La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Modèle pour la collecte de Bonnes pratiques >>

Retour

Sukaldanitzak – Diversité gastronomique

La municipalité de Saint-Sébastien a lancé l’initiative « Sukaldanitzak – Diversité dans la gastronomie » qui a pour but de promouvoir les échanges et interactions gastronomiques et culturels.

« Sukaldanitzak » (jeu de mots entre diversité et gastronomie en basque) consiste, pour des représentant-e-s de différent pays et cultures, à organiser des ateliers culinaires dans des sociétés gastronomiques généralement privées. Dans le cadre de l’initiative Sukaldanitzak, les sociétés gastronomiques ouvrent leurs portes aux migrant-e-s et aux diverses communautés ethniques afin de partager leur espace et d’apprendre à connaître leur gastronomie et leurs traditions culinaires. Il s’ensuit un échange culturel et gastronomique, mais les sociétés gastronomiques deviennent également un espace de connaissance mutuelle et d’interaction.

Chaque année, un samedi du mois de mai, près de neuf repas sont préparés dans neuf sociétés gastronomiques différentes. Environ 270 personnes participent à cette activité, à raison de 30 personnes par société. Un tiers des participant-e-s sont d’origine étrangère ou d’une autre origine ethnique.

La matinée débute par un atelier organisé avec les habitant-e-s et membres des sociétés gastronomiques. Pendant la préparation des plats, les participant-e-s échangent des propos sur les repas et usages en vigueur dans chaque pays. Les représentant-e-s de la communauté qui préparent le plat donnent alors des explications sur les principaux ingrédients et les modes de préparation.

Une fois le plat terminé, toutes les personnes présentes peuvent le savourer. L’événement est l’occasion de rencontrer du monde, d’apprendre à connaître des personnes d’autres cultures qui habitent dans la ville, de les interroger sur leurs coutumes et de briser les stéréotypes. Il permet un brassage d’individus et de cultures, un lieu du vivre ensemble. À la fin de l’après-midi, une plage horaire est toujours réservée aux chants et danses de chaque pays : le pays d’accueil et le pays invité.

Il y a quelques années encore, les sociétés gastronomiques étaient des lieux dans lesquels seuls les hommes étaient admis, sur invitation d’un autre membre. De nos jours, la plupart des sociétés gastronomiques sont ouvertes aux femmes, mais les personnes étrangères n’ont que de très rares occasions de s’y rendre. L’événement permet aux nouveaux arrivant-e-s d’apprendre à connaître une société gastronomique, de partager sa culture et de découvrir davantage la culture basque. Pour la population espagnole, c’est une manière d’entrer en contact avec les personnes qui viennent d’arriver. Des plats différents sont préparés chaque année et sont autant d’occasions de découvertes.

Cette initiative a vu le jour en 2012 dans le cadre du festival culturel Olatu Talka. Elle a donné d’excellents résultats et la plupart des sociétés gastronomiques souhaitent renouveler l’expérience chaque année avec des groupes d’origine culturelle différente. Il s’agit d’un événement populaire dont les places sont réservées très rapidement.

La société civile, les ONG gastronomiques et d’origine étrangère sont invitées à y participer. La municipalité de Saint-Sébastien y apporte son soutien.


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Luxembourg
Mexique
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Pologne
Portugal
Roumanie
Serbie
Corée du Sud
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter