été détenu dans le cadre d'une enquête criminelle dirigée par le Bureau des délits de presse du Bureau du Procureur général d'Istanbul. Le 15 mai, Güven a comparu devant un juge qui a ordonné son placement en détention provisoire, dans l’attente de son procès pour "propagande au nom d’une organisation terroriste" et "diffamation contre la mémoire d'une personne". Les deux accusations portées contre le journaliste se fondent uniquement sur le titre d'un reportage relatif au décès accidentel d'un procureur publié et tweeté sur le compte de Cumhuriyet. Au cours de l'audience, le journaliste a répété que le tweet controversé ("le procureur qui a lancé les premiers mandats contre FETÖ a été coupé en deux par un camion") n'a été visible que pendant 55 secondes, qu’il a été immédiatement corrigé ("le procureur a perdu la vie dans un grave accident de voiture ") et est l'un des 300 tweets quotidiens postés par le journaliste, qu'il ne peut être soupçonné d’apporter son soutien à une organisation terroriste. Oğuz Güven est le 12ème professionnel de Cumhuriyet à être arrêté par les autorités turques pour soutien à deux organisations illégales (PKK et FETÖ) sur le fondement des opinions et des articles publiés par le journal.
19 avr. 2017
Le 7 avril 2017, le directeur financier de Cumhuriyet, Emre İper, a été placé en garde à vue lors d'une descente de police nocturne à son domicile . Il a été arrêté le 19 avril pour avoir utilisé ByLock, une application de communication prétendument utilisée par le réseau Fethullah Gülen et pour "appartenance à une organisation terroriste".
11 janv. 2017
Le 29 décembre 2016, le journaliste d'investigation Ahmet Şık a été arrêté par les autorités turques pour "propagande en faveur d'une organisation terroriste illégale" et "dénigrement public de la République de Turquie, de ses organes judiciaires, de son armée et de sa police". Şık a tweeté qu'un seul tweet motivait sa détention; un article de presse a indiqué que la détention était également liée au contenu de plusieurs de ses articles, notamment un entretien avec l'administrateur du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), publié par le quotidien Cumhuriyet en mars 2015. Le 30 décembre, Ahmet Şık a été officiellement arrêté pour propagande pour le PKK, le Front de libération du peuple révolutionnaire (DHKP-C) et pour le mouvement Fethullah Gülen, un réseau islamique que la justice turque appelle l’Organisation Terroriste Fethullahiste (FETÖ). Les trois groupes sont hors la loi en Turquie. Un article publié par Cumhuriyet affirmait qu'Ahmet Şık s'était vu refuser l'accès à l'eau potable pendant trois jours à la prison de Metris, où il était détenu avant d'être transféré à la prison de Silivri le 3 janvier. La Direction générale des établissements pénitentiaires du ministère de la Justice a publié une déclaration rejetant cette allégation. Selon la déclaration officielle Şık avait reçu 1,5 litre d'eau embouteillée le 1er janvier. La réglementation des autorités turques stipule que «tout détenu doit avoir droit quotidiennement à 200 litres d'eau froide et 50 litres d'eau chaude». Ahmet Şık a également prétendu qu'on lui avait refusé l'accès aux journaux, à un stylo et aux livres dans sa cellule. L'accès d'Ahmet Şık à ses avocats (Can Atalay et Tora Pekin) et aux membres de sa famille a également été refusé pendant les cinq premiers jours de sa détention parce que les autorités ne pouvaient pas enregistrer la conversation entre les avocats et leur client. Şık avait déjà été arrêté en mars 2011 dans le cadre d'une enquête sur le site d’information en ligne Oda TV. Il avait passé un an en prison pour un livre critique inédit sur le mouvement Gülen, soutenu à l'époque par le gouvernement AKP. Aujourd'hui, le journaliste est accusé de faire de la propagande pour ce même mouvement.
14 nov. 2016
Le 12 novembre 2016, le PDG du quotidien Cumhuriyet, Akin Atalay, a éré arrêté pour "appartenance à une organisation terroriste”, à son arrivée à l'aéroport Atatürk d'Istanbul. Un mandat d'arrêt avait été émis à son encontre le 30 octobre alors qu'il se trouvait à l'étranger.
08 nov. 2016
Le 5 novembre 2016, neuf journalistes et cadres du quotidien Cumhuriyet ont été formellement arrêtés par la 9ème Cour pénale de paix d'Istanbul. Les éditorialistes du journal Aydın Engin et Hikmet Çetinkaya ont été placés en liberté conditionnelle par la Cour dans l'attente de leur jugement. Le 4 novembre 2016, Günseli Özaltay, le comptable du journal, et l'ancien comptable Bülent Yener ont été relâchés.
Suites données
04 mai 2018
Nouveau Le Secrétaire Général profondément préoccupé l'effet dissuasif que de lourdes condamnations pénales peuvent avoir sur la liberté des médias
26 avr. 2018
Nouveau Le représentant de l'OSCE salue la libération d'Akın Atalay mais condamne fermement le prononcé de peines de prison à l'encontre de journalistes et membres du personnel de Cumhuriyet.
23 mars 2018
Tous les journalistes de Cumhuriyet doivent être libérés, déclare le représentant de l'OSCE à la suite du maintien en détention du PDG du journal, Akın Atalay.
12 mars 2018
Le représentant de l'OSCE pour la liberté des médias salue la libération de deux journalistes de Cumhuriyet, appelle la Turquie a libérer Atalay et à abandonner les poursuites à l'encontre de l'ensemble des prévenus
19 janv. 2018
Le Secrétaire Général du Conseil de l'Europe évoque les récentes décisions de la Cour constitutionnelle de Turquie dans son intervention devant le Comité des Ministres
19 oct. 2017
Le 10 octobre 2017, le Commissaire aux droits de l'homme est intervenu devant la Cour européenne des droits de l’homme dans des affaires concernant la détention de journalistes et la liberté d’expression en Turquie.
26 sept. 2017
Le Représentant de l'OSCE pour la liberté des médias salue la libération de Kadri Gürsel et appelle à la liberation des autres journalistes de Cumhuriyet toujours détenus en Turquie.
12 sept. 2017
Le représentant de l'OSCE pour la liberté des médias réitère ses appels à la Turquie pour qu'elle libère sans délai les journalistes détenus.
31 juil. 2017
La décision avant-dire-droit prise lors du procès Cumhuriyet montre l'urgence d'abandonner les charges et de relâcher tous les journalistes turcs emprisonnés. déclare le représentant de l'OSCE poour la liberté des médias.
25 juil. 2017
Le représentant de l'OSCE pour la liberté des médias appelle la Turquie à libérer les journalistes emprisonnés de Cumhuriyet.
12 juin 2017
Le 8 juin 2017, la Cour européenne des droits de l'homme a communiqué au Gouvernement turc l'affaire Sabuncu et autres c. Turquie. Les requérants, dix journalistes du quotidien Cumhuriyet placés en garde à vue et par la suite en détention provisoire soupçonnés d'avoir commis des infractions et d’avoir disséminé de la propagande au nom d'organisations terroristes, se plaignent de leur détention provisoire et de la durée de celle-ci, ainsi que d’une atteinte à leur liberté d’expression. Ils allèguent en outre que leur détention constitue une sanction pour leurs critiques formulées à l’encontre du gouvernement. Selon eux, leur maintien en détention est un harcèlement judiciaire dont le but est politique. Ils s'appuient notamment sur l'article 5 § 1, 3 et 4 (droit à la liberté et à la sécurité / droit d'examen rapide de la légalité de la détention), l'article 10 (liberté d'expression) et l'article 18 (limitation de l'utilisation des restrictions aux droits).
15 févr. 2017
Commissaire aux droits de l'homme : Des mesures urgentes sont nécessaires pour rétablir la liberté d’expression en Turquie
31 oct. 2016
Le Secrétaire Général Jagland exprime son inquiétude concernant les mesures prises dans le cadre de l’état d’urgence et de la liberté d’expression en Turquie.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
04 mai 2018 Niv. 1
Aucune réponse de l'État
Création de l'alerte : 04 mai 2018 Allemagne

Deux photographes allemands pourchassés et agressés par des néo-nazis

Source de la menaceNon-étatique
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur Index
Aucune réponse de l'État
Auteur Index
Deux photographes indépendants ont été blessés après avoir été pourchassés à travers la campagne de Thuringe par des néo-nazis armés de battes de baseball, de couteaux, d'une clé anglaise et de gaz lacrymogènes.

Ils ont d'abord été poursuivis en voiture, puis à pied après avoir dû abandonner leur voiture sur une route de campagne. L'un des photographes a souffert d’une blessure ouverte à la tête causée par des coups portés avec une clé anglaise et l'autre a été poignardé à la cuisse. Les assaillants ont brisé les vitres de la voiture et entaillé ses pneus avant de s’enfuir avec l'équipement photographique.

Les photographes prenaient des photos et filmaient des séquences vidéo de la maison de Thorsten Heise, dirigeant thuringien du Parti démocratique national (NPD), parti d'extrême droite. Le groupe antifasciste ALI a qualifié le domicile de Hiese de lieu de réseautage et de camp d'entraînement pour les néo-nazis violents, dans un communiqué publié le 30 avril par le quotidien régional Märkishe Allgemeine. La semaine précédente, Heise avait accueilli le festival «Bouclier et Epée» en Saxe, auquel ont assisté plus de 1 000 néo-nazis venus d'Allemagne et des pays voisins. La police y est intervenue à plusieurs reprises, des militants ayant fait le salut nazi et déployé les emblèmes d’organisations interdites.

La police enquête sur des accusations de vol et de tentative d'homicide et a mené une descente chez Heise le jour même. Le porte-parole de la police, Fränze Töpfer, a déclaré que les suspects étaient connus de la police.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
04 mai 2018 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 04 avr. 2018 République slovaque

Un journaliste slovaque condamné avec sursis pour diffamation

Source de la menaceEtatique
CatégorieAutres actes ayant des effets dissuasifs sur la liberté des médias
Auteur IPI FEJ/FIJ
Auteur IPI FEJ/FIJ
Le 15 mars 2018, le journaliste slovaque Lukáš Milan a été condamné à une peine de trois ans de prison avec sursis et à une interdiction de pratiquer le journalisme suite à une condamnation pour diffamation. Les accusations reposaient sur un article relatif au système de santé slovaque publié par Milan, en 2015, pour l'hebdomadaire Plus 7 Dní. L'article enquêtait sur la corruption présumée de Pavol Paška, ancien président du Parlement slovaque et personnalité importante du parti Smer. Milan a rencontré le jeune patron d’une entreprise de transport qui a affirmé que Paška lui avait demandé des pots-de-vin pour prendre en charge une activité de transport de plasma sanguin dans les hôpitaux. Les allégations de la source constituent le fondement de la procédure en diffamation ouverte par Paška contre Milan. Le jeune entrepreneur a demandé à rester anonyme afin de protéger son entreprise. Il ne s'est pas présenté aux autorités et Milan a refusé de révéler son identité. De nombreux organes internationaux de défense des droits de l'homme, notamment le Comité des droits de l'homme et la Cour européenne des droits de l'homme, ont établi que l'emprisonnement - y compris sous forme d'une condamnation avec sursis - n'était pas une peine proportionnée pour de la diffamation. De plus, la loi slovaque ne définit pas le "journalisme" et le tribunal n'aurait pas fourni de plus amples détails sur ce que l'interdiction de pratiquer le journalisme implique.
Réponses de l'État
Suites données
04 avr. 2018
Nouveau Le représentant de l'OSCE pour la liberté des médias appelle la Slovaquie à décriminaliser la diffamation et à respecter les droits des journalistes
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
03 mai 2018 Niv. 1
Aucune réponse de l'État
Création de l'alerte : 03 mai 2018 Italie

Tentative de meurtre d'un journaliste d'investigation par un groupe mafieux

Source de la menaceNon-étatique
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur RSF FEJ/FIJ
Aucune réponse de l'État
Auteur RSF FEJ/FIJ
Le directeur du journal en ligne Spia et correspondant d'Agi, Paolo Borrometi, a été la cible d'une attaque meurtrière planifiée pour le mois de mai par un groupe mafieux italien. La police a heureusement déjoué l'attaque visant à mettre fin à l'enquête du journaliste sur les activités illégales des groupes mafieux.

Ce n'est pas la première fois que le journaliste est ciblé pour son travail. Il est sous la protection permanente de la police depuis 2014 et en 2015, il a été contraint de quitter la Sicile pour Rome en raison des menaces croissantes.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
03 mai 2018 Niv. 2
Aucune réponse de l'État
Création de l'alerte : 03 mai 2018 Arménie

Violence contre les journalistes pendant 11 jours de manifestations en Arménie

Source de la menaceEtatique
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur RSF AEJ
Aucune réponse de l'État
Auteur RSF AEJ
Entre le 13 et le 23 avril 2018, lors des manifestations à Erevan qui ont conduit à la démission du Premier ministre Serge Sarkissian, plusieurs journalistes ont été délibérément pris pour cible par la police. Alina Sargsyan, journaliste pour le site d'informations CivilNet.am, a été frappée par un policier pendant qu'elle filmait la police en train d’arrêter des manifestants. Anatoly Egiazaryan, producteur d'Azatutyun TV, a été battu par plusieurs policiers alors qu'il filmait la dispersion d’une manifestation.

La police a endommagé les caméras du reporter de Factor.am, Vrezh Margaryan et de la journaliste de Radio Azatutyun, Nayra Bulgadaryan, pour les empêcher de filmer.

Tatul Hakobyan journaliste pour CivilNet.am a été violemment arrêté alors qu'il filmait la tentative d'arrestation du principal dirigeant du mouvement de protestation, Nikol Pashinyan. La journaliste de la radio publique Liana Egiazaryan a été blessée par une grenade paralysante dans des circonstances similaires. Ani Keshishyan de 168.am et le caméraman de Factor.am Hovhannes Sargsyan ont été blessés par des armes non létales.

Ani Grigoryan de CivilNet.am, Arus Hakobiyan de Radio Azatutyun, Tehmine Yenokyan de Lragir.am et Artak Hulyan de Shant TV ont été attaqués par des policiers en civil.

Le 19 avril, Tirayr Muradyan, journaliste du site d'informations Sut.am, a été violemment battu par des policiers en civil. Le lendemain, la police l'a emmené dans une voiture pour l'empêcher de couvrir une manifestation sur une autoroute près d'Erevan.

Le rédacteur en chef de Factor.am, Arevik Sahakyan, son cameraman, Gevorg Martirosyan et le reporter de la radio publique Vruyr Tadevosyan ont été passés à tabac par des inconnus dans différentes parties de la capitale. Dans certains cas, les policiers ont regardé sans essayer d'intervenir.
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
02 mai 2018 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 05 mars 2018 Ukraine

Un reporter hospitalisé suite à des actes de violence contre des journalistes imputés à la police ukrainienne .

Source de la menaceEtatique
CatégorieAtteintes à la sécurité et à l’intégrité physique des journalistes
Auteur RSF Index
Auteur RSF Index
Trois journalistes ont été attaqués lors d'une action de protestation à Kiev le 3 mars 2018. Les manifestants demandaient la création d'un tribunal anticorruption, la mise en place de listes électorales ouvertes et la levée de l'immunité parlementaire des députés.

Serhiy Nuzhnenko de Radio Liberty/Radio Free Europe a été brûlé chimiquement après qu'un policier l'a attaqué avec un aérosol de gaz poivré. Il a été hospitalisé.

Vlad Krasinskiy d'Insider a été poussé par deux policiers contre les barricades et a également subi une pulvérisation de gaz poivré sans sommation bien qu’il arborait également sa carte de presse.

Bohdan Kutyepov de Hromadske, vêtu d'un gilet orange « Presse», n'a pas été autorisé à travailler et a reçu des coups de pied à la jambe d’un policier. Le port de la veste, plutôt que de faciliter les choses, a été la source de harcèlement constant de la part de la police qui a sans cesse essayé de le repousser et de l'empêcher de filmer.
Réponses de l'État
02 mai 2018
Nouveau Réponse du Gouvernement ukrainien 
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link
02 mai 2018 Niv. 2
L'État a répondu
Création de l'alerte : 05 mars 2018 Ukraine

Incendie criminel contre les locaux d'un site d'information en ligne dans le nord-ouest de l'Ukraine

Source de la menaceInconnue
CatégorieHarcèlement et intimidation de journalistes
Auteur RSF
Auteur RSF
L'incendie criminel a eu lieu le 22 février 2018 au siège de Chetverta Vlada, un site d'information d'investigation situé dans la ville de Rivne, dans le nord-ouest de l'Ukraine. Selon la police, une personne non identifiée est entrée dans les bureaux du site Web situé dans le sous-sol d'un immeuble et a utilisé deux bouteilles d'essence pour allumer un feu. L'incendie qui s'en est suivi a complètement détruit l'un de ses bureaux mais, heureusement, aucune des quatre personnes présentes au moment du sinistre n'a été blessée. L'incendie criminel est survenu cinq jours après le vol des serveurs qui hébergeaient le site de Chetverta Vlada, qui est toujours indisponible.

Ce média se spécialise dans la dénonciation de la corruption. Ses récents articles d’investigation contenaient des révélations au sujet de la confiscation illégale de terres et de bâtiments dans la vieille ville de Rivne. Les journalistes du site déclarent que, suite à ces reportages, les sociétés immobilières impliquées ont perdu beaucoup d'argent et ont dû être liquidées.
Réponses de l'État
02 mai 2018
Nouveau Réponse du Gouvernement ukrainien
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre show-link

CONTACTEZ NOUS

Suivez-nous   

Suites données aux alertes Suites données aux alertes

16 mai 2018

Kyrylo Vyshynsky, journaliste de RIA Novosti, détenu pour trahison en Ukraine

16 mai 2018

Russie: les propositions d'amendements au Code pénal menacent la liberté des médias

16 mai 2018

Le ministre de l'Economie de Malte intente quatre procès en diffamation et délivre des mandats de saisie contre la blogueuse Daphne Caruana Galizia.

9 mai 2018

Olivera Lakić, journaliste d'investigation du journal Vijesti, blessée par balle

4 mai 2018

Un journaliste slovaque condamné avec sursis pour diffamation

2 mai 2018

Russie: le blocage de Telegram entraîne le blocage temporaire de sites d'information

2 mai 2018

Un reporter hospitalisé suite à des actes de violence contre des journalistes imputés à la police ukrainienne .

2 mai 2018

Incendie criminel contre les locaux d'un site d'information en ligne dans le nord-ouest de l'Ukraine

24 avril 2018

La journaliste d'investigation Daphne Caruana Galizia tuée dans l'explosion d'une voiture piégée

18 avril 2018

Un journaliste azerbaïdjanais possédant la citoyenneté néerlandaise craint pour sa vie après une attaque à Kiev

17 avril 2018

Une journaliste de télévision arménienne agressée alors qu'elle effectuait un reportage sur un projet de construction routière

17 avril 2018

Agression d’un journaliste arménien qui assurait la couverture des élections parlementaires en Arménie

17 avril 2018

Journalistes arméniens blessés lors de violences policières contre des journalistes couvrant des manifestations de rue

17 avril 2018

Des journalistes battus et arrêtés alors qu’ils couvraient une manifestation

16 avril 2018

Augmentation de la violence verbale contre les médias indépendants serbes

16 avril 2018

L'hebdomadaire serbe 'Vranjske novine' fermé après le harcèlement administratif

16 avril 2018

Les journalistes du site d'information Magločistač reçoivent des menaces de mort

16 avril 2018

Le journaliste Stefan Cvetkovic condamné à la prison pour publication non autorisée

12 avril 2018

Campaigne d'intimidation à l'encontre de NUNS (Association des journalistes indépendants de Serbie )

12 avril 2018

L’agence de presse nationale serbe Tanjug ferme

11 avril 2018

La journaliste serbe Lidija Valtner attaquée pendant l'intronisation du nouveau président serbe

11 avril 2018

Impunité dans le dossier du meurtre de Dada Vujasinovic

6 avril 2018

Le directeur azerbaïdjanais d'une chaine de télévision diffusée via Internet a été arrêté de nouveau

3 avril 2018

2 journalistes de France 5 mis à l’écart lors d’un déplacement du Président Macron à Lille

3 avril 2018

La journaliste Caroline Christinaz du "Temps" de Genève interpellée par la gendarmerie lors d’un reportage en France

28 mars 2018

Un média slovène sous la pression policière pour révéler ses sources journalistiques

28 mars 2018

Deux journalistes ukrainiens condamnés à 9 ans d'emprisonnement pour soutien à une enterprise séparatiste

23 mars 2018

Le journaliste sportif grec Aris Asvestas agressé pour la seconde fois

21 mars 2018

Le rédacteur en chef du site Strana fuit et demande l'asile en Autriche après avoir reçu des menaces de mort

20 mars 2018

Ahmet Altan et Mehmet Altan détenus pour les propos tenus à la télévision

Le 20 mars 2018, la Grande chambre de la Cour européenne des droits de l'homme a rendu son jugement sur l'affaire Mehmet Altan. La Cour a conclu à l'existence d'une violation de l’article 5 § 1 (droit à la liberté et à la sûreté) et de l’article 10 (liberté d’expression) de la Convention européenne des droits de l’homme. Concernant l’article 5 § 1, la Cour a jugé en particulier que "le maintien en détention provisoire de M. Altan après l’arrêt clair et non-ambigu de la Cour constitutionnelle du 11 janvier 2018 (...) ne peut pas être considéré comme 'régulier' ". La Cour a précisé que "le fait qu’un autre tribunal remette en question les compétences d’une cour constitutionnelle, dotée des pouvoirs de rendre des arrêts définitifs et contraignants concernant les recours individuels, va à l’encontre des principes fondamentaux de l’État de droit et de la sécurité juridique (...) qui sont les pierres angulaires des garanties contre l’arbitraire". Concernant l’article 10, la Cour juge en particulier qu’ "il n’y a aucune raison pour arriver à une conclusion différente de celle de la Cour constitutionnelle, laquelle a conclu que la mise et le maintien en détention provisoire de M. Altan, consécutifs à l’expression par ce dernier de ses opinions, sont une mesure lourde qui ne peut pas être considérée comme une ingérence nécessaire et proportionnée dans une société démocratique". À cet égard, la Cour a précisé, entre autres, que "le fait de formuler des critiques contre les gouvernements et le fait de publier des informations qui sont considérées comme dangereuses pour les intérêts nationaux par les leaders et dirigeants d’un pays ne doivent pas aboutir à la formulation d’accusations pénales particulièrement graves comme l’appartenance ou l’assistance à une organisation terroriste, la tentative de renversement du gouvernement ou de l’ordre constitutionnel ou la propagande du terrorisme".

20 mars 2018

Arrestation de journalistes dans le contexte de la vague de répression massive suite au coup d'etat manqué en Turquie

Le 20 mars 2018, la Grande chambre de la Cour européenne des droits de l'homme a rendu son jugement sur l'affaire Şahin Alpay. La Cour a conclu à l'existence d'une violation de l’article 5 § 1 (droit à la liberté et à la sûreté) et de l’article 10 (liberté d’expression) de la Convention européenne des droits de l’homme. Concernant l’article 5 § 1, la Cour a jugé en particulier que "le maintien en détention provisoire de M. Alpay après l’arrêt clair et non-ambigu de la Cour constitutionnelle du 11 janvier 2018 (...) ne peut pas être considéré comme 'régulier' ". La Cour a précisé que "le fait qu’un autre tribunal remette en question les compétences d’une cour constitutionnelle, dotée des pouvoirs de rendre des arrêts définitifs et contraignants concernant les recours individuels, va à l’encontre des principes fondamentaux de l’État de droit et de la sécurité juridique (...) qui sont les pierres angulaires des garanties contre l’arbitraire". Sous l’angle de l’article 46 (force obligatoire et exécution des arrêts) de la Convention, la Cour estime qu’il incombe à l’État défendeur d’assurer la cessation de la détention provisoire de M. Alpay dans les plus brefs délais. Concernant l’article 10, la Cour juge en particulier qu’ "il n’y a aucune raison pour arriver à une conclusion différente de celle de la Cour constitutionnelle, laquelle a conclu que la mise et le maintien en détention provisoire de M. Alpay, consécutifs à l’expression par ce dernier de ses opinions, sont une mesure lourde qui ne peut pas être considérée comme une ingérence nécessaire et proportionnée dans une société démocratique". À cet égard, la Cour a précisé, entre autres, que "le fait de formuler des critiques contre les gouvernements et le fait de publier des informations qui sont considérées comme dangereuses pour les intérêts nationaux par les leaders et dirigeants d’un pays ne doivent pas aboutir à la formulation d’accusations pénales particulièrement graves comme l’appartenance ou l’assistance à une organisation terroriste, la tentative de renversement du gouvernement ou de l’ordre constitutionnel ou la propagande du terrorisme".

12 mars 2018

Un journaliste slovaque d'investigation tué à son domicile

1 mars 2018

Un journaliste slovaque d'investigation tué à son domicile

27 février 2018

Un journaliste slovaque d'investigation tué à son domicile

26 février 2018

Un journaliste slovaque d'investigation tué à son domicile

23 février 2018

Augmentation de la violence verbale contre les médias indépendants serbes

23 février 2018

Le journaliste Philippe Bertinchamps menacé d'expulsion en Serbie

23 février 2018

Campaigne d'intimidation à l'encontre de NUNS (Association des journalistes indépendants de Serbie )

23 février 2018

L'hebdomadaire serbe 'Vranjske novine' fermé après le harcèlement administratif

23 février 2018

Les journalistes du site d'information Magločistač reçoivent des menaces de mort

23 février 2018

La journaliste serbe Lidija Valtner attaquée pendant l'intronisation du nouveau président serbe

23 février 2018

Le journaliste Stefan Cvetkovic condamné à la prison pour publication non autorisée

23 février 2018

Un journaliste radio et présentateur retrouvé mort à son domicile

23 février 2018

Le journaliste serbe Stevan Dojčinović victime d'une campagne de diffamation

23 février 2018

Des journalistes d'investigation destinataires de menaces de mort, selon leur employeur

23 février 2018

Le journaliste serbe Predrag Blagojević attaqué par la police lors d'un festival de musique à l'occasion d'un contrôle d'identité

23 février 2018

Le journaliste d'investigation serbe Ivan Ninić victime d'une attaque brutale

16 février 2018

Arrestation de journalistes dans le contexte de la vague de répression massive suite au coup d'etat manqué en Turquie

12 février 2018

Une injonction interdit aux médias de rendre compte des transactions financières du Premier ministre islandais Bjarni Benediktsson

12 février 2018

France 2 attaquée devant le tribunal de commerce par Bolloré

12 février 2018

Un journaliste agressé à Paris par des membres ou des sympathisants de la Ligue de défense juive

12 février 2018

Une dizaine de journalistes de France Télévisions agressés par des riverains

9 février 2018

Des journalistes victimes de violences policières en marge des manifestations

9 février 2018

Déprogrammation d’émissions et menaces de licenciements à la chaîne française Canal +

8 février 2018

Des journalistes et magistrats français reçoivent des menaces de mort

8 février 2018

Un fournisseur de satellite français sous pression pour supprimer la chaîne de télévision kurde Med Nûçe

7 février 2018

Deux journalistes russes expulsés de Lettonie

7 février 2018

Le Front National refuse d'accréditer Mediapart et Quotidien à l'occasion des Assises Présidentielles du parti

7 février 2018

L’état d’urgence permet d’interdire aux journalistes de couvrir un événement public

7 février 2018

Des journalistes victimes de harcèlement téléphonique en France

6 février 2018

Pologne: un nouveau projet de loi pourrait interdire aux journalistes l'accès à un débat historique

5 février 2018

La Pologne ouvre une enquête sur un article critiquant le président du Tribunal constitutionnel

25 janvier 2018

La journaliste d'investigation Daphne Caruana Galizia tuée dans l'explosion d'une voiture piégée

24 janvier 2018

Le syndicat de journalistes ESIEMTH et deux médias municipaux attaqués à Thessalonique

19 janvier 2018

Arrestation de journalistes dans le contexte de la vague de répression massive suite au coup d'etat manqué en Turquie

26 décembre 2017

Des journalistes russes expulsées d'Ukraine

18 décembre 2017

Un journaliste ouzbek figurant sur la liste Interpol détenu

18 décembre 2017

Un plan gouvernemental vise à réduire fortement le financement de la radiodiffusion de service public

18 décembre 2017

Une journaliste polonaise menacée de mort après qu’une télévision publique polonaise ait qualifié ses propos de nuisibles à la Pologne

14 décembre 2017

Des journalistes pris pour cible par des manifestants en Chypre du nord

29 novembre 2017

La gendarmerie nationale intervient dans plusieurs rédactions catalanes

27 novembre 2017

La journaliste croate Maja Sever reçoit une menace de mort via Facebook suite à un reportage sur les réfugiés nigérians

20 novembre 2017

Russie: Propositions visant à étendre aux médias la loi relative aux "agents étrangers"

17 novembre 2017

Le ministre de l'Economie de Malte intente quatre procès en diffamation et délivre des mandats de saisie contre la blogueuse Daphne Caruana Galizia.

14 novembre 2017

Une journaliste de télévision arménienne agressée alors qu'elle effectuait un reportage sur un projet de construction routière

13 novembre 2017

Un projet de loi menace l'indépendance de l'agence de presse AGERPRES

2 novembre 2017

Deux journalistes espagnols expulsés d'Ukraine

31 octobre 2017

Le journaliste Drago Miljuš victime d’une agression physique

24 octobre 2017

Une journaliste d'Ekho Moskvy poignardée et hospitalisée à Moscou

19 octobre 2017

Une injonction interdit aux médias de rendre compte des transactions financières du Premier ministre islandais Bjarni Benediktsson

18 octobre 2017

La journaliste d'investigation Daphne Caruana Galizia tuée dans l'explosion d'une voiture piégée

17 octobre 2017

La journaliste d'investigation Daphne Caruana Galizia tuée dans l'explosion d'une voiture piégée

17 octobre 2017

La journaliste d'investigation Daphne Caruana Galizia tuée dans l'explosion d'une voiture piégée

17 octobre 2017

La journaliste d'investigation Daphne Caruana Galizia tuée dans l'explosion d'une voiture piégée

12 octobre 2017

La licence d’une radio communautaire du Royaume-Uni révoquée

11 octobre 2017

Des militants d'extrême droite menacent le journal Novosti pendant une manifestation

5 octobre 2017

Un journaliste suèdo-turc détenu à l'aéroport à la demande de la Turquie

5 octobre 2017

Allemagne: Un projet de loi sur les réseaux sociaux soulève de sérieuses préoccupations en matière de liberté d'expression

3 octobre 2017

Le bureau du groupe de presse Vesti à Kyiv a fait l’objet d’une descente de la police nationale et des procureurs militaires

21 septembre 2017

Nominations politiques à la tête des chaînes publiques espagnole et catalane

20 septembre 2017

Un plan gouvernemental vise à réduire fortement le financement de la radiodiffusion de service public

13 septembre 2017

Azerbaïdjan : Une procédure pénale ouverte à l'encontre de l'agence de presse indépendante Turan

11 septembre 2017

Azerbaïdjan : Une procédure pénale ouverte à l'encontre de l'agence de presse indépendante Turan

6 septembre 2017

Violences policières à l’encontre de journalistes et refus d’accréditation lors du sommet du G20 à Hambourg

31 août 2017

Les autorités estoniennes refusent trois demandes d'accréditation de Rossiya Segodnya pour couvrir une réunion de l'UE

31 août 2017

Les autorités estoniennes refusent trois demandes d'accréditation de Rossiya Segodnya pour couvrir une réunion de l'UE

31 août 2017

Deux journalistes blessés lors de l'assaut du parlement

31 août 2017

Des journalistes de la chaîne de télévision macédonienne A1 TV attaqués alors qu'ils couvraient une manifestation

31 août 2017

Trois journalistes kosovars arrêtés à Skopje

31 août 2017

Cinq journalistes frappés par la police à Skopje pendant des manifestations

31 août 2017

28 professionnels des médias détenus et condamnés à payer une amende pour franchissement illégal de la frontière

31 août 2017

Un journaliste macédonien reçoit une menace de mort

31 août 2017

Le journaliste macédonien Sashe Ivanovski physiquement agressé par le vice Premier Ministre

29 août 2017

Allemagne: Un projet de loi sur les réseaux sociaux soulève de sérieuses préoccupations en matière de liberté d'expression

28 août 2017

La Commission bulgare de surveillance financière essaie de réduire au silence les journaux qui travaillent sur les informations fournies par les banques

25 août 2017

Azerbaïdjan : Une procédure pénale ouverte à l'encontre de l'agence de presse indépendante Turan

16 août 2017

Journaliste ukrainien porté disparu au Donbass

11 août 2017

L’Ukraine interdit de territoire 38 journalistes européens et blogueurs pour menace à « l’intérêt national, la souveraineté et l’intégrité territoriale »

3 août 2017

Le ministre polonais de la Défense demande des poursuites pénales contre un journaliste pour «coercition» et «insulte» suite à la révélation des contacts de ses associés

3 août 2017

Le ministre polonais de la Défense demande des poursuites pénales contre un journaliste pour «coercition» et «insulte» suite à la révélation des contacts de ses associés

25 juillet 2017

Mise en détention de Can Dündar et Erdem Gül, rédacteurs en chef du quotidien turc Cumhuriyet

21 juillet 2017

Absence de poursuites à l'encontre des auteurs d'une attaque contre des journalistes à Berdyansk

17 juillet 2017

L'Ukraine bloque des média sociaux russes et étend les sanctions économiques contre des sociétés russes

13 juillet 2017

Impunité persistante dans l'affaire des journalistes tués Andrea Rocchelli, Andrei Mironov et du photographe blessé William Roguelon

5 juillet 2017

Le journaliste russe Ashot Dzhazoyan interdit d'entrée en Ukraine pour trois ans

27 juin 2017

Un journaliste italien risque une peine de 30 mois de prison pour diffamation

27 juin 2017

Un parti politique exerce des pressions pour le remplacement d'un membre du conseil de surveillance du diffuseur public

29 mai 2017

Agression d’un journaliste arménien qui assurait la couverture des élections parlementaires en Arménie

12 mai 2017

Attaque au bureau de Kathimerini à Thessalonique

12 mai 2017

Pression du Premier Ministre sur le radiodiffuseur public au sujet de la couverture éditoriale

10 mai 2017

Un journaliste grec arrêté pour diffamation

9 mai 2017

Un journaliste albanais a reçu des menaces de mort

7 avril 2017

Deux journalistes harcelés par des manifestants d'extrême droite

20 mars 2017

Un parti politique exerce des pressions pour le remplacement d'un membre du conseil de surveillance du diffuseur public

15 mars 2017

La loi polonaise relative au service public de diffusion supprime les garanties d'indépendance

14 mars 2017

Le journaliste Elvi Fundo attaqué à Tirana

14 mars 2017

Arrestation de journalistes dans le contexte de la vague de répression massive suite au coup d'etat manqué en Turquie

6 mars 2017

La chaîne de télévision géorgienne Rustavi 2 menacée par des mesures judiciaires restrictives dans le cadre d’une affaire civile

3 mars 2017

La chaîne de télévision géorgienne Rustavi 2 menacée par des mesures judiciaires restrictives dans le cadre d’une affaire civile

28 février 2017

La nouvelle loi albanaise anti-corruption menace la liberté des médias

22 février 2017

Le Procureur de Crimée ouvre une enquête criminelle à l'encontre du journaliste Mykola Semena

17 février 2017

Le conseil national pour la radio et la télévision d'Ukraine interdit la diffusion de la chaîne russe Dozhd TV

17 février 2017

Des journalistes frappés par des agents de sécurité et la police municipale à Kharkiv

17 février 2017

Un journal local perquisitionné et son bureau mis sous scellés par les représentants des autorités locales de Kivertsy

17 février 2017

Les données personnelles de milliers de journalistes prétendument accrédités auprès des rebelles publiées sur un site ukrainien

16 février 2017

Le ministre de l'Economie de Malte intente quatre procès en diffamation et délivre des mandats de saisie contre la blogueuse Daphne Caruana Galizia.

16 février 2017

Le ministre de l'Economie de Malte intente quatre procès en diffamation et délivre des mandats de saisie contre la blogueuse Daphne Caruana Galizia.

16 février 2017

Impunité persistante suite au meurtre du journaliste ukrainien d'investigation Georgiy Gongadze

16 février 2017

Harcèlement en Crimée (Ukraine) des journalistes Natalya Kokorina et Anna Andrievska par des fonctionnaires russes

16 février 2017

Le journaliste pro-Russe, Oles Buzyna, abattu à Kyiv, Ukraine

15 février 2017

9 organes de presse fermés en Turquie suite à un décret sur l'état d'urgence

15 février 2017

Turquie: Arrestation d'au moins 12 employés du journal Cumhuriyet

15 février 2017

Au moins vingt chaînes de télévision et stations de radio supprimées du bouquet Türksat, l'opérateur de satellite national

15 février 2017

Turquie: Deux journalistes détenus dans le cadre de l'état d'urgence

15 février 2017

La police a opéré une descente au journal Azadiya Welat : au moins 23 employés arrêtés

15 février 2017

Fermeture du quotidien Özgür Gündem et descentes de police aux domiciles de ses journalistes

15 février 2017

Arrestation de journalistes dans le contexte de la vague de répression massive suite au coup d'etat manqué en Turquie

15 février 2017

Fermeture forcée de médias émettant en langue tatare de Crimée

15 février 2017

Meurtre du journaliste Viacheslav Veremii à Kiev

15 février 2017

Meurtre à Donetsk, Ukraine, du journaliste de renom, Oleksandr Kuchynsk

14 février 2017

Incendie volontaire au siège de la chaîne ukrainienne Inter TV

14 février 2017

Le journaliste Pavel Sheremet tué dans l'explosion d'un véhicule

14 février 2017

La journaliste ukrainienne Maria Varfolomeyeva détenue depuis plus d'un an dans l'est de l'Ukraine

14 février 2017

Le journaliste ukrainien Ruslan Kotsaba détenu depuis près d'un an pour des allégations de 'trahison et d'obstruction envers l'armée'

13 janvier 2017

Le conseil national pour la radio et la télévision d'Ukraine interdit la diffusion de la chaîne russe Dozhd TV

13 janvier 2017

Pologne – L’accès des journalistes au parlement restreint

9 janvier 2017

Le journaliste freelance et fixer Jovo Martinovic jugé pour 'appartenance à une organisation terroriste'

20 décembre 2016

Journaliste espagnole basée aux Pays-Bas victime de menaces de mort en ligne

9 décembre 2016

Chypre : Incendie criminel du véhicule d’une journaliste spécialisée dans les questions de police

9 décembre 2016

Le Premier Ministre de Slovaquie emploie un langage injurieux envers des journalistes lors d’une conférence de presse

9 décembre 2016

Une journaliste russe expulsée de Lettonie

9 décembre 2016

Journalistes arméniens blessés lors de violences policières contre des journalistes couvrant des manifestations de rue

7 décembre 2016

Le journaliste freelance et fixer Jovo Martinovic jugé pour 'appartenance à une organisation terroriste'

2 décembre 2016

La voiture du Président de l'Association des journalistes croates semble avoir été intentionnellement piégée

21 novembre 2016

Le journaliste serbe Stevan Dojčinović victime d'une campagne de diffamation

21 novembre 2016

Des journalistes d'investigation destinataires de menaces de mort, selon leur employeur

7 octobre 2016

Dix ans après le meurtre de la journaliste de Novaya Gazeta Anna Politkovskaïa, les commanditaires n'ont toujours pas été traduits en justice

22 septembre 2016

Le journaliste sportif Kyriakos Thomaidis menacé d'arrestion après un raid de police contre les locaux de la chaîne de télévision Skai.

16 septembre 2016

La loi sur le renseignement menace le secret des sources journalistiques

7 septembre 2016

Incendie volontaire au siège de la chaîne ukrainienne Inter TV

10 août 2016

Un nouveau projet de loi pourrait étendre les pouvoirs de surveillance des journalistes étrangers

5 août 2016

Le journaliste Pavel Sheremet tué dans l'explosion d'un véhicule

5 août 2016

La nouvelle législation anti-terroriste autorise le blocage des médias en ligne

5 août 2016

L'indépendance de la radiotélévision publique roumaine TVR menacée

27 juillet 2016

Le journaliste français à l’origine des révélations LuxLeaks inculpé au Luxembourg

21 juillet 2016

Le journaliste Pavel Sheremet tué dans l'explosion d'un véhicule

13 juillet 2016

Incarcération du journaliste Sergei Ilchenko dans la région de Transnistrie en Moldova, sur des accusations d’extrémisme

29 juin 2016

L'ancien Premier ministre insulte publiquement deux journalistes

28 juin 2016

Un audit révèle que des journalistes polonais ont été visés par des écoutes téléphoniques conduites par la police

21 juin 2016

Un projet de loi entend aggraver les sanctions pénales pour diffamation

21 juin 2016

Le journaliste Lirio Abbate cible de propos haineux au cours d'un procès

21 juin 2016

Les locaux de la chaîne de télévision Piazza Pulita visés par une descente de police

21 juin 2016

Italie : un projet de loi prévoit d'imposer des sanctions aux journalistes ayant publié des informations recueillies par l'intermédiaire d'écoutes

21 juin 2016

Des journalistes italiens et du personnel des médias menacés de mort à la suite de l’enterrement d’un chef de la mafia

20 juin 2016

Une enquête criminelle ouverte contre des journalistes pour leur participation à une campagne de solidarité

15 juin 2016

La loi polonaise relative au service public de diffusion supprime les garanties d'indépendance

9 juin 2016

Des membres d'Aube Dorée ont violemment attaqué le journaliste Petros Anastassiades

9 juin 2016

La police refuse l'accès d'un camp de réfugiés à une équipe de télévision

7 juin 2016

La loi polonaise relative au service public de diffusion supprime les garanties d'indépendance

26 mai 2016

Charges fabriquées de toutes pièces pour réduire au silence une journaliste en Azerbaïdjan

25 mai 2016

Charges fabriquées de toutes pièces pour réduire au silence une journaliste en Azerbaïdjan

18 mai 2016

Un Journaliste sportif agressé par le Président d'un club de football

17 mai 2016

Le projet de loi britannique sur la surveillance menace la protection des sources journalistiques

13 mai 2016

Les données personnelles de milliers de journalistes prétendument accrédités auprès des rebelles publiées sur un site ukrainien

13 mai 2016

Attaques contre l'indépendance de la radiotélévision croate et de l'instance régulatrice de l'audiovisuel

13 mai 2016

L'indépendance de la radiotélévision publique roumaine TVR menacée

13 mai 2016

Mise en détention de Can Dündar et Erdem Gül, rédacteurs en chef du quotidien turc Cumhuriyet

12 mai 2016

Les données personnelles de milliers de journalistes prétendument accrédités auprès des rebelles publiées sur un site ukrainien

11 mai 2016

La rédactrice en chef Anne Brumagne renvoyée pour avoir critiqué un plan de restructuration qui favorise le business au détriment des activités de journalisme

2 mai 2016

Un journaliste grec attaqué brutalement durant une manifestation

2 mai 2016

Des journalistes détenus et empêchés d'entrer à Idomeni pour couvrir le traitement des refugiés

2 mai 2016

Voies de fait par la Police contre un photographe en Grèce

29 avril 2016

Des journalistes travaillant pour RTL Info et France 3 attaqués à Molenbeek

29 avril 2016

Le journaliste palestinien Salama Attaallah attaqué alors qu'il couvrait une foire musulmane à Bruxelles

29 avril 2016

Des journalistes arrêtés et contraints d'effacer leurs images lors d'une manifestation anti-TTIP

29 avril 2016

La rédactrice en chef Anne Brumagne renvoyée pour avoir critiqué un plan de restructuration qui favorise le business au détriment des activités de journalisme

18 avril 2016

Attaques contre l'indépendance de la radiotélévision croate et de l'instance régulatrice de l'audiovisuel

4 avril 2016

Plusieurs véhicules appartenant à la chaîne POP TV vandalisés à Ljubljana

18 mars 2016

Les journalistes Levan Sutidze, Irakli Kiknavelidze et Nino Macharashvili attaqués à Tbilissi

15 mars 2016

Le journaliste TV Eni Shehu attaqué par le Directeur du Théâtre national

15 mars 2016

Un journaliste poursuivi pour "insulte" au Président à la suite d'articles faisant état de l’ouverture d’une enquête judiciaire pour corruption

10 mars 2016

Attaques contre l'indépendance de la radiotélévision croate et de l'instance régulatrice de l'audiovisuel

4 mars 2016

Gojko Raičević régulièrement la cible des autorités du Montenegro

3 mars 2016

Mise en détention de Can Dündar et Erdem Gül, rédacteurs en chef du quotidien turc Cumhuriyet

26 février 2016

La Pologne légalise la surveillance de masse de ses citoyens

26 février 2016

Mise en détention de Can Dündar et Erdem Gül, rédacteurs en chef du quotidien turc Cumhuriyet

25 février 2016

Une journaliste belge agressée en direct au carnaval de Cologne

11 février 2016

Jet de cocktails molotov et coups de feu contre les locaux des quotidiens Yeni Şafak et Yeni Akit

25 janvier 2016

La loi polonaise relative au service public de diffusion supprime les garanties d'indépendance

21 janvier 2016

Charges fabriquées de toutes pièces pour réduire au silence une journaliste en Azerbaïdjan

12 janvier 2016

La journaliste du quotidien Cumhuriyet Canan Coşkun risque 23 ans de prison pour insulte

11 janvier 2016

La journaliste Beyza Kural brièvement détenue et menacée avec violence par la police alors qu'elle couvrait une manifestation

11 janvier 2016

Bülent Keneş, journaliste de 'Today's Zaman', arrêté

8 janvier 2016

Le caméraman d'ABC News attaqué et détenu pendant trois heures par la police

5 janvier 2016

La loi polonaise relative au service public de diffusion supprime les garanties d'indépendance

15 décembre 2015

Mise en détention de Can Dündar et Erdem Gül, rédacteurs en chef du quotidien turc Cumhuriyet

15 décembre 2015

Le projet de loi britannique sur la surveillance menace la protection des sources journalistiques

7 décembre 2015

Mise en détention de Can Dündar et Erdem Gül, rédacteurs en chef du quotidien turc Cumhuriyet

3 décembre 2015

Mise en détention de Can Dündar et Erdem Gül, rédacteurs en chef du quotidien turc Cumhuriyet

1 décembre 2015

Un quotidien kurde attaqué, portes enfoncées et 32 journalistes interrogés

30 novembre 2015

Mise en détention de Can Dündar et Erdem Gül, rédacteurs en chef du quotidien turc Cumhuriyet

30 novembre 2015

Deux journalistes turcs, Cevheri Güven et Murat Çapan, inculpés pour « incitation à la révolte armée »

27 novembre 2015

Mise en détention de Can Dündar et Erdem Gül, rédacteurs en chef du quotidien turc Cumhuriyet

27 novembre 2015

Mise en détention de Can Dündar et Erdem Gül, rédacteurs en chef du quotidien turc Cumhuriyet

25 novembre 2015

Turquie : saisie d’un groupe de presse, descente de police et fermeture provisoire de deux chaînes TV, quelques jours avant les élections

24 novembre 2015

Le journaliste serbe Predrag Blagojević attaqué par la police lors d'un festival de musique à l'occasion d'un contrôle d'identité

17 novembre 2015

Détention du fixer Mohammed Ismael Rasool de Vice News

17 novembre 2015

Le journaliste d'Hürriyet Ahmet Hakan menacé et attaqué

16 novembre 2015

La police utilise des gaz lacrymogènes contre un groupe d'une trentaine de journalistes

12 novembre 2015

Trois professionnels de la presse agressés lors d'une manifestation de Pegida

12 novembre 2015

Le journaliste d'investigation serbe Ivan Ninić victime d'une attaque brutale

10 novembre 2015

Le projet de loi britannique sur la surveillance menace la protection des sources journalistiques

30 octobre 2015

Turquie : saisie d’un groupe de presse, descente de police et fermeture provisoire de deux chaînes TV, quelques jours avant les élections

30 octobre 2015

Turquie : saisie d’un groupe de presse, descente de police et fermeture provisoire de deux chaînes TV, quelques jours avant les élections

30 octobre 2015

Turquie : saisie d’un groupe de presse, descente de police et fermeture provisoire de deux chaînes TV, quelques jours avant les élections

23 octobre 2015

La loi espagnole de Sécurité citoyenne menace la liberté de la presse

22 octobre 2015

Le journaliste Seyithan Akyüz est condamné à plus de 22 ans d'emprisonnement

22 octobre 2015

Le journaliste d’art et de littérature Erdal Süsem purge une peine d’emprisonnement à vie en Turquie

22 octobre 2015

La journaliste de gauche, Hatice Duman, purge une peine d'emprisonnement à vie en Turquie

22 octobre 2015

Condamnation à plus de 19 ans d'emprisonnement du journaliste Kenan Karavil

22 octobre 2015

Condamnation, en Turquie, à 61 ans d'emprisonnement du journaliste alaouite Miktat Algül

22 octobre 2015

Le journaliste Mustafa Gök purge une peine de prison à vie en Turquie

22 octobre 2015

Condamnation à plus de 7 ans d'emprisonnement du journaliste Ali Konar

22 octobre 2015

Arrestation du journaliste d'investigation, Mehmet Baransu

22 octobre 2015

Le journaliste Erol Zavar, souffrant d'un cancer, purge une peine de prison à vie en Turquie

22 octobre 2015

La journaliste hollandaise Frederike Geerdink déportée par la Turquie

22 octobre 2015

Les caricaturistes turcs Bahadır Baruter et Özer Aydoğan reconnus coupables d'outrage au Président Erdoğan

22 octobre 2015

Violences policières contre un journaliste couvrant des manifestations en Turquie

22 octobre 2015

Un journaliste poursuivi pour "insulte" au Président à la suite d'articles faisant état de l’ouverture d’une enquête judiciaire pour corruption

22 octobre 2015

Une journaliste néerlandaise accusée de "terrorisme" en Turquie

14 octobre 2015

Bülent Keneş, journaliste de 'Today's Zaman', arrêté

1 octobre 2015

Le journaliste d'Hürriyet Ahmet Hakan menacé et attaqué

1 octobre 2015

Le journaliste d'Hürriyet Ahmet Hakan menacé et attaqué

24 septembre 2015

La chaîne de télévision géorgienne Rustavi 2 menacée par des mesures judiciaires restrictives dans le cadre d’une affaire civile

17 septembre 2015

L’Ukraine interdit de territoire 38 journalistes européens et blogueurs pour menace à « l’intérêt national, la souveraineté et l’intégrité territoriale »

17 septembre 2015

L’Ukraine interdit de territoire 38 journalistes européens et blogueurs pour menace à « l’intérêt national, la souveraineté et l’intégrité territoriale »

15 septembre 2015

Une équipe des forces spéciales turques attaque les journalistes qui suivaient le transfert d'un policier blessé à l'hôpital

9 septembre 2015

Le journaliste d'investigation serbe Ivan Ninić victime d'une attaque brutale

8 septembre 2015

Un journaliste renvoyé à cause de tweets critiques à l'égard d'Erdoğan

1 septembre 2015

Charges fabriquées de toutes pièces pour réduire au silence une journaliste en Azerbaïdjan

1 septembre 2015

Charges fabriquées de toutes pièces pour réduire au silence une journaliste en Azerbaïdjan

1 septembre 2015

Charges fabriquées de toutes pièces pour réduire au silence une journaliste en Azerbaïdjan

28 août 2015

Meurtre du journaliste azerbaïdjanais Rasim Aliyev

28 août 2015

Attaques et intimidations à l’encontre des journalistes couvrant les grèves des ouvriers en Turquie

28 août 2015

Emin Milli, directeur de Meydan TV, menacé pour sa couverture critique des Jeux européens

27 août 2015

Le journaliste Cüneyt Yavuz de l'agence DIHA blessé par le tir d'une cartouche de gaz lacrymogène lors d'affrontements entre la police et des manifestants

27 août 2015

Le Procureur en Chef de Turquie requiert une peine de 7 ans et demi de prison contre 18 journalistes pour avoir publié une photo d'une prise d'otage

27 août 2015

Une journaliste LGBT battue par des agents de police

25 août 2015

Le journaliste serbe Predrag Blagojević attaqué par la police lors d'un festival de musique à l'occasion d'un contrôle d'identité

21 août 2015

Charges fabriquées de toutes pièces pour réduire au silence une journaliste en Azerbaïdjan

11 août 2015

Des journalistes battus et arrêtés alors qu’ils couvraient une manifestation

3 août 2015

Incarcération du journaliste Sergei Ilchenko dans la région de Transnistrie en Moldova, sur des accusations d’extrémisme

9 juillet 2015

Le Journaliste Lukasz Masiak battu à mort

30 juin 2015

Couverture des élections sous contrôle politique en Espagne

24 juin 2015

Le journaliste français à l’origine des révélations LuxLeaks inculpé au Luxembourg

1 juin 2015

Le journaliste Seymour Hazi condamné pour hooliganisme

1 juin 2015

Charges fabriquées de toutes pièces pour réduire au silence une journaliste en Azerbaïdjan

1 juin 2015

Le journaliste Nijat Aliyev est condamné à 10 ans d'emprisonnement à Bakou

1 juin 2015

Le journaliste de renom, Araz Guliyev, est condamné à 8 ans de prison en Azerbaïdjan

1 juin 2015

Charges fabriquées de toutes pièces et jugement sans procès équitable pour réduire au silence une journaliste azerbaïdjanaise

1 juin 2015

Parviz Hashimli, journaliste indépendant de renom, emprisonné en Azerbaïdjan

1 juin 2015

Emin Huseynov, militant de la liberté des médias, accusé d’évasion fiscale et d’abus de pouvoir

21 mai 2015

La journaliste d’investigation slovène Anuška Delić accusée d’avoir divulgué des documents des services de renseignement

20 mai 2015

La France légalise la surveillance massive de ses citoyens

15 mai 2015

Deux journalistes danois poursuivis pour avoir révélé un risque à la santé publique

15 mai 2015

La loi espagnole de Sécurité citoyenne menace la liberté de la presse

12 mai 2015

Blocage administratif de sites internet « incitant au terrorisme »

12 mai 2015

La France légalise la surveillance massive de ses citoyens

6 mai 2015

La France légalise la surveillance massive de ses citoyens

28 avril 2015

Le journaliste français à l’origine des révélations LuxLeaks inculpé au Luxembourg

22 avril 2015

Un journaliste macédonien reçoit une menace de mort

13 avril 2015

La journaliste d’investigation slovène Anuška Delić accusée d’avoir divulgué des documents des services de renseignement

13 avril 2015

La France légalise la surveillance massive de ses citoyens

2 avril 2015

Fermeture forcée de médias émettant en langue tatare de Crimée

2 avril 2015

Fermeture forcée de médias émettant en langue tatare de Crimée

22 janvier 2015

Peine de 3 ans de prison prononcée en Russie à l’encontre du journaliste d’investigation Sergei Reznik pour « insulte »

Fil Twitter Fil Twitter
fiches thématiques fiches thématiques



fiches thématiques fiches thématiques



Partenaires Partenaires