Le rôle des organisations de jeunesse et du travail de jeunesse dans la promotion de l’éducation aux droits de l’homme (EDH) a bénéficié d’une impulsion décisive venue du Conseil de l’Europe, avec l’introduction en 2000 du Programme Jeunesse d’éducation aux droits de l’homme dont l’objectif était d’intégrer l’EDH dans le travail de jeunesse et dans la politique de jeunesse. Un premier Forum sur l’éducation aux droits de l’homme a été organisé pour lancer le programme ; il a posé les bases de l’édition couronnée de succès de Repères, le manuel pour la pratique de l’éducation aux droits de l’homme avec les jeunes, puis de Repères Juniors, pour l’éducation aux droits de l’homme avec les enfants.

Dans le secteur de la jeunesse, le Conseil de l’Europe a fait écho à ces développements en mettant en place des stages de formation européens à l’intention des formateurs, un soutien aux stages de formation nationaux et des projets pilotes financés par le Fonds européen pour la jeunesse. Parallèlement, des critères de qualité applicables à l’éducation aux droits de l’homme, notamment dans le domaine de la formation, ont été définis.

Le deuxième Forum sur l’éducation aux droits de l’homme avec et par les jeunes, intitulé « Vivre, apprendre, agir pour les droits de l'homme » et organisé en octobre 2009 à Budapest et Strasbourg, est venu valider la somme des expériences accumulées. Les 200 participants réunis pour l’occasion ont passé en revue les aboutissements du Programme Jeunesse d’éducation aux droits de l’homme et confirmé le rôle stratégique dans le programme du secteur de la jeunesse du Conseil de l’Europe à l’avenir. Les participants ont résumé leurs conclusions dans un Message adressé au Conseil de l’Europe. 

La Charte du Conseil de l’Europe sur l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l’homme, adoptée par le Comité des Ministres en 2010, souligne le rôle complémentaire que jouent les secteurs de l’éducation formelle et non formelle dans la promotion de l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l’homme (ECD/EDH). Elle reconnaît aussi le rôle des organisations de jeunesse dans l’ECD/EDH :

 

Les organisations non gouvernementales et les organisations de jeunesse peuvent contribuer très utilement à l’éducation à la citoyenneté démocratique et à l’éducation aux droits de l’homme, notamment dans le cadre de l’éducation non formelle et informelle, et il convient par conséquent de leur donner la possibilité de remplir ce rôle et de leur apporter un soutien à cet égard.

 

Les organisations de jeunesse ont participé à un premier « bilan » de la mise en œuvre de la Charte, dont le point d’orgue a été la conférence « Droits de l’homme et démocratie en action – Un regard vers l’avenir – L’impact de la Charte du Conseil de l’Europe sur l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l’homme », organisée conjointement avec le Service de l’éducation en 2012. Une enquête a également été menée auprès d’ONG et d’organisations de jeunesse afin de faire un point sur leurs expériences relativement à la mise en œuvre de la Charte.

Plus récemment, la campagne du Mouvement contre le discours de haine en ligne a renforcé la place de l’éducation aux droits de l’homme dans et par le programme du secteur de la jeunesse. La publication de Connexions, le manuel pour la lutte contre le discours de haine en ligne par l’éducation aux droits de l’homme, a permis non seulement d’explorer d’autres domaines de l’EDH, mais aussi de toucher de nouveaux publics et partenaires de l’EDH. De la même façon, le manuel Miroirs – Manuel pour combattre l’antitsiganisme par l’éducation aux droits de l’homme confirme l’importance des activités contre le racisme et la discrimination dans la défense d’une culture de droits de l’homme universels tout en promouvant le droit à l’éducation aux droits de l’homme.

Sept ans après le dernier Forum sur l’éducation aux droits de l’homme, l’heure est venue de se rassembler pour passer ces expériences en revue et évaluer leur impact sur la compréhension et la pratique de l’EDH au moyen du travail de jeunesse et de l’apprentissage non formel. La préparation du deuxième bilan de l’application de la Charte fournit une excellente occasion pour la tenue de ce troisième Forum, qui devrait aussi intensifier le partage de connaissances sur la coopération entre les secteurs de l’éducation et de la jeunesse, et leurs partenaires respectifs.




Le Forum Repères fait partie du programme d’événements et des priorités de la présidence estonienne du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe.






 

Résultats attendus du Forum

  • Un message des participants adressé au Conseil de l’Europe 
  • Des lignes directrices concernant les développements et initiatives à venir dans le domaine de l’EDH avec les jeunes, à l’intention du Conseil de l’Europe, des autorités nationales, des organisations non gouvernementales et des éducateurs œuvrant dans le domaine des droits de l’homme, et visant à faire en sorte que les dispositions de la Charte du Conseil de l’Europe sur l’ECD/EDH deviennent une réalité sur le continent européen 
  • Un rapport vidéo et une exposition de photos et d’illustrations sur l’impact de l’éducation aux droits de l’homme avec les jeunes 
  • Un recueil de bonnes pratiques dans le domaine de l’éducation aux droits de l’homme avec les jeunes 
  • Une contribution au bilan de la mise en œuvre de la Charte du Conseil de l’Europe sur l’ECD/EDH et à la conférence qui se tiendra en 2017 en coopération avec le Service de l’éducation 
  • Un rapport et une documentation mis à disposition sur le site web du Forum.

Buts et objectifs

Le troisième Forum « Repères » sur l’éducation aux droits de l’homme vise à renforcer la qualité, la reconnaissance et la portée de l’éducation aux droits de l’homme avec les jeunes.

Ses objectifs sont les suivants :

  • évaluer les aboutissements du 2e Forum et échanger au sujet des derniers développements intervenus dans la compréhension et les pratiques de l’éducation aux droits de l’homme avec les jeunes ;
  • préparer l’évaluation de la mise en œuvre de la Charte du Conseil de l’Europe sur l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l’homme, et y contribuer, avec la participation des secteurs de la jeunesse et des ONG ;
  • examiner les futurs objectifs de l’éducation aux droits de l’homme et ses défis, auxquels il faudra répondre notamment au moyen de la politique de jeunesse et du travail de jeunesse, dans le contexte économique, politique et social actuel ;
  • faire des propositions pour le développement et la pérennité de l’éducation à la citoyenneté démocratique et de l’éducation aux droits de l’homme ;
  • encourager l’échange de connaissances et la coopération entre les participants des secteurs de l’éducation formelle et non formelle engagés dans l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l’homme ;
  • favoriser la reconnaissance du rôle que jouent les jeunes et le travail de jeunesse dans l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l’homme.

Programme et méthodologie

Le Forum se déroulera sur trois jours et réunira des partenaires de l’éducation aux droits de l’homme venus de toute l’Europe et au-delà. Le Forum sera conçu à la manière d’une manifestation de jeunesse intégrant les approches et les pratiques de l’éducation non formelle.

Son programme et sa méthodologie seront caractérisés par des contributions d’experts, des groupes de travail, des ateliers thématiques sur l’éducation aux droits de l’homme, ainsi que des temps informels et créatifs. Le programme a été conçu par une équipe formée de représentants du Conseil consultatif pour la jeunesse, du Comité directeur européen pour la jeunesse, du Forum européen de la jeunesse et d’autres réseaux de jeunesse actifs dans le secteur de l’éducation aux droits de l’homme avec les jeunes, des représentants du réseau des coordinateurs ECD/EDH, ainsi que des formateurs et des membres du Secrétariat.
Programme