Retour

Lettre ouverte du Président de la Conférence des OING sur la guerre contre l'Ukraine

Strasbourg 28 février 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Lettre ouverte du Président de la Conférence des OING sur la guerre contre l'Ukraine

L'Europe est entrée dans une nouvelle ère avec l'attaque non provoquée de la Fédération de Russie contre l'Ukraine ordonnée par le Président Poutine. Le Comité des Ministres du Conseil de l'Europe a tiré les conclusions nécessaires et a suspendu les droits de représentation de la Fédération de Russie au Comité des Ministres et à l'Assemblée parlementaire. Toutefois, elle reste liée par la Convention européenne des droits de l'homme et toutes les autres conventions du Conseil de l'Europe qu'elle a ratifiées. Les arrêts de la Cour européenne des droits de l'homme doivent encore être respectés par la Fédération de Russie. Le Conseil de l'Europe n'a pas retiré sa protection aux citoyens de la Fédération de Russie.

Nous soutenons pleinement cette mesure et pensons qu'elle était attendue - depuis bien trop longtemps, le gouvernement du président Poutine viole les droits de l'homme et les droits civils fondamentaux et agit de manière agressive contre ses voisins. Les nombreuses lois contre les ONG libres, l'empoisonnement puis l'emprisonnement d'Alexei Navalny, les poursuites contre le Mémorial du Centre des droits de l'homme, le harcèlement des médias libres et les nombreux manifestants pacifiques arrêtés et maltraités pour n'avoir fait qu'exercer les droits qui leur sont garantis par la Convention européenne des droits de l'homme et les valeurs du Conseil de l'Europe, les lois discriminatoires contre les soi-disant agents étrangers ou les campagnes contre les personnes LGBTQIA+ en Russie ne sont que quelques exemples. L'agression contre les pays voisins vient s'ajouter à ce tableau dévastateur - comme contre la Moldova, la Géorgie et, depuis si longtemps, certaines parties de l'Ukraine, y compris l'occupation de la Crimée qui est contraire au droit international.

Aujourd'hui, des millions d'Ukrainiens souffrent des horreurs d'une guerre menée avec la plus grande brutalité, même contre des civils, comme en témoignent les ONG sur le terrain, dont Amnesty International.

En tant que Conférence des OING, nous condamnons cet acte de violence et sommes solidaires avec le peuple ukrainien, ainsi qu'avec les peuples de Russie et du Bélarus qui se dressent contre leurs gouvernements criminels et illégaux et protestent contre une guerre injuste, risquant leur liberté, leur santé et leur vie en défendant les valeurs du Conseil de l'Europe.

Je veux remercier toutes les ONG qui soutiennent activement le peuple ukrainien, que ce soit sur le terrain, en tant que réfugiés arrivant dans leur pays, en organisant des dons ou simplement en montrant visiblement leur soutien aux victimes de cette agression. Je tiens également à remercier tous les gouvernements et pays qui ont ouvert leurs frontières, qui organisent l'hébergement et l'approvisionnement des réfugiés et qui soutiennent le peuple ukrainien dans sa lutte pour la liberté et la survie de sa nation. Nous les exhortons à rester fermes, à combler toutes les failles qui pourraient être exploitées pour soutenir ce régime et son système corrompu d'oligarques.

Nous remercions tous les États membres qui ont précisé que le Conseil de l'Europe ne souffrirait pas à nouveau du fait que la Russie ne paie pas sa contribution et qu'ils l'indemniseraient afin que cette importante Organisation puisse continuer de fonctionner et ne soit pas une fois de plus soumise au chantage de son membre défaillant.

Nous comprenons tous qu'il s'agit d'une attaque non seulement contre l'Ukraine mais aussi contre l'Europe, contre la démocratie et toutes les valeurs que le Conseil de l'Europe défend. C'est en effet un moment décisif de notre histoire, et nous devons nous unir pour défendre ce que nous chérissons : nos libertés, les droits de l'Homme, la démocratie et l'Etat de droit.

Nous devons également penser à l'avenir pour aider la société et les institutions ukrainiennes à reconstruire le pays dévasté matériellement mais courageusement déterminé à nous défendre tous contre un nouvel ordre mondial de violence et d'oppression.

Nous demandons à toutes les ONG en Ukraine et à l'étranger qui souffrent de cet acte d'agression, qui aident ou veulent aider le peuple ukrainien ou exprimer leur solidarité, de nous contacter pour tout soutien et toute aide que nous pouvons offrir en tant que Conférence des OING du Conseil de l'Europe.

La solidarité qui s'exprime dans le monde entier est le signe que la paix gagnera.

  La lettre ouverte du Président de la Conférence des OING sur la guerre contre l'Ukraine


 

Attention !!!

Suite à la décision du Comité des Ministres du 16 mars 2022, la Fédération de Russie cesse d’être un Etat membre du Conseil de l’Europe. Le site web sera mis à jour dès que possible pour refléter cette situation.

Media sociaux Media sociaux