La Convention européenne du paysage du Conseil de l'Europe a pour objet de promouvoir la protection, la gestion et l’aménagement des paysages et d’organiser la coopération internationale dans ce domaine.

Introduction Introduction

Photo: Jean-François Seguin

La Convention européenne du paysage a été adoptée par le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe à Strasbourg le 19 juillet 2000 et ouverte à la signature des Etats membres de l’Organisation à Florence le 20 octobre 2000, afin de promouvoir la protection, la gestion et l’aménagement des paysages et de favoriser la coopération internationale. Il s’agit du premier traité international exclusivement consacré à l’ensemble des dimensions du paysage : environnementales, sociales, culturelles et économiques.

La Convention s’applique à tout le territoire des Parties et concerne aussi bien les paysages remarquables et du quotidien, que les paysages dégradés. Elle apporte une importante contribution à la mise en œuvre des objectifs du Conseil de l’Europe en matière de démocratie, de droits de l’homme, de prééminence du droit, pour la recherche de solutions aux grandes questions de société.

Focus Focus

Photo: Ignacio Español Echániz

Paysage et coopération transfrontalière

La Convention européenne du paysage a d’abord pour ambition de conduire les Etats à instituer une politique nationale en matière de paysage qui ne se limite pas à la protection des paysages exceptionnels mais prend également en considération les paysages quotidiens. De plus, elle a aussi pour objectif d’instaurer, par la coopération transfrontalière, une véritable dynamique visant à considérer le paysage comme une valeur partagée entre différentes cultures. Il s’agit ainsi de promouvoir l’intégration de la dimension paysagère dans les relations internationales, aux niveaux national, régional et local.