Retour

Echange entre la Présidente de la Conférence des OING et les Délégués des Ministres

Strasbourg 11 décembre 2019
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Echange entre la Présidente de la Conférence des OING et les Délégués des Ministres

La Présidente de la Conférence des OING du Conseil de l’Europe a procédé aujourd’hui à un échange de vues annuel avec les Délégués du Comité des Ministres. Elle a présenté en grandes lignes le contenu des derniers travaux de la Conférence des OING en mettant en exergue les dimensions transversales des travaux de ses différentes composantes : l’espace civique, la participation aux processus décisionnels au sein des Etats membres, la jeunesse, la convention d’Istanbul, l’égalité des genres et l’accès aux droits sociaux.

La présidente a remercié toutes les Représentations Permanentes qui ont soutenu des événements particuliers lors des deux dernières sessions de la Conférence des OING ainsi que celles qui ont mené un dialogue soutenu avec la Conférence OING dans le cadre du suivi des visites d’information réalisées au Royaume-Uni, en Roumanie, en Italie et en Arménie.

La Présidente a fait trois recommandations générales au Comité des Ministres quant à la mise en œuvre effective de la décision prise à Helsinki au niveau ministérielle en ce qui concerne la nécessité de renforcer la protection et la promotion de l’espace dévolu à la société civile en Europe. Elle a également informé les Délégués des projets pouvant être considérés comme un suivi de la décision d’Helsinki. Entre autres, il s’agit du projet proposé conjointement avec la Direction générale de la démocratie, intitulé "Renforcement de la liberté d'association dans les Etats membres du Conseil de l'Europe", ouvert aux contributions volontaires (PMM - projet VC 1797) de tous les États membres. La présidente a remercié la Géorgie pour sa contribution volontaire destinée à ce projet.

Les Délégués des Ministres ont également pris note de l’information relative aux deux prochaines visites d’information qui se dérouleront dans la première partie de l’année 2020 en Bosnie-Herzégovine et en Turquie. La Présidente a partagé sa satisfaction liée au fait que les derniers amendements de la loi sur les associations en Turquie ont été retirés. Cependant, elle a exprimé sa profonde inquiétude quant à l’avis du procureur général, demandant la condamnation de six des onze défenseurs des droits humains libérés de prison l’année dernière. Elle a demandé leur total acquittement.