La ville interculturelle construit ses politiques et son identité sur la reconnaissance explicite que la diversité peut représenter une ressource pour le développement de la société.

La première étape est donc l’adoption (et mise en œuvre) de stratégies visant à faciliter les rencontres et les échanges interculturels positifs, et promouvoir la participation active des résidents et des communautés dans le développement de la ville, en répondant aux besoins d’une population diverse. Le modèle politique d’ « intégration interculturelle » est étayé par de très nombreuses données issues de la recherche, des instruments juridiques internationaux variés, et de l’ensemble des contributions des villes membres du programme des Cités interculturelles, qui partagent leurs exemples de bonnes pratiques sur la gestion de la diversité, la résolution des conflits éventuels, et les bénéfices de l’avantage de la diversité.

Cette section offre des exemples d'approches interculturelles tendant à faciliter l'élaboration et mise en œuvre de stratégies interculturelles.

Retour

Formation anti-rumeurs à Montréal

2018
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF

Dans le cadre de la préparation du lancement de sa stratégie anti-rumeurs (SAR), la ville de Montréal a organisé une formation anti-rumeurs pour les parties prenantes locales du 12 au 16 mars. Il s’agissait d’une semaine intense de réunions, de séances de formation avec un accent mis :

  • sur le renforcement des actions et programmes de la ville grâce au renforcement des capacités et à des réunions stratégiques sur la conception et la mise en œuvre de la SAR. Cette progression est passée par des séances de renforcement des capacités sur le diagnostic anti-rumeurs, la conception d’une SAR, l’identification des rumeurs, la mise en œuvre d’un réseau anti-rumeurs, la planification de formation d’agents anti-rumeurs, la réalisation d’une évaluation de l’impact d’une SAR, etc., et par des échanges avec les élus locaux afin de connaître leur ressenti sur le contexte et les défis actuels dans la ville de Montréal.
  • sur la formation d’agents anti-rumeurs, en ciblant des agents issus de différentes directions (notamment la diversité sociale, les ressources humaines, la communication,…) et d’autres acteurs (associations locales, université de Montréal, etc.). La formation était centrée sur les principaux concepts théoriques décrits dans le Manuel anti-rumeurs du CdE : stéréotypes, préjugés, rumeurs et discriminations ; sur les aptitudes communicatives pour faire face aux rumeurs lors d’interactions en face-à-face ; sur l’approche interculturelle et la SAR ; sur des exemples d’activités anti-rumeurs efficaces et sur une réflexion pour proposer des activités et des outils anti-rumeurs pour la stratégie de Montréal.

Le nouveau Bureau d'intégration des nouveaux arrivants de Montréal (BINAM), sera chargé de la mise en œuvre de la stratégie anti-rumeurs une fois que celle-ci aura été adoptée.

D’après le retour de l'équipe locale, la formation a fourni une base solide pour commencer à travailler sur la mise en œuvre d’une SAR en suivant la méthodologie préconisée par le Conseil de l'Europe. La collaboration avec le Carrefour des ressources en interculturel (CRIC), un organisme communautaire qui offre une expertise interculturelle et un soutien aux organismes locaux du centre-sud de Montréal, s'est également avérée une force car le CRIC est impliqué dans le travail AR depuis 2016 et est l'un des acteurs clés dans la mise en œuvre locale de la méthodologie ARS.

On s'attend à ce que le fort engagement démontré par la ville Montréal, à travers le soutien politique, l'engagement des principales parties prenantes, l'approche participative et la mise en place des ressources nécessaires consacrées aux actions de la SAR inspirent et guident d'autres villes SAR à suivre des voies similaires.


Filtres par Filtres par
Topic
Anti-discrimination et égalité
Anti-rumeur
Entreprises et emploi
Communication et sensibilisation du public
Culture, loisirs et patrimoine
Développer une culture de l’ouverture et de l’interculturel
Education
Égalité des sexes et intersectorialité
Santé, Sécurité sociale et soutien aux familles
Logement et urbanisme
Leadership et engagement politique
Médiation et résolution des conflits
Multilinguisme
Participation politique et publique
Services publics et de proximité
Réfugiés
Religion et dialogue interreligieux
Roms
Sécurité et justice
Accueil et intégration sociale
Pays
Australie
Autriche
Canada
Croatie
Chypre
Danemark
France
Allemagne
Grèce
Islande
Irlande
Israël
Italie
Japon
Pays-Bas
Nouvelle Zélande
Norvège
Portugal
Serbie
Espagne
Suède
Suisse
Ukraine
Royaume-Uni
Année
2015
2016
2017
2018
2019
2020
2021
Reset Filter