Retour

Lettre ouverte du Président de la Conférence des OING aux Représentations Permanentes auprès du Conseil de l'Europe sur la guerre en Ukraine

De la part des Membres de la Conférence des OING
Strasbourg 8 avril 2022
  • Diminuer la taille du texte
  • Augmenter la taille du texte
  • Imprimer la page
  • Imprimer en PDF
Lettre ouverte du Président de la Conférence des OING aux Représentations Permanentes auprès du Conseil de l'Europe sur la guerre en Ukraine

Nous sommes témoins d'un retour de la guerre en Europe à une échelle et avec une brutalité que personne n'aurait envisagées avant l'agression non provoquée de la Fédération de Russie contre l'Ukraine, un État souverain, membre du Conseil de l'Europe. L'ampleur des crimes perpétrés contre les civils, dont témoignent les images et les rapports provenant de villes comme Bucha et Irpin, a suscité la tristesse et l'indignation de l'ensemble du monde civilisé. C'est dans ce contexte que la Conférence des Organisations internationales non-gouvernementales (COING) du Conseil de l'Europe a tenu son Assemblée générale les 5 et 6 avril à Strasbourg. Au cours de cette conférence, les membres ont entendu des interventions déchirantes du maire de Lviv, de représentants de la société civile ukrainienne ainsi que de réfugiés et de citoyens ukrainiens souffrant des conséquences de cette guerre.

Beaucoup de nos organisations membres travaillent sur le terrain avec les réfugiés ukrainiens, en aidant à mettre en place des soins et des classes scolaires pour les enfants ukrainiens dans leur langue maternelle, en fournissant un abri et une aide physique et psychologique. Beaucoup d'entre elles travaillent encore directement en Ukraine avec des ONG locales et des réseaux ad hoc pour apporter une aide humanitaire et soutenir les populations ukrainiennes qui endurent les plus grandes difficultés et souffrances.

Nous sommes convaincus que le combat du peuple ukrainien ne vise pas seulement à protéger son pays et sa liberté, mais qu'il s'agit véritablement d'une lutte pour les valeurs que défend le Conseil de l'Europe : la démocratie, les droits de l'homme et l'Etat de droit. Le succès de l'Ukraine dans cette lutte est directement lié à la volonté de toute l'Europe de résister aux tentatives de porter atteinte aux démocraties de notre continent et développements démocratiques en général. La Conférence des OING soutient par conséquent les appels de plus en plus forts lancés par toute l'Europe à nos Etats membres, non seulement pour aider les réfugiés ukrainiens, non seulement pour fournir une aide militaire et humanitaire, mais pour aider le peuple ukrainien par des mesures qui compromettent réellement la capacité de l'agresseur à continuer à commettre ses crimes en cessant d'acheter du gaz et du pétrole à la Russie.

Le Haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, a déclaré au Parlement européen le 6 avril que l'UE a payé 35 milliards d'euros pour l'énergie russe depuis le début de la guerre, alors qu'elle a envoyé 1 milliard d'euros à l'Ukraine sous forme d'aide étrangère. Cet argent sert à financer les bombes, les missiles et les grenades qui tuent les civils ukrainiens dans leurs maisons, leurs écoles et leurs hôpitaux. Ces milliards permettent aux chars russes de continuer à avancer et à détruire les localités, les villes et les villages ukrainiens. En tant que voix de la société civile au Conseil de l'Europe, la Conférence des OING comprend que ces mesures ont un prix pour les citoyens et les Etats qui les mettent en oeuvre. Nous sommes cependant profondément convaincus que c'est un prix que nous devrions être prêts à payer en soutien et en solidarité avec le peuple ukrainien qui souffre de la mort et de la destruction tout en défendant nos droits et nos libertés.

 La lettre ouverte du Président de la Conférence des OING sur la guerre contre l'Ukraine


 

Attention !!!

Suite à la décision du Comité des Ministres du 16 mars 2022, la Fédération de Russie cesse d’être un Etat membre du Conseil de l’Europe. Le site web sera mis à jour dès que possible pour refléter cette situation.

Media sociaux Media sociaux