La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Retour

La Municipalité de Barcelone présente un plan novateur pour combattre l’islamophobie

La Municipalité de Barcelone a adopté un plan novateur pour prévenir les crimes de haine, soutenir les mesures de sensibilisation et aider les victimes, notamment les femmes.
2017
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

La Municipalité de Barcelone a présenté son plan municipal de lutte contre l’islamophobie, mesure novatrice de l’administration municipale espagnole qui vise à garantir la cohésion sociale et à protéger les droits de l'homme. Le document a été examiné et approuvé dans le cadre d’un processus associant 80 personnes dont des experts des droits de l'homme et de la discrimination, des agents municipaux spécialisés, des organismes sociaux et des associations de la communauté musulmane. Le plan, qui définit 28 mesures et dispose d’un budget de plus de 100 000 euros, vise à aider les victimes les plus vulnérables, à savoir les femmes. Dans la province de Barcelone, le pourcentage de crimes de haine signalés a augmenté de 19 % en 2015 par rapport à 2014 et de 40 % par rapport à 2013.

Des jeunes filles rejetées par leur milieu social lorsqu’elles décident de porter le voile, des difficultés pour ouvrir des centres de prière, des insultes dans les transports publics, des jeunes gens barbus qui ne trouvent pas de stage dans les universités, etc. : tels sont les cas de discrimination et d’islamophobie les plus courants à Barcelone.

En général, il ne s’agit pas d’agression physique bien que quelques cas aient été signalés et, par conséquent, ce plan a pour objectifs principaux la prévention, la sensibilisation et la promotion de l’interculturalité et de la cohésion sociale.

« Il est urgent d’accroître la sensibilisation à l’islamophobie car c’est une forme grave et réelle de discrimination qui viole les droits humains fondamentaux et nous rend plus fragiles en tant que société. Le meilleur antidote à la haine et à l’intolérance est la reconnaissance de la diversité culturelle, politique et religieuse dans le monde islamique », a déclaré Jaume Asens, adjoint au maire.

Le Bureau de lutte contre la discrimination deviendra le principal service géré par la Municipalité pour permettre aux citoyens de signaler des crimes et discours de haine et de recevoir des informations, des formations et des conseils en la matière. Le service municipal compilera des données permettant d’avoir un meilleur aperçu de la situation dans la ville et actionnera des mécanismes de signalement officiel des crimes et discours de haine susceptible, dans les cas graves, de déboucher sur des poursuites en justice.

Un observatoire des crimes et discours de haine sera, en outre, créé et des formations dans ce domaine seront organisées à l’intention des agents municipaux, dont la police municipale. Parmi les autres mesures, il faut mentionner les encouragements à célébrer la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale adressés aux établissements scolaires.

La Conférence internationale #BCNvsOdi (Barcelone contre la haine) est un succès


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Portugal
Serbie
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter