L'audit interne fournit au Management des analyses, évaluations, recommandations et des conseils sur les opérations passées en revue, et mène des investigations lorsque cela s'avère nécessaire.

 

Il assure une information sur la pertinence et l'efficacité des contrôles internes et des opérations et, plus largement, sur la performance du Secrétariat du Conseil de l'Europe dans l'exercice des politiques, des programmes et des actions. L'audit interne suit également la mise en oeuvre des recommandations d'audit.


L'audit interne fournit :

  • des audits de performance, bilans complets qui traitent des questions liées à l'efficacité, à l’efficience et à la gestion de programmes;
  • des audits de conformité, qui généralement traitent les questions relatives à l'intégrité financière, à la conformité aux règles et à la protection des actifs et des biens;
  • des audits des technologies de l'information, qui traitent des questions liées aux contrôles de sécurité et aux applications, ainsi qu'à l'efficience et à l'efficacité des systèmes de traitement électronique des données;
  • des services d'expertise-conseil en gestion, à la demande de la Direction et pour résoudre des problématiques émergentes.

Comment travaille l'audit interne ?

L'Audit interne travaille conformément aux pratiques professionnelles définies par l'Institut des auditeurs internes. L'indépendance est essentielle à l'efficacité de la fonction d'audit interne afin d'assurer que des jugements et des conseils impartiaux sont fournis à la Direction.

L’Audit interne mène ses activités selon un programme de travail annuel préalablement approuvé par le Secrétaire Général. Ce programme de travail, établi en fonction des risques, identifie les missions d’audit pour l’année, dans des secteurs considérés comme nécessitant en priorité un contrôle ou une évaluation indépendants. Le programme annuel peut être modifié en cours d’année le cas échéant pour faire face à des demandes urgentes ou à des contingences inattendues. Les missions d’audit peuvent porter sur n’importe quelle fonction, activité ou entité du Conseil de l’Europe.

L'audit commence par une phase de travaux préliminaires, qui consiste à étudier toutes les informations pertinentes et à cerner le sujet en en discutant avec les agents opérationnels responsables pour déterminer les secteurs de risque. L’identification de ces risques indique les aspects sur lesquels l'audit va se concentrer. Une lettre de mission est envoyée au responsable du secteur audité. Les étapes de l'audit et leur plannification sont définies.

Les entretiens, tout comme les tests, sont des méthodes communément utilisées dans la grande majorité des audits. Sur la base d'un échantillon représentatif d'activités/programmes/transactions financières, des dossiers de travail/documents/justificatifs sont contrôlés.

Les constatations et recommandations d’amélioration de l'audit sont reflétés dans le projet de rapport d’audit. Ce dernier est envoyé au secteur audité pour vérification des faits affirmés et commentaires concernant les conclusions et recommandations.

Les commentaires du secteur audité sont pris en considération lors de la préparation du rapport final d'audit, qui est ensuite soumis au Secrétaire Général. Un plan d'action relatif à la mise en oeuvre des recommandations y est incorporé, qui sera suivit biannuellement afin d'être tenu informé de son état d'avancement. Cette dernière information est communiquée annuellement au Secrétaire Général et un résumé est envoyé au Comité des Ministres.