Pour marquer les 16 jours d'activisme contre la violence sexiste, cette page offre des informations sur les actions entreprises par le Conseil de l'Europe pour prévenir et combattre la violence à l'égard des femmes.

La Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique, également connue sous le nom de Convention d'Istanbul, est ratifiée par 34 pays.

Elle offre le cadre juridique le plus complet pour prévenir et combattre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique et contient un large éventail de mesures que les gouvernements doivent prendre et auxquelles doivent participer les ONG, les organisations de femmes et la société civile en général. Les Etats non membres du Conseil de l'Europe peuvent également y adhérer.

La Convention d'Istanbul demande de prendre des mesures préventives, mais aussi de soutenir et de protéger les femmes qui ont été exposées à la violence ou qui risquent d'être victimes de cette violence. Un autre pilier important de la Convention est de garantir la responsabilité des auteurs de violences par le biais d'enquêtes et de poursuites. La coordination de ces actions et l'offre d'une réponse globale non seulement à la violence domestique, mais aussi au viol, à la violence sexuelle, au harcèlement, au harcèlement sexuel, à la violence en ligne facilitée par la technologie, au mariage forcé, aux mutilations génitales féminines et à l'avortement/stérilisation forcés sont les éléments qui feront réellement la différence dans la vie des femmes et des filles.

 

Infographies  et brochure 

A la une A la une

Soulignant la nécessité de poursuivre les actions, le GREVIO publiera trois nouveaux rapports d'évaluation sur la mise en œuvre de la Convention d'Istanbul et participera activement à la diffusion de messages et de communications importantes.

 Restez à l'écoute pour les rapports sur :

 

  Communication

  • 23/11/2020 - Appel à mettre fin à la pandémie de meurtres liés au genre et à la violence à l’égard des femmes - Déclaration de Dubravka Šimonović, rapporteur spécial des Nations unies sur la violence contre les femmes, ses causes et ses conséquences, endossée par la Présidente du GREVIO.
  • 23/11/2020- Présentation vidéo de Marie-Claude Hofner, membre du GREVIO, dans le cadre du partenariat de l’Union européenne et du Conseil de l’Europe pour le sud de la Méditerranée, le « Programme Sud IV » qui vise à apporter un soutien régional à la consolidation des droits de l'homme, de l'État de droit et de la démocratie dans cette région. Cet événement a marqué le lancement officiel de la quatrième phase du programme en réunissant des représentants du Conseil de l'Europe, de l’Union européenne, ainsi que des institutions nationales et internationales et de la société civile du sud de la Méditerranée

  • 24/11/2020 - Déclaration de Marija Pejčinović Burić, Secrétaire Générale du Conseil de l'Europe
  • 25/11/2020 - Message de Claudia Luciani, Directrice de la Direction de la dignité humaine, de l'égalité et de la gouvernance, à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

 

 


La ratification et la mise en œuvre de la Convention d'Istanbul sont d'autant plus importantes que la pandémie COVID-19 a entraîné une augmentation de nombreuses formes de violence à l'égard des femmes. Des informations sur les initiatives, les pratiques, les déclarations et les lignes directrices mises en place, notamment dans l'esprit de la Convention d'Istanbul, ont été mises à disposition par le Conseil de l'Europe sur son site web spécial sur les droits des femmes et la pandémie COVID-19.

En outre, les deux piliers du mécanisme de suivi restent activement impliqués et mobilisés. Le GREVIO a effectué 17 visites d'évaluation, dont trois pendant la pandémie COVID-19, et a publié la plupart des rapports d'évaluation correspondants. Les trois rapports les plus récents seront publiés pendant les 16 jours d'activisme contre la violence sexiste. Le Comité des parties a pour sa part émis des recommandations concernant 13 États parties.

  • le Comité des parties - organe politique

- 20 avril 2020 - Déclaration sur l'application de la Convention pendant la pandémie COVID-19

  • le Groupe d'experts sur la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (GREVIO) - organe d'experts indépendants

- Mars 2020 - Déclaration du GREVIO
- Avril 2020 - 1er rapport général d'activité 


Le GREVIO joue un rôle actif dans la plateforme EDVAW.

Plus di'nformation

Soyez informés, soyez actifs

 Pour être informé de nos nouvelles activités et publications, et si vous souhaitez jouer un rôle actif en faisant la promotion de notre travail de lutte contre la violence envers les femmes, nous vous invitons à suivre le mécanisme de suivi de la Convention d'Istanbul sur Twitter.

25 NOVEMBRE - JOURNEE INTERNATIONALE POUR L'ELIMINATION DE LA VIOLENCE A L'EGARD DES FEMMES

Les Nations unies ont désigné le   25 novembre comme la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes afin de sensibiliser à la lutte contre toutes les formes de violence à l'égard des femmes. C'est également la date de début des 16 jours d'activisme contre la violence sexiste, un moment pour galvaniser l'action visant à mettre fin à la violence contre les femmes et les filles dans le monde entier

vidéo vidéo

La plateforme des mécanismes d’experts indépendants sur la discrimination et la violence à l’égard des femmes (connue sous son acronyme anglais de «EDVAW Platform» rassemble sept mécanismes d’experts indépendants des Nations Unies et régionaux œuvrant au niveau international et régional dans les domaines des droits des femmes et de la lutte contre la violence à l’égard des femmes. Le GREVIO en fait partie.

Plus d'information